*Stress au travail

*interview de Marie Pezé, docteur en psychologie

**source:20Minutes-11.05.2011. Que considere t-on comme souffrance au travail? Comment est-ce défini? N’y a t’il pas un risque qu’une personne trouvant que son travail est trop dur, compliqué, que son chef ne lui plait pas, dis que ces critères sont une souffrance au travail alors qu’ils ne seraient que le quotidien pour ce type de travail?
LJ

On dit souvent que la souffrance au travail est un terme subjectif. Il recouvre en fait une école de pensée qui fait du travail un élément central de la conservation de la santé physique et mentale, individuelle et collective. Pour autant les pathologies qui rentrent dans le cadre de la souffrance au travail sont précises et correspondent à ce que l’on appelle des pathologies de surcharge , surcharge psychique avec le burn out, la dépression, les tentatives de suicide. Surcharge comportementales avec la violence des usagers, la violence entre collègues, la violence contre l’outil de travail ou contre la hiérarchie. Et la surcharge organique avec les TMS, les accidents cardio-vasculaire que l’on appelle au Japon « karoshi ». Si le sujet vous intéresse lisez «Travailler à armes égales» et visitez le site souffrance-et-travail.com.
Comment alors convaincre mon patron de faire son DUEvRP ? Après tout je suis sur que changer cette lumière qui me fait mal au crâne aurait également une influence sur ma productivité.
Acktar

C’est une question extrêmement importante. Depuis 2002 et l’arrêt de cour de cassation sur l’amiante, un employeur a une obligation de résultats (pas de moyen, de résultats) dans la préservation de la santé physique et mentale de ses salariés. Il est prévu par décret ministériel qu’il se serve à l’élaboration du document unique pour lister les risques dans son entreprise et les moyens mis en place pour les empêcher. Pour plus de renseignements, lisez «Travailler à armes égales» et visitez le site souffrance-et-travail.com.

Quels sont les principaux effets pathogènes de l’organisation du travail ? Comment le vivent vos patients ?
Benou

Les nouvelles organisations du travail provoquent des pathologies spécifiques que l’on appelle pathologies de surcharge: surcharge psychique avec le burn out, la dépression, les tentatives de suicide. Surcharge comportementale avec la violence des usagers, la violence entre collègues, la violence contre l’outil de travail ou contre la hiérarchie. Et la surcharge organique avec les TMS, les accidents cardio-vasculaire que l’on appelle au Japon « karoshi ».

Un salarié confronté à une organisation du travail saine, à des supérieurs et des collègues de travail qui reconnaissent pleinement ce qu’il apporte au quotidien, à qui on laisse une certaine autonomie, etc… Peut-il être un salarié heureux (ou plutôt « non-souffrant ») tant qu’il est payé au lance-pierres et qu’il a un contrat précaire?
cathuhen

Je ne sais pas si on va au travail pour être heureux. Je pense que le travail doit tenir plusieurs promesses: la promesse d’accomplir ses savoirs faire dans un travail utile pour la société, la promesse de s’émanciper financièrement de sa famille, la promesse de travailler avec les autre et de développer coopération et solidarité. Quelles sont les promesses tenues par votre travail?

Mon chef va emménager dans la rue où j’habite. Est-ce du harcèlement?
Sandreene

Non, c’est pas de chance!

Quels sont les facteurs alarmants de stress au travail? L’allongement de la durée de travail peut-elle être compensée par des nouvelles mesures? Connaissez-vous des exemples étrangers où cette adaptation a eu lieu?
momel

Le stress au travail est un terme bien générique pour expliquer les conséquences des nouvelles organisations du travail. Celui qui réussi de nos jours n’est pas le plus intelligent ni le plus fort physiquement, mais le plus rapide. Car le travail se fait désormais en apnée, à flux tendu, sans pause, de manière densifiée (plusieurs tâches en même temps). Travailler à cette vitesse n’est pas seulement épuisant pour les productions hormonales de l’organisme, mais aussi épuisant sur le plan cognitif, et cette pression physique et psychique génère ce que l’on appelle les pathologies de surcharge.

Estimez-vous que les femmes sont plus sensibles que les hommes aux formes actuelles d’organisation du travail ?
Rortosam

On oublie souvent que dans notre pays, on attribue encore des postes d’exécution aux femmes tandis que les hommes récupèrent les postes de décisions et d’organisation. De fait, les femmes sont donc plus souvent en position de subordination et subissent davantage de pression. Par ailleurs, elles sont souvent en situation de mono-parentalité ce qui constitue ce qu’on appelle un levier de soumission. On oublie aussi ce que j’appelle la double peine. Les femmes font des enfants et se voient payer 30% de moins à poste égal que les hommes et également souvent mises sur des voies de garage dès qu’elles entrent dans des périodes de maternité. Par contre, la maternité peut être une voie de sortie d’un travail douloureux et constitue un fort socle identitaire pour les femmes.

Quelle est la responsabilité du management?
beber

Excellente question. Je crains que les managers n’adhèrent avec trop d’enthousiasme à de stéréotypes sur le salarié français, soit disant paresseux et résistant au changement. Les Français sont troisième en productivité horaire au rang mondial. Les managers vont pourtant bientôt se retrouver responsable pénalement des managements pathogènes qui entraineront des maladies professionnelles ou de suicides au travail. Alors, qu’ils se renseignent sur le nouveau panorama judiciaire qui les attend! Une DRH élue DRH de l’année a été condamnée récemment à 3 mois de prison avec sursis pour harcèlement moral.

Comment est née votre consultation « Souffrance et Travail » à l’hôpital de Nanterre ?
psydkjze

La consultation est née parce que j’étais psychanalyste dans un service de chirurgie de la main et que nous recevions des accidentés du travail. Dans les années 85 ce sont plutôt les TMS qui ont remplacé les accidents et qui nous ont fait plonger dans les nouvelles formes d’organisation du travail. J’ai eu la chance d’avoir un directeur et une DRH qui, à l’époque, étaient intéressés par l’aspect pionner de cette consultation et qui m’ont beaucoup soutenu. J’ai raconté toute cette histoire dans «Ils ne mourraient pas tous mais tous étaient frappés».

Quels sont les signes de souffrance au travail qui doivent alerter ?
Sandrine

La peur! Si vous avez peur d’aller au travail, filez chez votre médecin généraliste, allez voir le médecin du travail pour que ce soit noté dans votre dossier médical et bien sûr aussi les maux de ventre, les tachycardies, les cauchemars sur le travail la nuit, les réveil en sueur, le retour en boucle des scènes de critiques. Vous ne tiendrez pas ce régime là, allez consulter («Travailler à armes égales» et sur le site souffrance-et-travail.com)Comment prévenir l’apparition de ce mal-être ? Comment le prévenir?
Gaël25

Il faut connaître les symptômes très précisément, il faut aussi être capable d’analyser sa situation de travail avec le modèle spécifique que nous proposons dans «Travailler à armes égales» et sur le site souffrance-et-travail.com. Si c’est votre cas, après analyse de la situation, ne restez pas seul, allez voir les acteurs de soin et les acteurs dans l’entreprise (DP, DS, CHSCT).

Quels sont les pires cas de souffrance au travail auxquels vous avez été confrontée, notamment lors de vos consultations dans le centre spécialisé de Nanterre?
Bibi12

Le pire cas a été celui des serveuses d’un cafétéria violée par les cuisiniers qui étaient eux-mêmes harcelés par l’ingénieur qui dirigeait cette chaine froide. Ces femmes étaient au bout de la chaine, seules avec des enfants à charge, en contrat précaire, et acceptaient tout pour garder leur travail. Sans commentaire…

Quelles sont les entreprises les plus mauvaises en terme de stress au travail? Les grandes, les petites? Quels exemples montrent que les salariés peuvent faire évoluer la situation dans ce genre d’entreprise
ksdjqlksj

Je crois que faire un classement des bonnes et mauvaises entreprises ne ferait que s’aligner sur la manie française de donner des notes à tout le monde. Je crois qu’il vaudrait mieux introduire dans la formation de nos futurs cadres et de nos futurs DRH des modules de santé au travail afin que nos dirigeants comprennent que le travail peut sauver et qu’il peut aussi tuer et que le management correct est entre leurs mains.
Comment expliquer l’augmentation du harcèlement en entreprise?
Michelle

Le harcèlement en entreprise est devenu un mode de gestion des ressources humaines: d’abord le harcèlement stratégique qui vise à se débarrasser de salariés dont on ne veut plus sans leur payer leur indemnités de licenciements en les poussant à la démission ou à l’arrêt maladie. Ce harcèlement stratégique se fait avec des techniques bien précises que nous décrivons de manière très poussée dans « travailler à armes égales » et sur le site souffrance-et-travail.com. Vous avez aussi un harcèlement dit managérial désormais reconnu par la justice, qui participe d’une gestion par la pression morale. Ça marche, les Français sont troisième en productivité horaire au rang mondial!

Depuis 2001 une loi demande à chaque entreprise de mettre en place un Document Unique répertoriant tous les risques professionnels d’une société et notamment les risques psycho sociaux facteurs de stress. Pourtant depuis pr7s de 10 ans que cette loi existe et malgré l’apparition de logiciel tels que DUEvRP qui permette de créer le DU plus facilement qu’avant. Cette loi n’est toujours pas correctement appliquée. Pensez-vous que son application pourrait changer la donne en matière de stress au travail, et comment, moi, en tant que salarié, puis-je demander à mon patron d’évaluer les risques de stress de mon poste?
Acktar

Le document unique, personne ne sait le remplir. Et pourtant c’est effectivement le document qu’un juge demandera en cas de suicide au travail pour vérifier que l’entreprise avait bien fait la liste des risques encourus par ses salariés, et la liste des mesures prises pour empêcher ces risques. Les magistrats condamnent désormais les chefs d’entreprise à des peines de prison s’ils n’ont pas tout fait pour protéger la santé physique et mentale de leurs salariés. Il est dommage qu’il faille en arriver à la judiciarisation des rapprots sociaux dans l’entreprise mais il n’y a pas d’autres solutions !
Quelles sont les marges de manœuvre pour agir contre son patron? Après tout un patron ne va pas changer du jour au lendemain. Et il est souvent difficile de faire des efforts pour améliorer les relations quand on sent que, de l’autre coté, aucun effort n’est fait.
Melanie

Pour être un salarié averti il faut connaître ses droits et ses devoirs, les droits et les obligations de l’employeur. Depuis un arrêt de la cour de cassation du 8 avril 2008 (arrêt Snecma), l’employeur a une obligation de sécurité de résultat dans la préservation dans la santé physique et mentale de ses salariés, qui passe avant son pouvoir de direction. Vous retrouverez toutes ces lois sur le corps au travail dans le livre «Travailler à armes égales»).
La confiance en soi = no stress. Le choix de son travail: des missions adaptées à ses compétences rassurent et jouent en faveur de l’instauration de la confiance en soi. Etre réaliste et ne pas avoir peur de décréter quelques fois: je ne suis pas compétent pour cette mission De cette façon, la prise d’expérience se fera dans de bonnes conditions et participera au renforcement de la confiance en soi. Est-ce une bonne direction ?
anti-anti

Bravo, vous avez tout compris ! Ne pas avoir peur du travail et au travail règle bien des problèmes ! Tentez de contaminer vos collègues avec votre courage.

Lorsqu’on la compare avec les autres pays du monde, où en est la situation de la France?
Cedric85

La France bat le record de productivité horaire (3ème position mondiale après la Finlande et les États-Unis) et le record mondial de consommation de psychotrope. Cherchez l’erreur! Le management français a pris la mauvaise habitude d’entretenir « la précarité subjective » du salarié qui n’est jamais stabilisé sur son poste, son travail, sa carrière. La France bat aussi le record des suicides au travail.
Bonjour docteur. Je me soucie de la santé de mon père qui, depuis un bon moment déjà, rentre du travail épuisé et stressé. Son pouls s’accélère le soir l’empêchant ainsi de dormir. Ses yeux lui font également mal, conséquemment sa tête. Pouvez-vous me proposer des activités qu’il pourrait pratiquer afin de se sentir mieux s’il vous plait. Merci pour votre écoute.
Fasomaso

Plutôt que de lui rajouter des activités alors qu’il semble déjà débordé, conseillez plutôt à votre père d’aller parler de son état à son médecin du travail, à son médecin généraliste, à une consultation spécialisée (liste dans le livre «Travailler à armes égales» et sur le site souffrance-et-travail.com).
Depuis 2001 une loi demande à chaque entreprise de mettre en place un Document Unique répertoriant tous les risques professionnels d’une société et notamment les risques psycho sociaux facteurs de stress. Pourtant depuis près de 10 ans que cette loi existe et malgré l’apparition de logiciel tels que DUEvRP qui permette de créer le DU plus facilement qu’avant. Cette loi n’est toujours pas correctement appliquée. Pensez-vous que son application pourrait changer la donne en matière de stress au travail, et comment, moi, en tant que salarié, puis-je demander à mon patron d’évaluer les risques de stress de mon poste?
Acktar

Le document unique, personne ne sait le remplir. Et pourtant c’est effectivement le document qu’un juge demandera en cas de suicide au travail pour vérifier que l’entreprise avait bien fait la liste des risques encourus par ses salariés, et la liste des mesures prises pour empêcher ces risques. Les magistrats condamnent désormais les chefs d’entreprise à des peines de prison s’ils n’ont pas tout fait pour protéger la santé physique et mentale de leurs salariés. Il est dommage qu’il faille en arriver à la judiciarisation des rapprots sociaux dans l’entreprise mais il n’y a pas d’autres solutions!

Est-il possible d’envisager un « fil rouge », une boite aux lettres dans laquelle les gens peuvent indiquer le stress démesuré qu’ils vivent au travail (via des pratiques managériales peu scrupuleuses) en identifiant leurs entreprises. Cette boite mail non visible par les lecteurs, mais visibles par un contrôleur permettrait de voir quelles sont les entreprises dans lesquelles les gens vivent le plus mal leur travail et de les avertir soit en privé par un courrier à la RH, soit via la presse qui, en général, est la plus efficace, les entreprises n’aimant pas la mauvaise publicité. De toute façon, tant qu’on ne dira rien haut et fort, les mauvaises pratiques auront toujours bonne presse…
Glycine7777
Pourquoi faudrait-il rajouter une ligne rouge verte ou bleu à tout ce qui existe déjà?  Vous pouvez parler de vos difficultés à votre médecin du travail et si vous n’avez pas confiance à votre médecin traitant. Vous pouvez aussi mieux vous armer pour le monde du travail en connaissant vos droits en travaillant sur votre peur. Lisez bien «Travailler à armes égales» et allez sur le site.
Ayant depuis janvier 2011 un travail allégé, les personnes sont toujours là pour voir si je suis assise ou debout, m’agressent dès que ma chef est avec nous, je ne dors plus, n’arrive plus à m’alimenter correctement, je suis reconnue par la médecine du travail, j’ai demandé une mutation, celle ci m’a été refusée,je dois donc rester à mon poste, je suis sur les nerfs, une angoisse me serre la gorge et j’ai même peur de reprendre le travail car l’une d’elle voulait me frapper. Comment faire et à qui m adresser je n’ose plus sortir? Merci de me répondre, je vis dans l’angoisse.
nanou13

Vous ne devez pas continuer à travailler avec de tels symptômes. Retournez voir le médecin du travail pour lui parler de vos difficultés. Il peut faire une visite de poste afin de constater lui-même ce que vous subissez. Il peut demander aussi uen mutation médicale que l’employeur en peut pas refuser. Il faut absolument aller consulter dans un service de pathologie professionnelle. (Allez voir la liste dans le livre «Travailler à armes égales» et sur le site souffrance-et-travail.com).

Bonjour,
Dans l’absolu, en étant angoissé avant d’aller au travail et stressé durant toute la journée, je me demande comment gérer cela? Le stress ne vient il pas de la peur de perdre son travail?
tribade73

Oui, vous avez raison, le stress vient souvent de la peur de perdre son travail, la méconnaissance de ses droits, des obligations de l’employeur. Ne restez pas seul avec ce stress. Allez voir absolument le médecin du travail pour que ce soit noté dans votre dossier médical. Et allez sur le site souffrance-et-travail.com pour trouver la liste des consultations spécialisées dans la souffrance au travail.

Si vous n’aviez qu’un seul conseil à donner à une personne fortement stressée au travail, quel serait t’il?
cedric1985

Ne restez pas seul. Dans l’entreprise allez voir les délégués du personnel, le médecin du travail parlez en à vos collègues. A l’extérieur de l’entreprise, allez voir votre généraliste ou allez dans une consultation spécialisée (liste sur le site souffrance-et-travail.com).

————————————————————————–

Les salariés français sont toujours stressés au travail. Un problème que l’Etat souhaite prendre à bras le corps. Mais, en avril, un rapport rendu par la direction générale du Travail prouve que les mesures engagées ne sont pas concluantes pour l’instant.
 
Dans «Travailler à armes égales» publié aux éditions Pearson, Marie Pezé, docteur en psychologie qui a dirigé la consultation «Souffrance et Travail» à Nanterre, se propose de trouver des réponses pour faire face aux situations difficiles. Co-écrit avec Rachel Saada, avocate spécialiste du droit du travail et Nicolas Sandret, médecin inspecteur du travail, le livre permet d’approfondir sa connaissance  du droit du travail pour dénoncer les techniques de management pathogènes et de gérer aux mieux les périodes de stress.
 
Le Ministère du Travail avait classé en 2010 les entreprises qui préservaient plus ou moins leurs employés pour mettre en avant celles qui négligeaient cet aspect.
 
Que faire face à une situation de stress au travail? Comment réagir? Quelles sont les marges de manœuvre? Marie Pezé était l’invité de la rédaction de 20Minutes jeudi et a répondu à vos questions.

******************************

Une réponse à “*Stress au travail”

  1. 8 08 2011
    fieldrunners hd (01:24:14) :

    I agree with your *Stress au travail at ElAyam.5, wonderful post.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café