Le café, le petit plaisir devenu un grand luxe en France

  « Tu te rends compte ? On arrive à 30 francs le café ! »

Un expresso (_yamaneko/Flickr/CC).Dimitri, 28 ans, ne rigole pas avec son café du matin. Son train est à 8h27, mais tous les jours, il arrive à 8 heures à la gare. Un café noisette avec un sucre. S’il n’a pas de place attitrée, les serveurs le connaissent par cœur. Il a toujours l’appoint : 1,25 euro.

Un prix, qui, vraisemblablement, va bouger. Le coût des matières premières agricoles flambe (+ 20% en un an ) et le café est en première ligne. En cause principalement, les mauvaises récoltes depuis quatre ans, et l’attrait nouveau des pays producteurs… pour leur propre café. En 2010 par exemple, sa consommation avait augmenté de 30% au Brésil, selon le syndicat du café.

En France, la hausse est estimée à environ 20%. Premiers concernés, les rayons de supermarché, comme nous le confirme Nicolas Peyresblanques, président du syndicat du café :

« Les torréfacteurs achètent désormais le café deux fois plus cher. Forcément, ils doivent compenser. Pour les prix, je ne peux pas vous répondre. Nous ne sommes pas maîtres des négociations entre les industriels – les torréfacteurs – et les distributeurs. Mais en rayon, le café augmentera, c’est une certitude. En brasserie, c’est beaucoup plus compliqué. On ne vous facture pas que le café. »

« Tu te rends compte ? On arrive à 30 francs le café ! »

Le consommateur n’y échappera pas. Dans quelques semaines, il en subira le contrecoup, ce que semble accepter Dimitri, un brin fataliste :

« Si le prix de mon café noisette augmente trop, tant pis, je réduirai. Ou peut-être que je boirai un café chez moi, même si le prix du paquet augmente. C’est toujours plus rentable. »

 

Etudiant en alternance dans les ressources humaines, il avoue faire attention, même le week-end, quand il sort avec des amis. Le détonateur ? La conversion en francs :

« Tu te rends compte ? Tu as des établissements qui te servent des tasses à plus de 4 euros. On arrive à 30 francs le café ! Oui, je fais attention maintenant. »

*Faire la révolution du café

Le quai est noir de monde. Le train arrive, nous nous faufilons dans un wagon bondé. Tandis que Dimitri continue son exposé, un voyageur nous interrompt, poliment. Il sourit :

« Il y a eu plein de révolutions. Pourquoi ne pas faire la révolution du café ? 1,25 ta noisette, c’est limite du vol. On arrive presque à 10 balles [francs, ndlr]. »

 

Après la baisse de la TVA offerte par le gouvernement en juillet 2009 aux cafés-restaurants (en contrepartie d’une baisse des prix du café, du thé et d’une boisson fraîche pour les cafetiers), le consommateur n’a pas vraiment senti la différence en sa faveur. Et les tentatives de révoltes sont mortes dans l’œuf. Pourtant, le petit noir est un moment sacré.

Le café, produit pas indispensable dans le panier des essentiels

Cette fois, c’est dès le supermarché que la hausse va se faire sentir. Le gouvernement tente de mettre en place un « panier des essentiels », qui sera proposé par dans la plupart des enseignes à la fin du mois. Selon le secrétaire d’Etat à la Consommation, Frédéric Lefebvre, il s’agit « d’une sélection de produits frais et de qualité qui comprendra dix articles minimum, à un prix “attractif” ».

Le secrétaire d’Etat n’entend pas « endiguer les tensions » sur le marché des matières premières. En revanche, il espère faire la promotion de produits issus de l’agriculture française. C’est donc râpé pour le café de qualité.

J’aborde Jérôme à la sortie d’un supermarché et lui demande, comme l’a fait Pascal Riché, où est passé le Président du pouvoir d’achat. « Bah, en Libye ! » répond-il.

Depuis le début de l’année, il a « de toute façon » décidé de faire beaucoup plus attention à son budget alimentaire. Il boit du café par habitude, « pas vraiment par plaisir » et « toujours à la maison » : « Si ça augmente trop, je prendrai des marques moins chères. »

« Vu comme ça, ça vous coupe même l’envie d’un café »

Pour Jean-Yves, client du même supermarché, qui n’est pas accro à la caféine, « le café c’est grave, mais le pain encore plus ».

Si Nicolas Peyresblanques reconnaît l’impact sur les consommateurs, il s’étonne que je m’intéresse plus à la hausse du prix du café qu’à d’autres augmentations :

« Il y a des problématiques à mon sens beaucoup plus grave, comme les carburants, ou même le gaz, qui va encore augmenter. »

 

Jean-Yves conclut : « Vu comme ça, ça vous coupe même l’envie d’un café. » (Rue89-06.04.2011.)

**********************

5 réponses à “Le café, le petit plaisir devenu un grand luxe en France”

  1. 7 08 2011
    fieldrunners hd (05:05:15) :

    I agree with your Le café, le petit plaisir devenu un grand luxe en France at ElAyam.5, superb post.

    Répondre

  2. 7 12 2012
    Looking Stylish At The Office (22:13:05) :

    You are one straightforward writer. I enjoyed reading your article and taking in all the interesting information. I share your thoughts on many points in this content. This is great.

    Répondre

  3. 22 12 2012
    Bridal dress (05:00:39) :

    Great ¨C I should certainly pronounce, impressed with your website. I had no trouble navigating through all tabs as well as related information ended up being truly easy to do to access. I recently found what I hoped for before you know it at all. Reasonably unusual. Is likely to appreciate it for those who add forums or anything, web site theme . a tones way for your client to communicate. Excellent task..

    Répondre

  4. 28 12 2012
    return man 2 (11:50:17) :

    With havin so much written content do you ever run into any issues of plagorism or copyright violation? My site has a lot of unique content I’ve either written myself or outsourced but it appears a lot of it is popping it up all over the web without my agreement. Do you know any solutions to help stop content from being stolen? I’d truly appreciate it.
    return man 2

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café