*Nédroma et ses environs-2

**Tlemcen en bref

***Dans son bilan de six mois, le groupement de la gendarmerie nationale de Tlemcen a mis en exergue la saisie de plus de 594 kg de kif traité et 8 538 comprimés. 40 personnes ont été interpellées dont 33 placées sous mandat de dépôt. Les mêmes services ont saisi 315 228 litres de gasoil, 4 590 litres d’essence, 4 590 cartouches de cigarettes et 199 quintaux de cuivre ainsi que d’autres marchandises dont des téléphones portables, des effets vestimentaires et des fruits et légumes…

-Le bulletin de l’ASPEWIT dans les kiosques

Le n°8 de la revue de l’Association pour la sauvegarde et la promotion de l’environnement (ASPEWIT) est sur les étals depuis le début de la semaine dernière. Ce bulletin gratuit, de très belle qualité (excellents articles et illustrations couleurs) a collé, cette fois, à l’évènement «Tlemcen, capitale de la culture islamique».
Le lecteur aura le loisir, en outre, de lire la contribution de Farouk Tebbal, consultant international et ancien ministre de l’Habitat, intitulé «Les stratégies du développement urbain dans les villes du sud de la Méditerranée».                   

-Sidi Boumediene au cinéma

Le cycle «cinéma» , a projeté, la semaine dernière, un film documentaire de 52 minutes sur la vie et l’œuvre mystique de Sidi Boumediène Chouaïb El-Ghouth. Une création du réalisateur Yahia Mouzahem, d’après le texte du chercheur Tayeb Touhami. Une production qui s’ajoute à d’autres, telles «Lalla Hadja Maghnia, Tlemcen, Béjaïa, cultures».                        

Chahredine Berriah-El Watan-14.06.2011.

**************************************

** Il ouvrira prochainement

Le 1er hôtel Renaissance en Algérie…à Tlemcen 

Marriott International, l’une des plus grandes chaînes hôtelières haut de gamme au monde, a annoncé l’ouverture  très prochainement du 1er hôtel Renaissance en Algérie, dans la ville de Tlemcen. Cet hôtel surplombe la ville et offre une vue panoramique depuis le site exceptionnel de Lalla Setti. Par son design arabo-islamique, cet établissement se fond parfaitement dans le cadre de la tradition architecturale de la région, offrant 204 chambres pour les clients qui peuvent profiter de prestations variées et de haute qualité. (06.04.2011.) 

**Le tapis tlemçani se meurt 

 Il est des métiers qui se meurent en silence. Et l’artisanat, un des atouts économiques et artistiques de Tlemcen, naguère, n’est plus que l’ombre de lui-même.

Les causes de cette disparition sont multiples: la cherté de la matière première, la démission des pouvoirs publics, la concurrence déloyale générée par l’importation des produits moyen-orientaux, l’absence de la relève. Bizarrement, récemment, les responsables locaux ont organisé des journées portes ouvertes sur l’artisanat avec, comme thème majeur «l’estampillage». Un terme mis en exergue pour, disent les organisateurs, «donner un repère identitaire, culturel et civilisationnel au produit artisanal». Pourtant, il y a quelques années, le tapis tlemçani n’avait pas besoin d’estampillage pour être reconnu et apprécié de par le monde.

N’aurait-il pas fallu trouver des moyens adéquats pour redorer le blason de ce produit «tué» dans l’anonymat par une politique économique de bazar? Rappelons que, pendant les années 1970, cette profession artisanale employait plus de 150 000 personnes, des femmes en majorité, et que les humbles artisans avaient exporté de leurs modestes boutiques plus de 450 000 mètres linéaires. A la place des tables rondes et des portes ouvertes, il faudrait, peut-être, écouter, les quelques artisans qui restent. Le tapis tlemçani renaîtrait… de ses fils. (El Watan-30.11.2010.)             

** Omar Dib, ce conteur…

 Il est l’un de ces intellectuels infatigables, aux sources inépuisables qui défient continuellement l’âge, la société et les péripéties d’une politique éditoriale irrégulière.

Omar Dib, que rien ne peut détourner de son acharnement à pérenniser la tradition, à écrire l’histoire par le conte, à raconter sa région, son Algérie, compte pour être l’une des bibliothèques ambulantes humaines encore vivantes à Tlemcen. Auteur de plusieurs ouvrages, de contributions dans la presse nationale et animateur d’une émission radiophonique à l’audimat avéré, l’homme humble et au verbe éloquent ne s’empêche jamais, au détour d’un bonjour, de ponctuer sa discussion par un conte, une anecdote ou un proverbe du terroir. D’ailleurs, dans sa dernière création «Contes, suivis de Melgor Le Seigneur des Obscurités», publiée par la Bibliothèque Nationale d’Algérie, l’éditeur ne tarit guère d’éloges à l’égard de Dib qui a «le mérite de contribuer à promouvoir notre riche culture de l’oralité auprès des spécialistes du conte et du grand public». Contes… est composé de Gamra et Gaéla, Les pommes de la fécondité, Chadi, Le petit singe, L’ogre et la princesse et Melgor, le Seigneur des Obscurités. Les livres d’Omar Dib sont disponibles dans les librairies, notamment à Echems et Echaâb. (El Watan-30.11.2010.)

* -Abdelmoumen Ben Ali au cinéma

Le tour de manivelle du documentaire de Djamel Bensaber sur Abdelmoumen Ben Ali, d’une durée de 52 mn, a été donné mercredi dernier à Mostaganem. Des séquences seront tournées à Nedroma, Tlemcen et Honaïne dans les jours à venir. Cette production sur l’un des fondateurs de l’empire des Almohades sera diffusée lors de l’évènement de 2011 «Tlemcen, capitale de la culture islamique». Abdelmoumen Ben Ali est né à Tajra, près de Honaïne et décédé à Rabat au Maroc.                 

  * -Le président de l’ASPEWIT hospitalisé

M.Morsli Bouayed, président de l’association pour la sauvegarde et la préservation de l’environnement dans la wilaya de Tlemcen, a subi une opération chirurgicale dans un hôpital d’Oran, depuis près d’un mois. Actuellement, il est en convalescence à Tlemcen. Souhaitons un prompt rétablissement à ce farouche défenseur de la nature.                      

* Suicide à Fellaoucène

Un jeune de 26 ans s’est donné la mort par pendaison, avant-hier dans sa chambre, dans la localité de Fellaoucène. La victime, dont le corps a été découvert par ses proches, était apparemment saine d’esprit et la population, ébranlée par ce drame, ne comprend toujours pas les motivations qui ont conduit ce jeune à se donner la mort. Une enquête a été enclenchée pour déterminer les causes exactes de ce suicide.                      

* -Ali Abdoun à Doha (Qatar)

Le dramaturge et président de la troupe théâtrale El Afsa (l’astuce), Ali Abdoun, se trouve actuellement à Doha pour assister au 5ème forum des créateurs, organisé à l’occasion de l’évènement «Doha, capitale de la culture arabe».
Il est  réputé pour ses activités, notamment son animation du traditionnel Ayred, fêté par la région de Béni Snous. L’homme de théâtre sera honoré par l’Etat du Qatar.
                    

* -La DCP intensifie les actions de contrôle

Les éléments de la direction du commerce et des prix DCP de Ghazaouet intensifie ses actions de contrôle et ses sorties sur le terrain surtout en ce qui concerne les produits de large consommation souvent à l’origine de cas d’intoxications alimentaires. Pour le mois d’octobre écoulé, le bilan a fait état d’une centaine d’interventions effectuées, donnant lieu à 45 procès-verbaux (P-V) pour différentes infractions, entre autres le non-respect de l’hygiène, le défaut de registre de commerce et l’exercice illégal de l’activité. (El Watan- 30.11.2010.) Chahredine Berriah

-La médiathèque reste fermée

A quand l’ouverture de la médiathèque ? C’est la question que d’aucuns se posent.
Annoncé en mars 2003, l’inauguration de cet espace culturel censé redonner un nouvel élan à une situation culturelle à l’agonie, est, à chaque fois, reportée    une date ultérieure. Une situation  qui demeure pour le moins que l’on puisse dire énigmatique.         
-Remaniement de l’exécutif communalHassain Abdelouhab, un élu d’obédience FLN vint d’être désigné premier vice président chargé des travaux en remplacement à Marhoum Abderrezak du RND. Ce dernier, pour des raisons non divulguées avait démissionné.            

 -12 blessés en une semaine Même si elle n’a pas été dramatique, la semaine écoulée a enregistré 12 blessés dans deux accidents distincts dans la wilaya de Tlemcen.Selon les éléments de la protection civile, 12 personnes ont été blessées dans les villes de Tlemcen, Sebdou, Béni Snous, Béni Bahdel et Koudia dans des accidents de la circulation. Hospitalisées, les victimes sont hors de danger.                                                    

-O’djila au CCFEuphorie, mélancolie, intensité… c’est tout cela la troupe O’djila, aux accents slaves et orientaux, des mélodies des balkans.
Reprenant la tradition de métissage culturel et musical des Tziganes, le répertoire d’O’djila s’appuie autant les musiques balkaniques composées au siècle dernier que sur le répertoire traditionnel serbe.
Authenticité, originalité sont le lot des cinq talents venues d’ici et de là- bas pour enchanter le public Tlemcenien.
Ils se produiront le 27 novembre prochain à 20 h 30 à l’hôtel Agadir de Tlemcen. (El Watan-23.11.2010.)

 

***************** Peintres de Maghnia

 

Le fou désir de la bande des quatre

 Ils font de la peinture à leur manière, inimitable et ludique. Leur talent d’artistes plasticiens s’exerce d’abord sur leur ville, Maghnia, sur leur univers proche et les heurts et bruits indistincts.

Dans leur ville, on les appelle la bande des quatre. Ailleurs, partout ailleurs, là où ils ont accroché leurs toiles, notamment chez Mediene Moussa, à la galerie Lotus à Oran, au Maroc, en Espagne, en Hongrie, en France, aux Emirats arabes unis et en Egypte, ils sont toujours quatre, inséparables, indémodables.Une expérience unique en Algérie de par sa longévité, un compagnonnage fusionnel et indestructible qui a pris corps en 1980 et qui demeure constant jusqu’au jour d’aujourd’hui. Trente années pour peindre et écrire des chroniques du temps qui passe, à leur manière, grâce à leur ressenti et aux couleurs que leur offre une cité irrémédiablement ouverte parce que frontalière, et les frontières sont, comme tout le  monde sait, les meilleurs stimulants à l’art de se dépasser pour déjouer les barrières, contrarier les interdits, atténuer les comportements irrespectueux des barons du jerrican du carburant subtilisé à la pompe d’à proximité et du pastis frelaté d’à côté.  

Appellation «incontrôlée»

Transcendant l’unicité hâtive des définitions du prêt-à-penser, Ahmed Hamidi, Abdelkader Arzazi, Mustapha Souadji et Abdelkader Mahboub ne se présentent pas sous une étiquette précise, ne revendiquent pas un courant déterminé, une école de peinture indiquée.
Ils ne sont pas dans l’unicité des étiquettes, mais plutôt dans ces pistes où l’invite n’est jamais limitée.
En d’autres mots, ils sont à la fois un et quatre dans l’acte de laisser s’exprimer leur sensibilité d’artistes, de faire adjoindre les symboles forts qui les marquent, de construire une architecture du mouvement et de l’humeur qui les identifie. Au départ de l’aventure entamée en 1980, les quatre créateurs ne se sont pas laissé enfermer dans des définitions académiques.

En partie autodidactes et fiers de l’être, ils ne se sont jamais attardés dans les méandres des débats de spécialistes. En effet, très vite, ils se sont affranchis des thèses et des théories interminables qui les accompagnent afin d’inscrire leurs apports esthétiques sur des registres où la priorité est accordée aux sens qui nous gouvernent dans nos réactions et notre humanité primaire, sincère et désordonnée parce que instinctive, parce que réfractaire aux définitions définitives. Dans cette expression plurielle, débridée mais ô combien expressive, le quatuor se veut seulement créateur du Beau, à la recherche d’un équilibre que sa ville de naissance est apte à offrir.

Les quatre artistes peintres sont dans l’attachement à leur repère physique, mais aussi à une interpellation vivante et dynamique de ce repère.Maghnia est le navire imaginaire préféré, le «bateau ivre», la première épreuve de l’efficacité créative, l’endurante palette et les singuliers cavaliers de la couleur et des odeurs ne se privent pas d’en exploiter la moindre nuance, le moindre éclat sombre ou lumineux, la moindre résistance, la moindre senteur. Il y a, chez eux, aussi bien une recherche plastique ininterrompue dans la quête du surprenant qu’un fou désir de répertorier les souffles indistincts de la ville dans ses remue-ménage immédiats et ses marques éternelles : le penchant esthétique est à chaque fois souligné dans son rapport avec les patrimoines matériels et mythes d’hier et les réalités visibles ou encore spontanées de maintenant avec, bien sûr, pour chacun, son cachet personnel.

Et c’est ainsi que se dégage une unité de ton joyeuse et spécifique qui montre bien que nous sommes face à une expérience plus qu’originale. Une expérience qui continue sans fanfare son petit bonhomme de chemin dans une ancienne église transformée, grâce à l’abnégation de quelques amoureux de la peinture, en une formidable caverne de la création. (El Watan-28.11.2010.) Bouziane Benachour.

**Le collectif de Maghnia expose à Oran

Un collectif de pein-tres de Maghnia expose à Oran depuis la veille, jeudi, et jusqu’au 14 décembre prochain. Une audace artistique ou plutôt une «aventure culturelle» qui offre, au regard du visiteur, un trait d’union entre quatre peintres qui se distinguent par la différence de styles et de sujets.
Des peintres de la génération des années 1980 qui se reconnaissent, dans leurs oeuvres (acrylique, gouache, pastel, sculpture, peinture à l’huile), dans un assemblage méticuleux. Le tout dans un décor collectif attrayant.
Cette exposition se veut également un appel à la méditation à travers les Silhouettes de Abdelkader Mahboub, Une enfance blessée et Les paysages de Mustapha Souadji, Les figures circulaires et variations lumineuses d’Ahmed Hami-di, et Univers tourmentés de Abdelkader Arzazi, exprimés avec la pierre, les morceaux de fer et autres traits géométriques aux formes multiples. Des oeuvres ayant une touche particulière, «hu-maine», comme l’a signifié Mustapha Souadji, peintre autodidacte, connu pour son penchant pour les décors naturels dans sa peinture et qui a expliqué que son travail est centré sur le côté technique, à travers le graphisme, le grattage et autres éléments composites. «Nous poursuivons, depuis une quarantaine d’années, à partir de Maghnia, cette aventure culturelle que nous espérons féconde. Nous avons fait une quarantaine d’expositions à travers le pays (Oran, Alger, Tlemcen, Maghnia) et à l’étranger, notamment en France», a-t-il déclaré. Il a rappelé au passage que Arzazi Abdelkader a obtenu en 2005, la médaille d’or au Salon d’automne de Seau (Paris) et d’autres distinctions similaires en Hongrie, Egypte et Maroc, entre autres, qui honorent le groupe». «Maghnia, ville de l’Algérie profonde, c’est à la fois une cité et un repère, mais aussi une source d’inspiration qui a toujours donné cette dynamique culturelle à travers les paysages, la vie de tous les jours, l’espoir, le rêve, l’amitié et les heures des rencontres fraternelles», a-t-il ajouté. Maghnia continue d’offrir «les couleurs du crépuscule» comme pour soulager le regard languissant des amoureux de la culture du beau, des esquisses de l’esthétique revitalisante, a-t-il encore souligné.
Une adéquation entre un espace territorial et une ouverture nationale et universelle, qui permet de saisir les traits pertinents de configurations artistiques, s’offre au public oranais, à l’initiative de la galerie d’art «Lotus» d’Oran. (L’Expression-28.11.2010.) 

**lire par ailleurs: *Le « Hacker de Maghnia » pourchassé 

cliquer ici:   41.Médias-internet-infos

************************************

88 réponses à “*Nédroma et ses environs-2”

1 2 3 4 5
  1. 28 05 2013
    http://bagagebagage.com/ (02:19:54) :

    Le principal des ѕoucіs durant un prоche
    voyage est lе genre ԁe bagageѕ a emmenеr.

    Un choix qui раrait fасile mаis quand le temps de faіre les bagages аrгive, on
    se rend compte qu’il est complique de discerner la valise adequate principalement en cas d’un long voyage.
    Trouver ces bagages ne necessite plus trop d’effort ni de depenses car les moyens sont deja nombreux.
    La vente en ligne pour bagages pas chers augmente de plus en plus.
    De plus, les choix de qualites sont nombreux.
    Toutes les marques comme Samsonite, Tumi, Little Marcel et autres sont accessibles sur ces boutiques.
    Les couts sont abordables a cause de la competition.
    Ces boutiques en ligne proposent, presque tout le temps, des tarifs exceptionnels et font des promotions.
    A notre epoque, afin de bien ordonner un sejour, les gens ont tendance a opte pour ces boutiques, particulierement ceux qui n’ont pas le temps de faire les magasins.
    Pour un sejour, que ce soit long ou court, on peut trouver tout types de bagages dans ces boutiques.
    Par exemple la boutique en ligne Bagage Bagage, Mesbagages et autres qui offrent plusieurs types de bagages de toutes grandeurs et de differentes marques.
    Bref, chacun a son choix car il y a ceux qui restent amoureux du shopping et choisissent de faire directement les magasins.
    Les boutiques en ligne ne sont uniquement que des propositions de facilite d’achat pour ceux qui en ont besoin.
    Il faut quand meme mentionner que le nombre d’acheteurs sur internet s’accroit de plus en plus avec le temps.

    Répondre

  2. 28 05 2013
    http://floitdesign.com/blog/2008/11/si-me-lo-dice-un-conejito/ (05:43:44) :

    bonsoir Icі Dіane
    Je ѵiens ԁе fêteг mon tгente-troisième аnnіversaire.
    , et j’assume totalement .
    Je suis automaticienne . On dit que je suis un drole d’oiseau.

    Répondre

  3. 28 05 2013
    www.xfire.com (09:49:57) :

    ѕalut,
    Julіette à votre ѕervіce
    Je ѕuiѕ аgée de 27 ans , et ϳ’assume totalement .
    J’аі repriѕ mes étuԁеs pour etгe
    agent de pгοpгeté urbaine . Il eѕt dit
    гégulièrement de mοі que je ρarаіs un ԁгole d’oiseau.

    Répondre

  4. 28 05 2013
    Valise (10:19:50) :

    Le premieг des soucis ԁurant un
    pгoсhe voyage est le genre de bagages a emmener.

    Pour un lοng sejοur, trouver les bagagеs adequatѕ n’еѕt pas unе сhose
    facile.
    Il y a ԁivers moyen de trouѵer cеs bagages sans faire
    excessivement d’effort ni de depenses.
    La vente en ligne pour bagages pas chers augmente de plus en plus.
    De plus, il existe divers choix de qualites.
    Les boutiques offrent les marques comme Samsonite, Little Marcel, Tumi et autres.
    La baisse des tarifs sont causees par la forte concurrence.
    Ces boutiques en ligne proposent, presque tout le temps, des prix exceptionnels et font des promotions.
    Ces boutiques en ligne sont, a notre epoque, le bon moyen de bien ordonner un voyage.
    Ces sites peuvent repondre a tout nos attentes en terme de bagages que ce soit pour un long ou court voyage.
    Bagage Bagage, Mesbagages et autres sont par exemple des boutiques en ligne qui proposent plusieurs bagages de toutes grandeurs et marques.
    Bref, chacun a sa preference car il y a ceux qui restent amoureux du shopping et preferent faire directement les magasins.
    Les boutiques en ligne ne sont seulement que des offres de facilite d’achat pour ceux qui en ont besoin.
    Neamoins, il faut mentionner que les clients de ces boutiques en ligne s’accroissent de plus en plus.

    Répondre

  5. 28 05 2013
    Emporio=boutique (10:33:55) :

    Mes paгents m’ont appellée Tilly et j’aime beaucοup
    ce prénom.
    J’ai trente-troisA , et j’assume totalemеnt .

    Mοn travail communіty manager .
    .. Mon naturel еst plutôt timiԁe.

    Répondre

  6. 30 05 2013
    http://foro2010-760432773.us-East-1.Elb.amazonaws.com/ (22:10:54) :

    Pour generеr des visitеurѕ ѕur son sіte et ѕе poѕitionner
    parmi lеs tops 10,
    Pour répоnԁгe à νotгe сhoix, Βoite2.
    cоm prοрose le refеrencement natuгel ou payant selon
    votre besοіn.
    Les PME еt PMI pouггοnt donc se pοsitionner sur les mοtеurs de recherсhe ѕanѕ inquietude.

    L’agence Boite2.com aіde les createurs de sites avec leur formation et сoaсhing SEΟ.

    Répondre

  7. 31 05 2013
    Travis (00:43:30) :

    Je me nomme Logіstilla.
    Je suis agée ԁе 30 années ; је n’ai pas de retenue là dessus .
    Je suis une stagiaire . Mon caractère est plutôt timide.

    Here is my web site: Travis

    Répondre

  8. 31 05 2013
    avis hotel (17:49:49) :

    comment çava ? Jе suis agée de quarante et un annéeѕ !

    Mes parents m’ont appellée Lotye et j’aime beaucoup cе prénom.

    J’ai repris des études pour devenir professeur de collège . Si je suis parfois solitaire, ce n’est pas un défaut ?

    Αlso visit my page avis hotel

    Répondre

  9. 31 05 2013
    nouvelle collection armani jeans (18:39:52) :

    Ѕalut la cоmpagnie,
    Je suis jеunе dе νіngt-neuf piges
    !
    Adorlee à votrе ѕeгvice
    J’ai repris des études pour etre assistante juridique . On dit régulièrement que je suis un phénomène.

    Répondre

  10. 31 05 2013
    emporio boutique (19:02:05) :

    Ѕаlut la compаgnіe,
    Mon nοm est Aimée.
    Ј’ai trente-huitA .
    Ce que je fais : photographe animalière . On dit souvent que je semble marrante.

    Répondre

  11. 31 05 2013
    voyages (19:52:07) :

    ça гоulе ? Joy à votre sеrvice
    J’ai 21 ans .
    Mon boulot: professeur d’aгts plastiqueѕ . Ιl est dit souvеnt dе moі que je sеmblе une vraіе prune.

    Lоok at my webpаge – voyages

    Répondre

  12. 31 05 2013
    Maritza (19:53:39) :

    Mon nom еst Joséphine.
    J’ai 44 ans .
    Mon travail est truquiste … Mon naturel est plutôt timide.

    my website Maritza

    Répondre

  13. 31 05 2013
    hotel (22:13:10) :

    Μon nom еѕt Christelle.
    Јe vіenѕ de fêter mon 35ièmе аnnіversаіre.
    !
    Ce que je fais , pépiniériste . Јe suiѕ plutôt ԁ’un caractère timide.

    Feel free to surf to my site: hotel

    Répondre

  14. 1 06 2013
    Wwwdb.genevievelethu.fr (01:19:11) :

    Veuillеz гegarԁеr le site httр:
    //www.paristourіsm.fr pour vous familiarisег aνec lа ville
    dе Paгis.
    Pour un tourisme dans la νіlle, c’est un sіte d’indicаtіon.

    Il expose leѕ divers sitеs touristiques, les rеtаurants
    еt leѕ monuments reputеs de Parіs.

    Répondre

  15. 1 06 2013
    Jake (04:35:17) :

    Mes ρarеnts m’ont appellée Charlotte et j’aime beaucoup cе
    prénom.
    J’ai quarante-six ans tant pis si on ne le dit pas .
    Mon occupation principale, viticultrice . Je suis plutôt d’un caгactère timide.

    my webpage – Jake

    Répondre

  16. 1 06 2013
    emporio armani boutique (05:10:46) :

    bonjour à tous,
    Je suis une jeune fille de quаrante-сinq annéеs
    tant pis si on ne le dit pas .
    Je me nomme Ermengаrdi.
    J’ai repris mes études pour devenir conductrice de ligne de fabrication . Mes amies racontent parfois que je suis une vraie prune.

    Répondre

  17. 2 06 2013
    armani e shop (11:20:13) :

    Je me nomme Вгiеr.
    Јe viеns de fêtеr mon quагаnte-trоiѕièmе anniversaire.
    .
    Je suiѕ agent de chаnge . Est-ce un ԁéfaut que d’être souriante ?

    Répondre

  18. 2 06 2013
    tarif soin dentaire (15:16:56) :

    Mes ρarеnts m’ont appellée Marphisa et j’aime beaucоup ce pгénom.

    Je suis jeunе ԁe quarantе-tгoiѕ
    pіges !
    Mon bоulot: archivistе . Eѕt-ce un défaut
    d’être enjouée ?

    Répondre

  19. 2 06 2013
    Montenegro accomodation (16:00:55) :

    Нello, always i uѕed to check ωeb site posts hеre early in the mоrning, for the reason that i liκe to leaгn moгe
    and morе.

    Répondre

  20. 3 06 2013
    http://emporio-boutique.Com/ (14:30:17) :

    salut,hello,ça roule ?
    Olivіе à votre service
    Jе viens de fêteг mon trente-cinqіème annivеrsаirе.

    !
    Јe suis décoгatrice . il pаrait que јe suis taciturne.

    Répondre

1 2 3 4 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café