infos plus-Algérie.2

**un policier fait usage de son arme et tue un citoyen.

C’est la deuxième fois en 6 mois que la région de Mostaganem est secouée par une affaire similaire, où un policier fait usage de son arme et tue un citoyen.

Consternation au sein de la population de la région de Aïn Tédelès, qui vient d’être secouée par la terrible nouvelle de la mort de K.A., un tôlier de son état et connu également pour s’adonner au transport clandestin à bord de son véhicule de marque Renault Classique.
Agé de 34 ans, ce paisible citoyen habitait la petite agglomération d’Ouled Abbès, située à mi-chemin entre Mostaganem et Aïn Tédelès. C’est grâce à la vigilance d’une patrouille de la gendarmerie que le corps criblé de balles de K.A. a été découvert en bordure de la RN 90, à hauteur du lieu-dit Point Zéro. Selon plusieurs sources, l’auteur du crime serait un agent de police activant à la sûreté de daïra de Aïn Tédelès, à 25 km à l’est de Mostaganem.

Samedi dernier, un policier aurait demandé à la victime de l’accompagner avec son véhicule vers la région de Saf Saf, mais en cours de route, à hauteur de la forêt Point Zéro, le policier aurait brusquement changé d’avis. Sortant son arme de poing, il tire alors pas moins de 6 balles en direction de sa victime, l’atteignant au niveau du cou et de la tête. Une fois son forfait accompli, il se débarrasse du corps de la victime en le déposant sur le bas-côté de la route nationale qui relie Mostaganem à l’autoroute Est-Ouest via Sidi Khattab. C’est alors qu’il prend possession du véhicule et retourne vers Aïn Tédelès, où il prend contact avec deux citoyens à qui il propose de leur vendre le véhicule de la victime. Après sa découverte par une patrouille de la gendarmerie, la dépouille de la victime a été transférée à la morgue de à l’hôpital de Aïn Tédelès. Les services de sécurité entament alors des investigations qui se traduisent par l’interception du véhicule de la victime avec, à son bord, les deux citoyens qui venaient d’en prendre possession en vue d’une transaction commerciale. Grâce à leur témoignage, le policier sera très vite identifié et confondu. Dans sa poche, les enquêteurs retrouveront le téléphone portable de la victime. C’est la deuxième fois en l’espace de 6 mois que la région de Mostaganem est secouée par une affaire similaire, où un policier fait usage de son arme et tue un citoyen. La précédente affaire remonte à la fin du mois de novembre 2011, lorsqu’un policier en civil a fait usage de son arme, tuant à bout portant un citoyen qu’il venait d’intercepter en plein centre de Mostaganem.(El Watan-30.05.2012.)

**Les auteurs du crime du Derb arrêtés (Mostaganem)

 Moins de 72 heures après l’agression dont ont été victimes S.A., 30 ans, et D.F., 20 ans, le week-end dernier, non loin de la placette qui jouxte le siège de la daïra de Mostaganem, la police judiciaire vient de procéder à l’arrestation de M.B., âgé de 34 ans, présenté comme étant le véritable cerveau de l’opération qui s’est traduite par le décès de S.A., juste après son admission aux urgences.

Poursuivant leurs investigations, les policiers sont parvenus à localiser et à interpeller le nommé K.B., pour avoir participé personnellement et activement à l’agression contre S.A. et D.F. Dans la foulée, une femme a également été interpellée pour avoir donné des informations aux agresseurs, ce qui les aurait aidés dans leur tentative de fuite. Il s’agit de Dj. M., âgée de 39 ans, à qui la police impute une tentative de protection des deux agresseurs en ne divulguant pas la cache où les deux acolytes s’étaient planqués une fois leur forfait accompli. C’est elle qui aurait informé l’agresseur du décès de S.A., la victime. Une fois interpellée, elle finira par indiquer le domicile de B.N., là où l’instigateur de cette agression s’était caché, ce qui permettra son arrestation. Sur le même lieu, les policiers parviendront à récupérer l’arme blanche ayant servi à blesser mortellement la victime, en l’occurrence une épée, ainsi qu’une faucille. Les pièces à conviction ainsi que les personnes interpellées ont été présentées hier matin au procureur de la République de Mostaganem qui a ordonné la mise en détention de l’ensemble des individus interpellés au motif de constitution de bande de malfaiteurs, crime avec préméditation, coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort d’autrui à l’aide d’armes blanches, non dénonciation d’un criminel et subtilisation de pièces à conviction..(El Watan-29.05.2012.)

**Une jeune fille disparaît avec 4 millions de dinars

Troublante histoire que celle de cette famille de la région de Sidi Ali, qui ne sait plus comment interpréter la disparition de leur fille âgée de 23 ans et qui a emporté avec elle un magot qu’ils évaluent à 4 millions de dinars, dont la moitié en bijoux. Habitant le douar Ouled Boussaïd, cette famille rurale était allée rendre visite au père de famille hospitalisé au niveau de l’hôpital de Sidi Ali, laissant derrière elle leur jeune fille, comme unique gardienne de la maison. Mais, durant leur absence, la jeune fille aurait mis à exécution un plan des plus invraisemblables. Elle s’empara de l’ensemble des bijoux de la famille ainsi que des quelques liasses de billets puis disparut dans la nature. De retour à la maison, les autres membres de la famille découvrent avec ahurissement, outre l’absence de leur fille, une maison sens dessus dessous. Partout, ce sont des amoncellements de linges, de couvertures, de sous-vêtements et d’habits divers. Tous les placards ont été vidés de leurs contenus et jetés pêle-mêle sur le sol, comme pour simuler un vol. Le spectacle ressemblait à une véritable razzia effectuée par un groupe de jeunes gens venus avec la ferme intention de mettre la main sur tout ce qui est précieux et facile à emporter. L’hypothèse la plus acceptable serait que leur fille aurait été prise à partie par un groupe de voleurs qui, une fois leur premier forfait accompli, auraient forcé la jeune fille à les accompagner vers un refuge. Cette version, qui a les faveurs des membres de la famille, n’est pas exclusive puisqu’un autre scénario serait parfaitement possible. Ce serait en parfait accord avec le ou les voleurs que la jeune fille aurait organisé l’opération. Enfin, l’hypothèse la plus invraisemblable serait que la jeune fille aurait décidé de son propre chef de s’accaparer du magot de la famille et de mettre les voiles. C’est le frère de la jeune fille qui est allé voir la brigade de la gendarmerie de Sidi Ali pour informer les gendarmes de la disparition de sa sœur et déposer plainte contre «x» pour vol par effraction. Grâce au témoignage d’un proche de la famille, il semblerait que, durant la matinée de l’incident, il aurait aperçu la jeune fille tenant un sac et qui cherchait un moyen de transport afin de quitter la région vers une destination inconnue. Une première piste qui devrait, si elle était avérée, permettre déjà d’identifier le chauffeur et de reconstituer le scénario qui tient en haleine, depuis jeudi dernier, toute la population de Sidi Ali et de ses environs..(El Watan-28.05.2012.)

**Un cadavre humain repêché au large de Stidia

Des marins pêcheurs qui venaient récupérer des filets de type « trémailles » posés la veille, ont eut la surprise de découvrir le cadavre d’un homme en état de décomposition. Ils ont de suite alerté les services des gardes cotes de Mostaganem qui se sont rendus sur les lieux et ont procédé au repêchage du corps. Selon les constatations préliminaires, il s’agirait d’un homme âgé d’une trentaine d’année, dont le corps flottait sur l’eau au moment de sa découverte. Embarqués sur le bateau des gardes cotes, il sera transféré vers le port de Mostaganem pour être ensuite évacué vers la morgue de l’hôpital Ernesto Che Guevara. Une famille habitant la localité de Sig, qui avait fait part de la disparition de son fils depuis vendredi dernier au niveau de la plage de Sidi Mansour, s’est déplacée à l’hôpital de Mostaganem afin de procéder à une éventuelle identification. Une fois sur place, l’identification s’avèrera infructueuse pour l’ensemble des membres de cette famille…(El Watan-23.05.2012.)

 

 

**********************************

Une réponse à “infos plus-Algérie.2”

  1. 21 12 2012
    bloons tower defense 5 (23:48:54) :

    Hi, I like your theme, could you please tell me the name of this theme? Thanks!
    bloons tower defense 5

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café