*La musique dope les résultats scolaires

*Faire de la musique au collège dope les résultats scolaires 

Une chorale d'adolescents dans le XIIe arrondissement à Paris.
Une chorale d’adolescents dans le XIIe arrondissement à Paris. 

L’Institut Montaigne a publié une étude qui montre que quand on fait partie d’un orchestre… les notes s’élèvent! Comme la confiance en soi et l’ambition. 

*La musique dope les résultats scolaires coeur- La musique adoucit les mœurs et… booste les résultats scolaires! L’Institut Montaigne vient de publier une étude qui donne le la: quand dans l’enceinte même de leur collège ou lycée, les élèves peuvent jouer dans un orchestre, le niveau scolaire de chacun monte, l’ambition de tous s’accroît et la confiance des élèves dans leur bonne étoile augmente. À l’égard de l’institution. De leurs professeurs, mais aussi des autres élèves! Une découverte qui ne surprend pas les professeurs qui enseignent dans les classes à horaires aménagés (Cham). Ces classes, qui permettent aux élèves de recevoir, dans le cadre des horaires et programmes scolaires, un enseignement artistique renforcé en musique, danse et même, depuis 2009, dans le domaine théâtral, suscitent aussi l’engouement des parents. «J’ai insisté pour que ma fille prenne cette option. Tous les enseignants le disent, ces classes regroupent souvent des têtes de classe, et puis faire de la musique à un bon niveau demande d’être aussi rigoureux qu’en mathématiques», plaide une mère de famille.

Les parents s’investissent aussi dans les projets

En région parisienne, à Dourdan, petite cité de 10.000 âmes, Pierre Zevort, professeur de musique au collège Condorcet, pourrait écrire un livre sur la dynamique née dans tout l’établissement depuis que 57 des 900 élèves des classes Cham du collège ont eu l’occasion de travailler avec le Coréen Myung-Whun Chung, directeur musical de l’Orchestre philharmonique de Radio France, autour du Boléro de Ravel pour le dixième anniversaire des droits de l’enfant. «C’était une expérience unique, une rencontre hors norme, dit-il. Nous n’imaginions pas pouvoir construire avec des élèves un projet d’une telle qualité, d’une telle ambition. Les adolescents se sont donnés à fond, car ils ont compris qu’on leur offrait le meilleur.» De son côté, Myung-Whun Chung, qui ne demande qu’à renouveler l’expérience, observe: «La musique provoque une réflexion. Il faut savoir écouter plusieurs fois certains passages. Elle aide à grandir, à trouver un équilibre.» Depuis dix ans, le Coréen a choisi de faire découvrir la musique classique aux enfants grâce à des concerts spécifiques, des ateliers pédagogiques. L’enthousiasme des heureux élus est si communicatif qu’à Dourdan le maire voudrait que les enfants soient initiés à la musique de la maternelle au lycée. Dans cet esprit, en matière théâtrale cette fois, un spectacle est prévu au printemps avec Denis Podalydès, qui travaillera avec des élèves à une mise en scène de Richard II dans le château royal de la ville. «Outre la pertinence de ce travail avec les enfants, les relations avec leurs parents deviennent vite différentes. Ils se rapprochent de l’école, s’investissent dans nos projets. La communauté éducative est gagnante, mais c’est le regard de chacun sur l’école qui change et le travail de tous qui est facilité», analyse Anne Maurel, responsable de la culture.

Même prise de conscience, même engouement au lycée Racine à Paris, l’un des tout premiers dès 1965 à avoir compris l’importance des disciplines artistiques dans le cursus scolaire des enfants. Ici, l’ambition est encore supérieure: la classe Cham de seconde ne participe pas seulement à un spectacle, elle va se produire au Théâtre du Châtelet, à Paris, le 12 février prochain pour une création musicale et chorégraphique. «Ce sont 30 élèves d’un très bon niveau musical. Ils travaillent depuis plusieurs mois sur une œuvre du compositeur finlandais Esa-Pekka Salonen», raconte Cécile Kauffmann, responsable du programme pédagogique de l’Orchestre philharmonique de Radio France. Pour elle, l’ambition du projet rapproche aussi bons et moins bons élèves. «C’est vrai que dans ces classes-là, on trouve généralement les meilleurs, mais des adolescents aux résultats plus modestes se révèlent aussi et reprennent.» Un argument conforté par l’étude de l’Institut Montaigne, qui conclut même que la présence d’un orchestre à l’école diminue les différences sociales. (Le Figaro-24.12.2010.)

**réactions d’internautes:

elcar  … Musique, intelligence, pédagogie Une étude parue dans Psychological Science il y a quelque temps mais toujours d’actualité attribue à l’apprentissage de la musique un accroissement significatif du quotient intellectuel. Glenn Schellenberg, professeur au Département de psychologie à l’Université de Toronto, donne les résultats d’une étude sur l’effet d’activités parascolaires sur le développement social et intellectuel d’enfants de 6 ans. Il a recruté 144 enfants en publiant une annonce dans un journal local, en vue d’une expérience. Il a reçu de nombreuses réponses. De manière aléatoire, les enfants ont été répartis dans quatre catégories : des leçons de piano, des leçons d’art vocal, des leçons d’art dramatique ou pas de leçons. L’expérience a duré un an. Les quatre groupes ainsi formés ont passé un test de QI standard (le Wechsler Intelligence Scale for Children) avant et après leurs 36 semaines de cours (ou d’absence de cours spéciaux). Les résultats de l’étude ont montré que l’accroissement du QI des groupes de la musique était plus important que celui des deux autres groupes, dans l’ensemble des sous-tests du QI. Pour les groupes de la musique (piano et art vocal), le gain moyen était de 7 points, alors que pour les deux autres groupes il n’a été que de 2,7 points. Toutefois, le groupe de l’art dramatique a montré des améliorations dans le domaine de comportement social adaptatif, alors qu’il n’y a eu aucun changement dans ce domaine, chez les enfants des groupes musicaux. « Ceci prouve que certaines activités parascolaires sont bonnes pour le développement intellectuel, tient à préciser G. Schellenberg. Mais cela n’exclut pas que d’autres activités que la musique, comme les mathématiques ou les échecs, puissent avoir le même effet. Peut-être que la particularité de la musique est simplement due au fait qu’elle est agréable pour les enfants. » Mais il y a certainement beaucoup plus, la musique ayant un effet spécifique réel sur l’apprentissage et elle devrait être intégrée dans les écoles, non uniquement comme une activité parascolaire, mais comme une aide à l’apprentissage. En effet, les recherches du Dr G. Lozanov, appliquées à l’enseignement, ont montré depuis plusieurs années, à partir de la fin des années 1960, que la musique peut jouer un rôle important dans l’apprentissage des connaissances et le développement des capacités des apprenants. Ayant eu l’avantage de travailler avec G. Lozanov dès 1972, j’ai appliqué ses méthodes à l’enseignement du français langue seconde à des fonctionnaires fédéraux du gouvernement du Canada, avec des résultats étonnants. Trop étonnants, car ils ne rentraient pas dans les normes étroites des tests de rendement alors utilisés. La pédagogie interactive intègre la musique dans un ensemble qualifié de «neuropédagogie scientifique» par le neurologue Paul Chauchard. En effet, l’introduction de la musique dans l’enseignement constitue certainement une innovation aux effets bénéfiques multiples et aux applications diverses. Chaque enseignant peut en entrevoir les utilisations: pour accompagner l’apprentissage de la lecture ou de l’écriture, pour chercher une solution à un problème, pour inventer une histoire, fabriquer un texte, imaginer, innover (dessin, maths ou géométrie), pour retenir un texte en langue maternelle ou étrangère ou des formules statistiques, des listes, des données. Le choix des pièces musicales, en fonction des résultats que l’on veut obtenir, est important. Certaines pièces provoquent une stimulation légère et peuvent servir à soutenir une activité intellectuelle ou artistique: lecture d’un texte, exécution d’un travail, composition, dessin (p. ex., les Valses de Chopin ou le Concerto en do majeur pour flûte de A. Grétry).D’autres favorisent la mémorisation (p. ex., la Sinfonia en do majeur de J.S. Bach) ou la créativité (p. ex., le Bolero de Ravel ou Finlandia de Sibelius). Des recherches sont encore à faire, des hypothèses à vérifier, des essais à tenter. Tout un domaine prometteur reste à explorer plus à fond, et c’est d’ailleurs ce qui constitue un des attraits de la pédagogie qui intègre la musique non comme élément accessoire ou parascolaire, mais comme composante intégrale de celle-ci. En 1965, le spécialiste russe Léonidov déclarait déjà : « Il n’est pas exclu que dans l’avenir la science trouve la voie d’une utilisation plus radicale des stimuli musicaux pour l’activation des ressources créatrices de l’homme ». Et, sans nul doute, les pédagogues y participent et y participeront. La musique n’a certainement pas fini de nous étonner. De plus, on n’oubliera pas que l’intelligence musicale est l’une des sept intelligences décrites par H. Gardner , qui la considère comme centrale à toute expérience humaine, sans qu’il soit nécessaire d’être un grand musicien. Schellenberg, E. Glenn. « Music Lessons Enhance IQ », Psychological Science, Vol. 15 Issue 8 Page 511. Racle, Gabriel. La pédagogie interactive, Paris, Retz. Voir aussi : Racle, G. «Music, Pedagogy, Therapy», SALT Journal, 1979, 2 ou «Musik, Pädagogik, Therapie: Suggestopädie», Neues Lernen Journal, 1985, 2. Gardner, H. Les intelligences multiples, Paris, Retz

*****************

**

d79a4012-0ed7-11e0-8f7e-b4d3b074cba7

«La jeunesse et l’école sont indissociables»

Jeannette Bougrab: « Ces jeunes sont exceptionnels, parce qu’ilsont mis entre parenthèsesleur entréedans la vie professionnelle pour s’engager.» 

 « Ces jeunes sont exceptionnels, parce qu'ilsont mis entre parenthèsesleur entréedans la vie professionnelle pour s'engager.»

La secrétaire d’État veut que les entreprises s’investissent davantage dans le projet. 

coeur-Jeannette Bougrab, secrétaire d’État à la Jeunesse et à la Vie associative, est en ce moment au Cambodge, où elle rencontre des volontaires du service civique. Elle dresse le bilan de ce dispositif. 

LE FIGARO. -Sept mois après sa création, le service civique est-il bien lancé ?

Jeannette BOUGRAB. -Le dispositif est encore à ses débuts, mais je crois pouvoir dire que c’est déjà un succès. Depuis septembre dernier, plus de 5.000 jeunes ont commencé une mission dans ce nouveau cadre et 32.000 se sont inscrits sur le site Internet du service civique. De la diplômée HEC à l’étudiant en BEP hôtellerie ou comptabilité, ils ont des parcours scolaires très différents, ils viennent de milieux sociaux différents, mais ils se retrouvent sur un engagement commun. Pour certains, qui sont un peu en recherche d’eux-mêmes, le service civique est une formidable opportunité de rebondir. Pour 2011, l’objectif est clair: 15.000 jeunes en service civique. De nouvelles campagnes de sensibilisation des associations et des collectivités locales seront lancées. Un effort particulier sera porté en Seine-Saint-Denis, qui est le département le plus jeune de métropole.

Comment comptez-vous faire évoluer ce dispositif?

Mon souhait est qu’un nombre plus important de missions se déroule à l’étranger, car c’est une chance pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de partir étudier hors de France. Nous devrons, avec Luc Chatel, nous occuper également de l’après-service civique. Je souhaite par exemple que les entreprises intègrent, à l’avenir, cet engagement dans leur politique de ressources humaines. Ces jeunes sont exceptionnels, parce qu’ils ont mis entre parenthèses leur entrée dans la vie professionnelle pour s’engager. On ne peut se contenter de les juger à l’aune des seuls résultats scolaires. Il y a un véritable travail de pédagogie à mener auprès des entreprises pour qu’elles en tiennent compte. J’y travaille en ce moment avec de grandes sociétés. Un décret est par ailleurs en préparation pour que l’expérience du service civique soit prise en compte pendant les études supérieures.

Certains parlementaires de la majorité craignent que votre rattachement au ministère de l’Éducation nationale se traduise par une réduction des moyens alloués à la Jeunesse. Que leur répondez-vous?

Avec le service civique, l’augmentation de 10% de mon budget leur prouve le contraire! Dans le contexte actuel de maîtrise des finances publiques, j’y vois un signal politique très fort. Je suis au contraire très heureuse de ce rapprochement, car la jeunesse et l’école sont à mes yeux indissociables.

Quels seront vos chantiers des mois à venir?

Mon travail consistera notamment à lutter contre les stéréotypes dont sont victimes les jeunes. Quand on parle d’eux aujourd’hui -et on en parle peu-, c’est souvent pour évoquer leurs problèmes. On met peu en avant leur générosité, leur créativité et leur désir d’engagement. J’ai entamé à ce sujet une réflexion avec les patrons de presse. J’aborderai également en lien avec les ministres concernés les sujets qui me tiennent à cœur, comme la contraception et la lutte contre l’obésité ou encore les addictions chez les jeunes. (Le Figaro-23.12.2010.)

 

 

30 réponses à “*La musique dope les résultats scolaires”

1 2
  1. 13 11 2011
    Brittaney Folts (20:15:16) :

    Music and singing sensation Adele is probably to group up together with 1 of the most exciting hip hop celebrities the world with regards to what could end up a musical marriage Made in heaven, according to a tabloid paper. The Sun announced that the 21-year-old music star has met up with Jay-Z, who has been recently in the country to help his partner Beyonce over at Glastonbury Festival.

    Répondre

  2. 14 11 2011
    Physical Science Definition (08:05:33) :

    Thank you for your thoughtful post!

    Répondre

  3. 15 11 2011
    iPhone Development Company (00:23:01) :

    I found your posting to be insightful! Thank you.

    Répondre

  4. 15 11 2011
    Telecharger Winrar (08:45:58) :

    I am glad that I have observed this blog. Ultimately anything not a crap, which we understand quite usually. The web site is lovingly maintained and up to date. So it really should be, thank you for this welcome transform.

    Répondre

  5. 15 11 2011
    Janis Beston (13:06:08) :

    Katy Perry is at # 4 on the American Billboard Chart. In the event that. She has reached number one this shall be her 5th numberone single from the very same album, California Dreams

    Répondre

  6. 31 08 2012
    jordans for girl (15:06:57) :

    I love the way you wrote this article. This is wonderful. I do hope you intend to write more of these types of articles. Thank you for this interesting content!

    Répondre

  7. 28 11 2012
    Air Jordan 11 (20:39:53) :

    I just like the valuable info you supply for your articles. I will bookmark your blog and check once more right here regularly. I’m moderately sure I will be told plenty of new stuff right right here! Good luck for the next!

    Répondre

  8. 20 12 2012
    ugg boots sale (13:21:55) :

    Women love laces and frills. Ugg lace up boots for ladies is ideal fashion boots that caters to this numerous tastes. They come as facet lace up boots, or you can lace up inside front till the major. They add glamour towards the overall personality of a female. These varieties too come in numerous colors from nude and neutral colors to brilliant hues like orange and pink. The deluxe and nomad shoelace style, and roll top styles are classified as the most in vogue these days.
    [url=http://www.billiguggbootsoutlet.com]ugg boots sale[/url]
    ugg boots sale

    Répondre

  9. 21 12 2012
    bloons tower defense 5 (22:40:46) :

    Have you ever thought about writing an ebook or guest
    bloons tower defense 5

    Répondre

  10. 3 01 2013
    kobe bryant shoes (12:05:03) :

    After examine just a number of of the weblog posts in your website now, and I actually like your way of blogging. I bookmarked it to my bookmark website record and can be checking again soon. Pls try my website as well and permit me know what you believe.
    kobe bryant shoes

    Répondre

1 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café