Séismes et catastrophes

 ************

Séismes et catastrophes media_xll_6943262

*Voir vidéos: deux trous noirs en Russie

*top 10 deepest holes..

Un gigantesque et mystérieux  »trou noir » découvert en Sibérie

Tout récemment, un gigantesque et mystérieux cratère a été découvert en Sibérie. Un deuxième « trou noir » a été trouvé dans la même région, à 88 kilomètres du village d’Antipayuta.

Mickail Lapsu, un reponsable local, a confié à NBC que « de la neige pouvait être aperçue au fond du trou ». Aucune photo ou vidéo de ce deuxième cratère n’a été diffusée pour l’instant.

Les scientifiques qui ont étudié le premier trou estiment qu’il n’y a « rien de mystérieux » dans ce phénomène. Ils affirment qu’il ne s’agit que de « la loi de la nature avec ses pressions internes et ses changements de températures ».

La région est riche en gaz naturel. La théorie principale veut que, combiné avec de l’eau, du sel et une hausse des températures, cela produise une importante éruption.*7sur7-26/07/14 – 10h03

media_l_6943282

media_xll_6908474

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

*Une série de séismes récemment à travers le monde

media_xll_6713922

Un fort séisme de magnitude 6,1 s’est produit en Chine, dimanche 03 aout 2014

Un séisme de magnitude 5,6 sur l’échelle de Richter vendredi 01 aout 2014 à Alger 

Un séisme de magnitude 6,6 au Japon

séisme de magnitude 6,9 au Mexique et au Guatemala 

Un séisme de magnitude 8 au large de l’Alaska

Séisme en en mer Égée et en Turquie

Puissant séisme au large des Philippines

séisme de magnitude 5 au sud du Pakistan

puissant séisme de magnitude 6 dans le nord de la Thaïlande

puissant séisme de magnitude 6  dans l’est du Japon

*cliquer ici: Y a-t-il un lien entre les récents séismes dans le monde ?

media_xll_6716842

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**********************

«Le risque sismique n’est jamais nul»

 La secousse de mardi a fait tomber de nombreux produits des étalages de ce supermarché de Virginie.

photo: La secousse de mardi a fait tomber de nombreux produits des étalages de ce supermarché de Virginie

Le séisme survenu en Virginie mardi s’est produit au milieu d’une plaque tectonique. Un événement rare mais pas exceptionnel.

coeur-Un séisme important de magnitude 5,9 a secoué l’Est des États-Unis mercredi. La secousse, qui n’a fait aucune victime, a été ressentie jusqu’au Canada, en passant par New York et Washington.

Pourquoi les séismes sont-ils moins fréquents dans cette zone?

La majeure partie des séismes se produisent dans les zones où se rencontrent les plaques tectoniques (comme c’est le cas en Californie, en Alaska, au Chili ou au Japon par exemple). Ce n’est pas le cas de l’est des États-Unis qui est situé au milieu de la plaque nord-américaine. «La secousse de mardi est typiquement un séisme intraplaque», explique Jean-Paul Montagner, sismologue à l’institut de physique du globe de Paris. «Ce phénomène n’est pas exceptionnel, mais il est beaucoup moins courant et plus difficile à analyser.» L’origine précise du dernier séisme n’a d’ailleurs pas été clairement identifiée. «Les anciennes failles inactives liées à la chaîne de montagne des Apalaches pourraient avoir été réactivées pour une raison inconnue», avance le sismologue.

Pouvait-on prévoir la survenue d’un tel séisme?

Les séismes sont toujours des événements imprévisibles. Les géologues ne peuvent que déterminer leur probabilité d’occurrence dans une région donnée. C’est ce qu’on appelle l’«aléa sismique». En Virginie, où se situe l’épicentre de la secousse survenue mardi, il est très faible. Quelle que soit la région du monde, il n’est jamais nul. «On peut simplement dire, dans certains cas, qu’à l’échelle d’une vie humaine, voire d’une société, la probabilité d’observer un séisme de grande ampleur à un endroit donné est quasi-nulle», précise Jean-Paul Montagner.

La région avait-elle déjà été frappée par des tremblements de terre importants?

Le séisme le plus intense enregistré dans cette région par l’institut de surveillance géologique américain (USGS) date de 1886. D’une magnitude de 7,3, il avait frappé Charleston en Caroline du Sud. «Les séismes intraplaques ne sont pas forcément anodins. Les tremblements de terre de 1811-1812 à New-Madrid, dans le Midwest, compte parmi les 20 plus importantes secousses qu’aient connues les Etats-Unis en deux siècles», rappelle le sismologue.

Pourquoi le récent séisme a-t-il été ressenti aussi loin de son épicentre?

Le même séisme en Californie n’aurait jamais eu un rayonnement comparable. «La roche est beaucoup plus vieille et plus compacte à l’est. Les ondes sismiques s’y propagent beaucoup mieux. C’est pourquoi il a été ressenti avec force à Washington ou à New York», explique Jean-Paul Montagner.

04007258-ce67-11e0-815c-10fdedbf171b

La côte Est est-elle plus vulnérable?

Dans une étude parue en 1997, un chercheur faisait sensation en assurant que le «risque sismique» était plus important à Boston qu’à San Francisco. Il voulait en fait dire par là qu’en dépit d’un faible aléa sismique, les bâtiments sont si vulnérables dans les vieilles villes de l’Est qu’une secousse importante aurait des conséquences désastreuses. «Ce type de raisonnement est un peu trompeur», remarque Jean-Paul Montagner. «Objectivement, il y a tout de même bien plus de chances d’observer un séisme destructeur à San Francisco.» Le Figaro-24.08.2011.) 

***Tremblement de terre aux Etats-Unis

«C’est le séisme le plus fort dans cette région depuis plus de cent ans»

Un géologue américain montre l'épicentre du séisme du 23 août 2011, de magnitude 5,8.

Photo: Un géologue américain montre l’épicentre du séisme du 23 août 2011, de magnitude 5,8

INTERVIEW – La côte Est des Etats-Unis n’est pas une région à forte activité sismique mais les rares secousses y sont ressenties plus fortement que sur la côte Ouest, explique le sismologue Florent Brenguier…La côte Ouest n’a pas le monopole des séismes aux Etats-Unis: mardi soir, un tremblement de terre de magnitude 5,8 sur l’échelle de Richter a fait trembler les Etats de l’Est, de la Virginie à New York. Florent Brenguier, sismologue àl’Institut de physique du globe de Paris (IPGP), explique ce phénomène rare à 20 Minutes.*Les séismes dans cette région sont plutôt rares, que s’est-il passé mardi?Il y a déjà eu des séismes sur la côte Est, notamment le séisme historique de 1875, mais globalement ce n’est pas une région tectonique active. Le dernier tremblement de terre en date, de magnitude 4,5, remonte à 2003. Celui de mardi est probablement le plus grave enregistré dans cette région depuis plus de 100 ans. C’est une seule plaque, la plaque Nord Amérique, qui est en cause: des contraintes qui résultent de forces lointaines se sont propagées au sein de cette plaque, qui va de la côte Ouest des Etats-Unis au milieu de l’Atlantique. Il s’agit d’une très grande plaque qui est soumise à des compressions permanentes.*Pourquoi la secousse a-t-elle été ressentie sur autant de kilomètres?

L’épicentre se situe à une très faible profondeur et on pense que la structure des sols de la côte Ouest, la composition des couches géologiques, amplifie les vibrations. C’est pour cela que le tremblement de terre a été ressenti jusqu’à 600 ou 700km de l’épicentre, qui se situe en Virginie, entre Richmond et Charlottesville. On l’a fortement senti à Washington, à 100km de l’épicentre, et à New York, à 400km, où les gratte-ciel ont mis en résonnance les vibrations du sol.

*Peut-il y avoir un lien avec le séisme du mois de mars au Japon?

Non, même si les ondes sismiques du tremblement de terre du 11 mars se sont propagées et ont perturbé de manière infinitésimale la structure de la Terre et les failles sismiques, on ne peut pas démontrer un lien direct avec le séisme de mardi.

*Peut-on s’attendre à des répliques?

Oui, comme pour tout séisme, mais de magnitude plus faible. Il y a déjà eu des répliques: mardi à 20h46 (heure de Paris), une réplique de magnitude 2,8 a eu lieu, qui a été ressentie jusqu’à Washington avec une intensité modérée. Maintenant, il n’y aura pas de réplique aussi forte. (20Minutes-24.08.2011.)

****************************

*Un séisme de magnitude 5,9 a frappé mardi la côte Est des Etats-Unis, de l’Etat de Virginie jusqu’à Boston et même à Toronto, au Canada, a annoncé l’Institut géologique américain (USGS) qui précise que l’épicentre était situé à Mineral, une localité de Virginie située entre Charlottesville et Richmond. Sa profondeur est estimée à moins d’un kilomètre sous terre.

media_l_4333389

Des bâtiments ont tremblé et ont dâ être évacués, dont le Capitole, qui abrite le Sénat et la Chambre des représentants, ainsi que le Pentagone, siège du département de la Défense, dans la capitale fédérale. Deux réacteurs de la centrale nucléaire de North Anna Station à Mineral ont été automatiquement fermés juste après la secousse, a annoncé la Commission de régulation nucléaire (NRC), qui a précisé qu’il n’existait aucun risque pour le public.Evacuation à New-York

Ni blessé, ni dégât à New York suite au séisme

A New York, plusieurs bâtiments comme le palais de justice et l’Hôtel de ville ont été évacués. Le chantier de construction du World Trade Center a été arrêté.On ignore pour le moment si le réseau du métro de New York a été affecté par la secousse. Des tours de contrôle de l’aéroport JFK de New York et de Newark Liberty Airport, dans le New Jersey, ont aussi été évacuées. Après inspection de pistes, le trafic a repris.A Washington, de nombreux employés de bureau se sont précipités dans les rues après la secousse, qui a duré cinq secondes environ…(Source:20Minutes-23.08.2011.)un internaute a commenté cette info en indiquant que c’était un signe de Dieu tout puissant et une punition à la suite des carnages commis sur les populations civiles libyennes bombardées par l’OTAN. Et le reste est pour bientôt…peut-être pas au même endroit ! *un autre internaute a dit que la fin du monde est proche, vu les guerres, les injustices et les atrocités commises en toute impunité contre les peuples musulmans et d’autres peuples du Tiers-Monde…

***************************

Japon:  Un séisme historique dans une zone sismique complexe

Publié le 11/03/2011 .

Un violent tsunami a dévasté le Japon, vendredi. (Crédits photo : Reuters)

Enregistrement spectaculaire du séisme survenu au Japon vendredi.
Enregistrement spectaculaire du séisme survenu au Japon vendredi.

La secousse est liée à la rupture d’une faille très importante entre les plaques pacifique et eurasiatique. L’ampleur du phénomène pourrait avoir perturbé les autres failles de la région.

coeur-Le Japon est situé au carrefour de trois grandes plaques tectoniques. On appelle cela un point triple. Les plaques pacifique, eurasiatique et philippine se chevauchent ainsi les unes les autres dans un assemblage complexe à analyser. Le séisme, historique par son ampleur, survenu vendredi (magnitude 8,9) est lié à la rupture de la faille qui sépare la plaque pacifique de la plaque eurasiatique. A cet endroit, la première «plonge» sous la deuxième, dans ce que l’on appelle «une zone de subduction».

Les trois plaques eurasiatique, philippine et pacifique. En rouge la faille où s'est produit le séisme de vendredi. Source : Jolivet - 1997, lefigaro.fr.
Les trois plaques eurasiatique, philippine et pacifique. En rouge la faille où s’est produit une rupture vendredi. Source : Jolivet – 1997.

«Aux échelles de taille et de temps géologiques, la croûte terrestre est élastique», explique Clément Narteau, géophysicien à l’Institut de physique du globe (IPG). «En temps normal, la plaque pacifique plonge sous l’Eurasie qui est entraînée vers le bas par les forces de frottements», poursuit-il. On trouve donc à cet endroit une fosse océanique, appelée fosse du Japon. De temps en temps, l’accumulation de contraintes à l’interface des deux plaques provoque une rupture. La plaque eurasiatique se détend alors comme un ressort et remonte un peu. Plus le déplacement de la plaque et la taille de la faille sont importants, plus la magnitude du séisme est grande, plus le tsunami est violent. «Le Japon a probablement gagné un peu en altitude», remarque Clément Narteau qui prévoit de nombreuses répliques dans les jours à venir pour dissiper l’énergie encore emmagasinée dans la faille. «Il peut y en avoir pendant des années, mais leur intensité et leur fréquence va très rapidement diminuer», rassure-t-il.

«Le grand tremblement de terre du Kanto en 1923 était déjà lié à la rupture de cette faille», explique de son côté Robin Lacassin, responsable du laboratoire de tectonique de l’IPG. Ce séisme de magnitude 8 avait fait plus de 140.000 morts. Robin Lacassin n’a pas été surpris par la violence du nouveau séisme, la faille pacifico-eurasiatique n’ayant pas cédé depuis plusieurs dizaines d’années. Celui-ci pourrait d’ailleurs bien être le «Big one» que les spécialistes attendaient «avant 2035».

Aucun moyen de prédire la survenue d’un séisme

Le dernier grand tremblement de terre survenu au Japon, à Kobe en 1995, était pour sa part lié au plongement de la plaque philippine sous l’Eurasie, un autre secteur très actif*. Il existe encore une troisième zone de subduction dans cette région. Elle est liée au passage de la plaque pacifique sous la plaque philippine. La faille associée n’a pas rompu depuis longtemps.

Le sismologue Pascal Bernard, également chercheur à l’IPG, estimait ce matin sur RTL que le dernier séisme pourrait avoir bouleversé cette région tectonique complexe et probablement sous très forte contrainte. Les Japonais doivent donc rester vigilants, selon lui. Mais si une récente étude menée par des chercheurs du CNRS offre une piste intéressante dans la prévision des tremblements de terre, il n’existe aujourd’hui aucune technique fiable permettant d’anticiper ces catastrophes naturelles dévastatrices. (Le Figaro-

* Cette zone pourrait être encore plus complexe que prévu. Dans une étude de 2008 parue dans Nature Geoscience, le géologue Shinji Toda suggére l’existence d’une micro-plaque « posée » sur la plaque philippine juste en-dessous de Tokyo, sous le bassin du Kanto. Celle-ci agirait comme un tampon entre les deux plaques principales et pourrait renforcer le risque sismique.

Les images chocs du séisme : vidéo 1…

 http://www.youtube.com/watch?v=MJpm52eeKOw&feature=player_embedded#!

vidéo 2…

http://www.dailymotion.com/video/xhj2kn_tsunami-waves-crash-ashore-japan_news

*********************

Pas de réponses à “Séismes et catastrophes”

  1. 26 10 2012
    nike air max classique (12:10:20) :

    hi!,I really like your writing very much! proportion we be in contact extra approximately your post on AOL? I require an expert in this space to unravel my problem. Maybe that is you! Taking a look forward to look you.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café