Violences et agressions en Occident

*Un tireur fou tue sept personnes, dont une fillette, dans une localité de l’Ohio

 Violences et agressions en Occident media_xl_4312673

Un tireur a ouvert le feu dimanche matin dans une localité de l’Ohio, tuant sept personnes dont une fillette de 11 ans, avant d’être cerné par la police et tué à son tour, ont rapporté les médias de cet Etat américain.

media_l_4312660 

media_l_4312659 

La fusillade, apparemment déclenchée par une dispute familiale, a eu lieu à Copley Township, une localité située dans les environs d’Akron, dans l’Ohio, a rapporté la chaîne de télévision locale WKYC-TV.

Les corps de cinq personnes tuées par balles ont été découverts devant une maison tandis que deux autres personnes ont été tuées à un autre endroit, a déclaré le chef de la police de Copley, Michael Mier, au Akron Beacon Journal, le journal local.

Après avoir reçu un appel sur le numéro d’urgence 911 et s’être précipités sur les lieux du crime, les policiers ont vu un suspect en train de s’enfuir. Le suspect a alors déclenché un échange de tirs avec les policiers et a été tué à son tour, a expliqué M. Mier.

M. Mier a indiqué que les motivations du tueur n’étaient pas connues, mais la chaîne WKYC-TV a rapporté qu’une dispute familiale était à l’origine de la fusillade. Copley Township, située à 80 km au sud de Cleveland, compte 14.000 habitants. (belga-08.08.2011.)

*Six personnes, dont trois enfants, ont été tuées à coups de couteau à Jersey

Six personnes, dont trois enfants, ont été tuées, dimanche 14.08.2011., à coups de couteau dans un appartement de Saint-Hélier. Un suspect a été arrêté. Il s’agit du mari d’une des victimes.De mémoire de policiers, Jersey n’a jamais connu pareille tragédie. L’île est sous le choc depuis la mort dimanche de six personnes, tuées à coups de couteau, à Saint-Hélier, la principale ville de l’île anglo-normande. Les victimes sont polonaises ou d’origines polonaises ont précisé la police et l’ambassade de Pologne. Il s’agit d’un homme, de deux femmes et de trois enfants. La police a arrêté un suspect : un homme de 30 ans, lui aussi de nationalité polonaise, et qui est lié à l’une des deux familles décimées par le drame. Blessé, il a été opéré. Son état est sérieux mais stable. Il n’est pas encore en état d’être interrogé. Les circonstances et le motif de la tuerie sont pour l’heure inconnus. Mais, il pourrait s’agir d’un drame familial.Le suspect est le mari d’une des victimes, selon les autorités de l’île. Outre son épouse, il aurait donc tué ses enfants et son beau-père, ainsi qu’une amie de son épouse et sa fille, venues leurs rendre visite. Un riverain, nommé Bryan Ogesa, a expliqué avoir vu le mari courrir après sa femme avant de la poignarder dans le dos à plusieurs reprises. Il s’est ensuite lui-même asséné un coup de couteau à la poitrine puis s’est approché de Bryan Ogesa. Ce dernier a saisi un plot de circulation pour se protéger. D’après ses voisins, le suspect était suicidaire depuis l’échec de son mariage. Il s’était disputé récemment avec son épouse et avait fait une tentative de suicide le mois dernier, a raconté un voisin qui a souhaité rester anonyme.La police a été alertée dimanche en début d’après-midi. Cinq personnes ont été découvertes inanimées et une sixième victime, transportée à l’hôpital de Jersey, est décédée après une intervention chirurgicale. D’après la police, les meurtres se seraient déroulés dans un appartement de Saint-Hélier à Victoria Crescent puis dans une impasse relativement isolée. Deux corps ont été retrouvés à l’extérieur.L’ampleur du crime a ébranlé les autorités. L’hôpital a dû fermer quelques heures et rappeler ses médecins pour faire face. «Nous sommes conscients de l’impact d’un incident aussi grave et tragique sur la communauté locale», a souligné le chef de la police criminelle Stewart Gull, qui rappelle que le dernier assassinat commis sur l’île remonte à 2004. «Jersey est habituellement un des endroits les plus sûrs du monde occidental», a-t-il poursuivi. «Beaucoup de personnes auront besoin de soutien et d’aide psychologique dans les jours à venir et nous veillerons à ce qu’ils l’obtiennent», a déclaré le premier ministre de Jersey Terry Le Sueur.Les crimes violents à Jersey ont baissé de 20% sur la première moitié de l’année. Dépendance de la Couronne britannique, l’île, qui compte 92.500 habitants et de nombreuses sociétés bancaires et financières, est située à 22km à l’ouest des côtes du Cotentin. (Le Figaro-15.08.2011.)

*Texas: un homme tue cinq personnes lors d’un anniversaire et se suicide

Au moins cinq personnes ont été tuées et quatre blessées samedi aux Etats-Unis dans la ville de Grand Prairie, au Texas (sud), par un homme qui a ouvert le feu lors d’une fête d’anniversaire organisée sur une piste de roller avant de se suicider, a annoncé la police.
Le tireur était l’un des organisateurs de la fête qui a rapidement dégénéré en dispute entre deux membres d’une même famille, a précisé un policier ayant requis l’anonymat. L’homme a alors sorti une arme et a ouvert le feu.
Les blessés ont été transportés dans les hôpitaux de la région. L’homme a été prononcé mort à l’hôpital.
Aucun autre détail n’a été fourni mais le policier a dit qu’une enquête était en cours.
« Nous allons aider la famille et toute autre personne qui assistait à la fête afin de les aider à surmonter cette terrible épreuve », a déclaré le porte-parole de la police locale John Brimmer cité dans la presse.
Aaron Feldt, un habitant de Grand Prairie, a indiqué au journal The Dallas Morning News, qu’ »il y avait pas de raison » à ce drame, ajoutant que des enfants et des adultes figuraient parmi les invités. « Il y avait de la panique dans leurs yeux », a-t-il ajouté.
Selon des responsables locaux, toutes les victimes sont des adultes.
Grand Prairie fait partie d’une importante zone urbaine incluant Dallas et Fort Worth.(AFP-24.07.2011.)

 **Fusillade dans un bar à Nice.

Un jeune homme de 30 ans a été blessé par balle aux jambes lundi soir alors qu’il était attablé à une terrasse d’un bar de Nice. Vers 20h50, un scooter a surgi devant la victime avec deux hommes juchés dessus «portant casques et écharpes», relate Nice Matin. Selon des témoins, l’un des deux hommes serait descendu avec une arme au poing et aurait mis en joug la victime. L’agresseur aurait échangé quelques mots avec le jeune homme avant de faire feu. Une seule balle a été tirée mais la victime a été blessée au mollet d’une jambe, en haut de la cuisse de l’autre jambe.

Les deux hommes sont repartis tout de suite après l’agression. Le blessé a lui été secouru par les sapeurs-pompiers. Ses blessures seraient sans gravité. La police ne connaît pas les motifs de l’agression même si certains témoins évoquent la piste d’un différend qui concernerait une dette et une gifle. (20Minutes-23.08.2011.)

 

 *Fâché avec sa femme, il lui tire dessus avec un fusil

A Porto-Vecchio en Corse, une dispute conjugale a failli mal tourner, écrit Corse Matin. Lundi après-midi, vers 15 heures, les clients d’un bar sont tirés de leur torpeur par une violente dispute entre un homme et sa femme. Légèrement éméché, l’homme tente de récupérer de l’argent tandis que sa femme veut l’en empêcher. Le ton monte entre les deux individus, sous l’œil des clients médusés.

Furieux, le mari part chercher son fusil et poussé par la colère, tire deux coups dans la vitrine du café dans lequel se trouve encore son épouse. Heureusement, ses coups de feu partent en hauteur et personne n’est touché. L’homme est très vite maîtrisé par les clients du bar et placé en garde à vue par la gendarmerie. La femme a décidé de porter plainte. Une enquête judiciaire a été ouverte pour «violence avec arme». (230Minutes-23.08.2011.)

 

 *un homme devant le tribunal pour atteintes sexuelles sur sa petite voisine

Il avait 41 ans au moment des faits, elle 8 ans. Un homme a comparu mardi devant le tribunal de Toulon pour «atteintes sexuelles sur mineur et détention d’images pédo-pronographiques», relève le quotidien Var Matin. Entre 1999 et 2002, l’homme multiplie les gestes indécents sur sa petite voisine de 8 ans, simule des actes sexuels et s’exhibe devant elle. Traumatisée, la petite fille raconte à sa mère ce que lui fait subir ce «gentil voisin». Sa maman, elle aussi victime d’une tentative de viol à 18 ans ne sait pas comment réagir. C’est finalement l’infirmière scolaire qui déclenchera la procédure.

«J’ai pété les plombs»

Devant le tribunal, l’homme avoue ses actes et pleurniche: «J’ai pété les plombs!» «Pendant quatre ans! Vous avez mis en cause l’enfant», le reprend la présidente. «Sur votre ordinateur, on a également retrouvé des images pédo-pornographiques. Vous ne pensez pas qu’il y a un problème?» L’homme reconnaît être responsable de tout. Avant d’être reconduit en prison, il a regardé la victime en lui disant «je regrette». Elle a détourné les yeux. (20Minutes-23.08.2011.)

 

 *Un garçon de 11 ans défenestré

La Courneuve (Seine-Saint-Denis) a été le théâtre d’un fait divers tragique lundi. Un garçonnet de 11 ans a été retrouvé au pied de son immeuble, grièvement blessé, d’après le Parisien. Selon toute vraisemblance, il aurait été défenestré pieds et poings liés avec des câbles de télévision.Son père, qui se trouvait dans leur appartement du 5e étage au moment des faits, a été arrêté et placé en garde à vue. Il aurait expliqué avoir effectivement attaché son fils pour le punir d’avoir emprunté un lecteur MP3.

L’enfant a été transporté d’urgence à l’hôpital et souffre d’un traumatisme crânien et d’une fracture au tibia. Il a été placé en coma artificiel. Lundi soir, son pronostic vital était toujours engagé. (20Minutes-23.08.2011.)

 

*Le cambrioleur tente de se cacher dans un lit

 Il n’aura pas fallu beaucoup de temps pour repérer un cambrioleur tentant de se cacher, dans la nuit de lundi à mardi, à Grenoble, selon le Dauphiné libéré. Lorsque la police est arrivée sur les lieux, alertée par une alarme anti-intrusion, le voleur d’1m90, pris de cours, n’a pas eu d’autre choix que d’essayer de se cacher dans l’appartement.

Le jeune homme, âgé de 20 ans, a donc trouvé refuge dans un lit pour enfant, sous les draps… Il a été placé en garde à vue. (23.08.2011.)

 *Un agriculteur enlevé et tué par son ex-employé

Dimanche, les agents du SRPJ de Toulouse ont découvert la dépouille de Jean-Marie Ibos dans un champ de maïs dans la commune de Villeneuve-Lécussan, relate le Parisien. Cet agriculteur de 75 à la retraite était dissimulé dans un sac d’engrais et avait les pieds et les mains liées et encore une corde attachée autour du cou. C’est le meurtrier présumé, Philippe G. 41 ans, ouvrier agricole et ancien employé de Jean-Marie Ibos qui a mené les policiers sur les lieux. L’homme a depuis été interpellé par la police.Tout commence le 19 août. Alors qu’elle regagne son domicile, l’épouse de Jean-Marie Ibos constate l’absence de son mari et trouve une lettre dans laquelle il est fait état de son enlèvement et de l’exigence d’une rançon de 500.000 euros. Plusieurs informations sont laissées pour savoir où et quand remettre la somme d’argent. Très vite, les policiers se focalisent sur Philippe G. tandis que plusieurs échanges de sms ont lieu entre le ravisseur et la famille. Le suspect dément avoir à faire avec l’enlèvement mais en vain. La famille dépose la rançon comme l’exigent les kidnappeurs.

Dimanche, le fils de la victime reçoit un sms indiquant que son père a déjà été tué parce que la police a été prévenue et que l’ouvrier agricole a lui-même été enlevé. En réalité, Philippe G. a pris la fuite mais il est rapidement interpellé. En perquisition à son domicile, la police trouve un pantalon tâché de sang humain. Selon les premiers éléments de l’enquête, le meurtrier aurait frappé puis étranglé Jean-Marie Ibos, quelques minutes seulement après son enlèvement. Comme motivations à son geste, il a parlé de «relations conflictuelles» avec son ancien employeur. (20Minutes-23.08.2011.)

* Le nord de Londres en Feu

 media_xl_4312196

   « Les pires émeutes depuis des années »

voir images: violentes émeutes

De violentes émeutes ont secoué dans la nuit de samedi à dimanche un quartier multiethnique du nord de Londres, où des véhicules et bâtiments ont été incendiés, des magasins pillés et huit policiers blessés lors des pires incidents dans la capitale britannique depuis des années.

media_l_4312195 

media_l_4312192 

media_l_4312194

Le calme était en partie revenu dimanche matin à Tottenham, mais la police, qui a bouclé plusieurs rues du quartier, faisait encore face à quelques « poches isolées de criminalité (…) impliquant un petit nombre de personnes », selon Scotland Yard. Les violences ont éclaté dans la foulée d’une manifestation samedi soir pour réclamer « justice » après la mort jeudi à Tottenham d’un homme de 29 ans, Mark Duggan. 

Incendies
Les émeutiers ont incendié deux voitures de police et un bus à impériale, dont il ne restait plus que les carcasses. Plusieurs bâtiments ont été ravagés par les flammes, et les pompiers s’activaient encore dimanche matin pour venir complètement à bout des incendies. Les émeutiers ont aussi saccagé des distributeurs de billets et des magasins, d’où des personnes cagoulées sont sorties en poussant des chariots remplis de marchandises, selon des images diffusées par les télévisions britanniques. 

Violences inacceptables
Downing Street a dénoncé ces violences « totalement inacceptables ». « Il n’y a aucune justification pour les agressions auxquelles la police et le public ont été confrontés et pour les dégâts » causés, a affirmé le bureau du Premier ministre David Cameron, ajoutant qu’une enquête de police était en cours.

« Aldi (un supermarché appartenant à une chaîne du même nom) était en feu et des barricades étaient mises en place par les émeutiers. C’était vraiment effrayant », a témoigné Stuart Radose, un habitant du quartier dont l’immeuble a été incendié et qui a dû trouver refuge chez son père pour la nuit. 

« Il ne reste plus rien »
« On est revenu ce matin, il ne reste plus rien, c’est la folie. Tant de gens ont tout perdu, c’est dingue. On dirait que c’est la Seconde Guerre mondiale, qu’il y a eu un bombardement ! « , a-t-il ajouté, « sous le choc ». « Il ne semblait pas y avoir de policiers (…) J’imagine qu’ils ne pouvaient pas accéder » jusqu’aux scènes de pillage, a-t-il encore dit.

Les forces de l’ordre, notamment la police montée, ont été visées par des cocktails Molotov et ont mis plusieurs heures pour reprendre le contrôle de la rue principale Tottenham High Road. Huit policiers ont été hospitalisés, dont un pour des blessures à la tête, selon Scotland Yard.

Une amie de Mark Duggan, qui s’est présentée sous le nom de Nikki, 53 ans, a expliqué que des amis du jeune homme avaient organisé une manifestation pour obtenir « justice pour la famille » de la victime.
« Ce gars n’était pas violent. Certes, il était impliqué dans des trucs, mais ce n’était pas une personne agressive. Il n’avait jamais blessé personne », a-t-elle affirmé. 

Mort de Mark Duggan
Mark Duggan, père de quatre enfants, a été tué apparemment lors d’un échange de coups de feu avec la police alors qu’il se trouvait dans un taxi à Tottenham jeudi. Un policier a aussi été blessé lors de cet incident qui fait l’objet d’une enquête pour déterminer l’origine des tirs.

Ce quartier avait déjà été le théâtre de très violentes émeutes en 1985, qui avaient éclaté après une opération de police qui s’était soldée par un blessé civil. Lors des affrontements qui avaient suivi, un policier avait été frappé à mort. « Ceux qui se rappellent les conflits destructeurs du passé seront déterminés à ne pas y revenir », a affirmé dimanche un député de Tottenham, David Lammy. « Nous avons déjà une famille en deuil dans notre communauté, et plus de violences n’apaisera pas sa peine », a-t-il estimé. (belga-07.08.2011.)

 

***Un prêtre de 87 ans abuse d’une adolescente de 16 ans

 media_xl_4310077

 Le révérend Jaime Duenas a été mis en cause mecredi pour abus sexuels sur une adolescente de 16 ans, qui venait d’arriver dans sa paroisse du Bronx, nous apprend le NY Daily News.

Duenas est soupçonné d’attouchements sur la jeune femme, après que celle-ci ait affirmé qu’il lui avait mis la main aux fesses et qu’il avait tenté de lui enlever son soutien-gorge.

« J’ai été horrifié d’apprendre cela », explique l’un des jeunes qui fréquentait également la paroisse. « Il nous a appris beaucoup de choses sur Dieu mais apparemment, il ne croyait pas vraiment ce qu’il disait… »

Duenas va maintenant quitter la paroisse, avec l’interdiction d’exercer ses fonctions de prêtre, en attendant que l’affaire soit bouclée. (JC)-05.08.2011.
**Des enquêtes sur les abus sexuels d’enfants par des prêtres exigées en Pologne

 Un réseau de soutien aux victimes d’abus sexuels basé aux Etats-Unis a exhorté, jeudi à Varsovie, la très catholique Pologne d’enquêter sur de possibles abus sexuels d’enfants par des prêtres et demandé aux victimes de se manifester.

« Nous souhaitons que le gouvernement polonais ouvre une enquête afin de déterminer l’étendue des abus sexuels d’enfants par des prêtres en Pologne », a déclaré devant des journalistes Barbara Blaine, responsable du Réseau des victimes d’abus sexuels par des prêtres (Survivors Network of those Abused by Priests – SNAP).

« Nous recommandons au gouvernement polonais de ne pas faire les erreurs que le gouvernement américain, le gouvernement irlandais, le gouvernement allemand, le gouvernement belge, ont tous faites », en laissant le soin à l’Eglise de mettre de l’ordre chez elle, a-t-elle indiqué. « Nous voudrions que le gouvernement polonais ouvre une enquête, semblable aux enquêtes en Irlande, » a dit cette femme de 55 ans, victime dans son adolescence d’abus sexuels par un prêtre dans l’Ohio.

L’Irlande a été bouleversée par des rapports successifs sur les sévices sexuels dont des enfants ont été victimes il y a plusieurs dizaines d’années et couverts par les responsables religieux. En juillet, le Premier ministre irlandais Enda Kenny a accusé le Vatican de « dysfonctionnement » dans sa gestion des abus sexuels commis par des prêtres sur des enfants.

Malgré quelques cas découverts au cours des dernières années en Pologne, aucun n’a provoqué de scandale. SNAP, qui rassemble environ 10.000 victimes d’abus, va tenir une réunion à Varsovie, les 17 et 18 septembre. Barbara Blaine a indiqué avoir été contactée par une douzaine de personnes en Pologne mais que celles-ci n’étaient pas encore prêtes à se manifester.

« Nous pensons qu’à l’instar d’autres pays à travers le monde, les victimes en Pologne vont aussi se mettre à témoigner », a-t-elle dit. « Il serait naïf de penser que des abus n’aient pas eu lieu ici car cela est arrivé partout où il y a des prêtres catholiques, et nous savons qu’il y en a beaucoup en Pologne », a-t-elle ajouté.

Plus de 90% des Polonais se déclarent catholiques. L’Eglise catholique a été considérée en Pologne comme un rempart et un refuge au temps du régime communiste, jusqu’en 1989, et continue à exercer un impact sur la vie sociale et politique du pays. (afp-04.08.2011.)
**Encore un scandale autour d’un politicien américain

 media_xl_4309984

Après l’affaire Anthony Weiner, ce démocrate américain qui envoyait des photos « chaudes » de lui avec son téléphone portable, c’est au tour de Louis Magazzu de connaître les mêmes problèmes. L’homme politique de 53 ans a démissionné après la révélation de photos compromettantes.

Le quotidien britannique Daily Mail publie sur son site internet la fameuse photo. A peine celle-ci révélée que Magazzu s’excusait déjà auprès de sa famille et de ses proches. Trop tard?

L’affaire risque de ne pas en rester là puisque le démocrate a également expliqué qu’il allait tout faire pour que ces clichés soient retirés. En fait, l’homme politique entretenait une relation avec la femme à qui il a envoyé les photos depuis plusieurs années déjà. Dernièrement, elle lui aurait demandé de lui envoyer des photos de lui assez osées. Magazzu est « tombé dans le piège » (d’après ses dires) et a finalement pris la pose devant son miroir.

Piégé par sa maîtresse
Un piège, parce que la femme en question avait des intentions peu scrupuleuses. « Je ne savais pas qu’elle travaillait pour un adversaire politique », regrette Magazzu. « Depuis, je me suis déjà renseigné pour voir dans quelle mesure il était possible de retirer les photos », prévient ce père de cinq enfants et divorcé depuis deux ans.

Carl B. Johnson, l’homme qui a publié les photos sur le web, est plutôt heureux de l’issue de cette histoire, même s’il aurait bien agi différemment. « Je regrette quand même qu’il a fallu procéder de cette façon. Mais cela fait des années que Magazzu devait présenter sa démission, pour beaucoup de raisons. »

Cette histoire soulève en tout cas des similitudes avec l’affaire du politicien démocrate Anthony Weiner. En juin, ce dernier avait dû démissionner après qu’il ait envoyé de nombreuses photos compromettantes à plusieurs femmes. (JC)-05.08.2011.
**Fusillade mortelle après un concert  à Cleveland

Un jeune homme a perdu la vie dans une fusillade survenue samedi soir à Cleveland, dans l’Etat américain de l’Ohio, en marge du festival gratuit Family Unity In The Park, où George Clinton venait de se produire en tête d’affiche. Trois autres personnes ont été blessées par les tirs. La police n’avait encore procédé à aucune arrestation dimanche soir.

Une bagarre entre jeunes a dégénéré et l’un des protagonistes a sorti une arme, samedi soir, dans un parking à proximité du Luke Easter Park, où s’étaient tenus les concerts de l’événement familial. Un porte-parole de la police n’a pas voulu relier la fusillade aux festivités, dans un premier temps.

Un adolescent âgé de 16 ans a été tué d’une balle dans la tête. Une jeune femme de 20 ans touchée à la nuque était dans un état stable, tandis que deux autres garçons âgés de 14 et 22 ans blessés aux jambes devraient rapidement pouvoir quitter l’hôpital.

George Clinton a indiqué via son compte Twitter être profondément attristé par l’incident et a témoigné son soutien aux familles. (7sur7)-01.08.2011.

*****************

*Un double attentat fait 92 morts et des dizaines de blessés

Oslo sous le choc

 La rue devant le journal VG. (Crédits photo : Holm Morten/AFP)

 Quatre-vingt-douze personnes ont péri dans les  deux attaques perpétrées vendredi à Oslo et sur une île située à une quarantaine de kilomètres de la capitale norvégienne, selon un nouveau bilan de la police norvégienne. Par ailleurs, 4 ou 5 personnes sont encore portées disparues. Le suspect arrêté à l’issue de la fusillade survenue sur l’île d’Utoeya a reconnu avoir ouvert le feu.

Les deux attaques perpétrées vendredi à Oslo et sur une île située à une quarantaine de kilomètres de la capitale norvégienne ont fait 92 personnes tuées. Selon le bilan encore provisoire rendu public, hier, par la police norvégienne, 85 personnes sont mortes dans une fusillade sur l’île d’Utoeya et 7 dans l’explosion d’une bombe près du siège du gouvernement norvégien, en plein centre d’Oslo. Ces attaques meurtrières ont soulevé une vague d’indignation au niveau international. De nombreux  chefs d’Etat et de gouvernement ont souligné vendredi l’importance de la  coopération contre le terrorisme.
Au lendemain de ce drame, les Norvégiens étaient encore sous le choc et n’arrivaient pas à comprendre ce qui venait de leur arriver. Comme ce fut le cas des attentats de New York, de Londres ou de Madrid, les grandes chaînes de télévision ont continué hier à montrer en boucle les images du siège des bureaux du Premier ministre et d’autres immeubles totalement défigurés, des trottoirs jonchés de bris de verre, de la fumée s’élevant du quartier et de nombreuses ambulances jaunes.

De leur côté, les services norvégiens de sécurité ont indiqué avoir interrogé un «fondamentaliste chrétien dont les opinions politiques penchent vers la droite». Celui-ci est suspecté d’être l’auteur du carnage. Selon des informations qu’il a postées sur internet, l’homme est un Norvégien «de souche» et est âgé de 32 ans. Les enquêteurs le tiennent en tout cas pour responsable des deux attaques de vendredi, l’explosion d’une bombe dans le centre d’Oslo et d’une fusillade sur une île proche de la capitale norvégienne, Utoeya.
La police s’est jusqu’à présent refusé à dévoiler le nom du suspect en question. Les médias norvégiens l’ont néanmoins identifié. Il s’appelle Anders Behring Breivik et serait même proche des milieux d’extrême droite, dont il reprend sur internet la rhétorique islamophobe. Anders Behring Breivik est d’ailleurs un ancien membre de la formation de la droite populiste, le parti du Progrès (FrP), et de son mouvement pour la jeunesse. La formation a précisé hier que le suspect avait rejoint ses rangs en 1999 et qu’il en a été radié du parti en 2006. Ce n’est pas tout : le suspect présumé de ce double attentant d’Oslo a également été un responsable local du mouvement des jeunes du FrP, le FpU, entre 2002 et 2004.

L’extrême droite norvégienne se réveille

Pourquoi un tel crime ? A ce stade, les enquêteurs disent ne pas connaître les mobiles du massacre le plus sanglant à frapper la Norvège depuis la Seconde Guerre mondiale. «Il a certains traits politiques penchant vers la droite et antimusulmans, mais il est trop tôt pour dire si cela a été un motif pour son geste», a déclaré hier à la presse le commissaire de police, Sveinung Sponheim. Espacées d’environ une heure, les attaques semblent avoir visé le parti travailliste au pouvoir.
Le carnage, qualifié de «tragédie nationale» par le Premier ministre, Jens Stoltenberg, a commencé vendredi en milieu d’après-midi par un attentat à la bombe en plein cœur du quartier des ministères à Oslo. Peu après, le suspect a ouvert le feu sur les participants d’une université d’été de la jeunesse du Parti travailliste (au pouvoir) rassemblés sur l’île d’Utoeya proche de la capitale. Il s’est introduit dans le camp en prétendant vouloir s’assurer de la sécurité des participants après l’explosion d’Oslo et a tiré sur les participants, qu’il avait réunis en cercle.

Le suspect portait un pull de la police lorsqu’il a été arrêté après la fusillade, mais il n’a jamais été policier. La police norvégienne a arrêté également hier un jeune homme qui avait un couteau dans sa poche, sur le site où étaient rassemblés les rescapés de la fusillade de vendredi et où le Premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg, venait d’arriver pour une visite, a rapporté la télévision NRK. La police a toutefois souligné que cet incident n’était pas lié au carnage qui s’est produit la veille sur l’île d’Utoeya, à une quarantaine de kilomètres d’Oslo, où 85 personnes ont péri dans une fusillade. Le jeune homme a expliqué avoir ce couteau «parce qu’il ne se sentait pas en sécurité», selon une journaliste de NRK présente près de l’hôtel où les rescapés ont été rassemblés.  A noter que la police d’Oslo a annoncé, hier à l’aube, que l’armée et la police allaient renforcer la sécurité devant des bâtiments et les institutions potentiellement menacés après la double attaque, la plus sanglante en Europe depuis les attentats du 11 mars 2004 à Madrid, qui avaient fait 191 morts. (El Watan-24.07.2011.)

* lire par ailleurs:

 -cliquer ici: Derrière le tuerie en Norvège, un extrémiste de droite

************************

 

8 réponses à “Violences et agressions en Occident”

  1. 7 08 2011
    fieldrunners hd (05:11:32) :

    I agree with your Violences et agressions en Occident at ElAyam.5, superb post.

    Répondre

  2. 10 10 2011
    House Training A Puppy (10:35:51) :

    An fascinating communication is couturier note. I guess that you should make much on this matter, it mightiness not be a inhibition someone but mostly group are not enough to mouth on specified topics. To the succeeding. Cheers like your Violences et agressions en Occident at ElAyam.5.

    Répondre

  3. 31 08 2012
    jordan for girl (15:47:12) :

    Thanks for helping me to achieve new strategies about pc’s. I also possess the belief that one of the best ways to keep your notebook in leading condition is a hard plastic-type material case, and also shell, that matches over the top of your computer. Most of these protective gear are generally model distinct since they are made to fit perfectly within the natural casing. You can buy all of them directly from the seller, or from third party places if they are for your notebook, however not every laptop could have a covering on the market. Yet again, thanks for your points.

    Répondre

  4. 19 10 2012
    cheap louis vuitton handbags (23:21:20) :

    Thanks a bunch for sharing this with all of us you really recognise what you are speaking approximately! Bookmarked. Kindly also consult with my web site =). We can have a link alternate contract among us

    Répondre

  5. 27 12 2012
    bloons tower defense 4 (14:05:08) :

    What an excellent internet site.
    bloons tower defense 4

    Répondre

  6. 3 01 2013
    Classic (03:02:58) :

    Very nice info and right to the point. I don¡¯t know if this is truly the best place to ask but do you people have any thoughts on where to employ some professional writers? Thanks

    Répondre

  7. 6 01 2013
    Notebook computers (03:19:54) :

    An evaluation number of the cheapest NIKE TN sneakers.If you are searching to buy a new NIKE TN sneakers,here is the site you would like to visit!

    Répondre

  8. 8 01 2013
    Bridesmaid Jewelry (16:16:32) :

    I wants in order to thank you for your actual initiatives you make in creating this information.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café