• Accueil
  • > Recherche : revenus fred vargas

*Auteurs,écrivains:combien gagnent-ils?

11062011

 19088852.jpg

*Quelle est la part du prix du livre qui tombe directement dans la poche de l’écrivain? Auteurs, romanciers et écrivains: combien gagnent-ils vraiement?

C’est une manie typiquement française : les éditeurs ne parlent pas d’argent, encore moins des contrats qui les lient aux auteurs, surtout quand ces derniers sont des têtes d’affiches, qui vendent chaque année plusieurs millions d’exemplaires.
- Marc Lévy, premier au hit-parade. Selon une étude du cabinet Gfk et Les Echos (7/8 novembre 2008), l’écrivain, qui a la plus vendu en France, aurait généré un chiffre d’affaires de 80,6 millions d’euros, entre janvier 2005 et septembre 2008.  Ses ventes, avoisinant les 7 millions d’exemplaires, auraient à elles seules rapporté 72.8 millions d’€. Son dernier ouvrage, Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites, sorti au début de l’année, a déjà dépassé les 700 000 exemplaires. Le reste provient du cinéma et des films tirés de ses livres.
- Anna Gavalda. Deuxième du classement, l’auteur à succès, traduite dans 36 pays, gagnerait 50,3 M€, sur la même période, avec plus de 3,5 millions de livres vendus. Le film Ensemble, c’est tout, un succès en salle, aurait rapporté par contrat à l’écrivain et son éditeur, Le Dilettante, 0,75 %  sur chaque entrée et sur chaque vidéo, avec un minimum garanti à hauteur de 150 000 €.- Guillaume Musso. Sous contrat avec

les éditions XO de Bernard Fixot, puissant pourvoyeur de bestsellers, le jeune écrivain aurait engendré 35 millions d’euros avec plus de 3,7 millions d’exemplaires vendus, dont 1,2 million rien qu’en 2007.- Fred Vargas. Star du polar français, nombre de ses livres font l’objet d’adaptations au cinéma et à la télévision. Elle aurait, entre janvier 2005 et septembre 2008, gagné environ 33,6 millions d’euros. L’adaptation de Pars vite et reviens tard au cinéma, aurait rapporté plus de 5 millions d’euros. - Bernard Weber. Phénomène mondial (chacun de ses livres dépasse le million d’exemplaires en Corée du Sud), il aurait créé un chiffre d’affaires de 33M€. Bien qu’il vende plus de livres que Fred Vargas, ses revenus sont moindres, en raison d’adaptations, au cinéma et au théâtre, souvent mal accueillies par les spectateurs.

Le marché de la littérature s’avère complexe : les ventes se concentrent sur un petit nombre de titres. En moyenne, un livre est tiré à 8 591 exemplaires seulement. En France, un écrivain à succès toucherait a minima 15 % sur le prix public du grand format, lorsqu’un auteur plus modeste engrangerait lui de 8 à 12 %. Pour les écrivains les mieux vendus, ce taux pourrait atteindre les 20 % et 5 % sur les ventes poches. L’éditeur gagnerait quant à lui entre 15 et 20 % du prix public de l’ouvrage, auxquels il doit déduire les frais de promotion. (source:
Artytude – Blog Culture )

******************************

 







humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café