*Libye: les vraies raisons d’une agression

**Le Pr.Salah Mouhoubi, spécialiste des questions sécuritaires et des relations internationales

«Le droit d’ingérence a été érigé par les USA»

«Le concept de droit d´ingérence a été affiné et instrumentalisé par les USA pour permettre la régulation des relations internationales conformément à l´unilatéralisme américain». Cette conclusion ressort du présent entretien que le politologue, Salah Mouhoubi, spécialiste des questions sécuritaires et des relations internationales, a bien voulu nous consacrer sur le «droit d´ingérence».

L´Expression: Les Etats-Unis se sont arrogé le droit d´ingérence. Comment peut-on expliquer cette nouvelle donne géostratégique?
Pr Salah Mouhoubi: Dans le traitement des dossiers de crise d´ordre international, la logique actuelle s´interprète ainsi: tous ceux qui s´opposent aux Etats-Unis d´Amérique sont des terroristes, une menace et/ou des dictateurs. Ils sont donc considérés comme tels par tout l´Occident, mais surtout par les Etats-Unis. Donc, le droit d´ingérence a été érigé en droit tout court par les USA qui se donnent le droit d´intervenir partout et pour n´importe quelle raison. Le droit d´ingérence a aussi connu des évolutions en fonction des mutations mondiales. Ainsi, le droit d´ingérence est donc érigé en règle de jeu et instrumentalisé pour servir des intérêts nationaux, hautement stratégiques. Il est devenu un paramètre important du nouvel ordre mondial. Il est actionné en dehors de tout cadre légal. Il a ainsi permis à l´hyperpuissance (USA) de passer du statut de gendarme, au temps de la guerre froide, à celui de maître du monde, à l´heure actuelle. Cela dit, aujourd´hui, ni l´Assemblée générale des Nations unies et non moins le Conseil de sécurité n´ont autant de pouvoir légal de l´actionner comme les Etats-Unis qui, sur simple décision de leur gouvernement, peuvent envahir des pays souverains et décider de leur avenir. Pour le simple motif que cela sert d´abord leurs intérêts. La guerre en Irak en est une parfaite illustration ainsi que les présentes implications directes et indirectes dans le Monde arabe. Ils ont envahi un pays, sur la base d´un mensonge d´Etat, et en faisant fi de la légalité internationale. On décide de traduire le Président soudanais devant la CPI et, dans le même temps, on ferme les yeux sur les crimes contre l´humanité perpétrés par Israël. Toujours, le principe des «deux poids, deux mesures». Donc, il faut remettre les pendules à l´heure et j´estime, à juste titre, que le droit d´ingérence instrumentalisé fait référence au passé colonial des puissances occidentales, qui ont une longue expérience dans la pratique de la politique de la canonnière et destructive. Durant la présidence Bush, le Conseil de sécurité a façonné une «nouvelle doctrine stratégique des Etats-Unis». Cette nouvelle stratégie demeure seule et unique référence permettant de définir sa politique étrangère.

En quoi consiste cette nouvelle doctrine américaine?
Les USA ont mis sur pied une nouvelle doctrine énonçant les conditions et les axes du droit d´ingérence des Etats-Unis partout dans le monde. Egalement, je relève que, avec la mise en oeuvre de cette stratégie, les Etats-Unis inaugurent une nouvelle ère, qui légitime leur rôle de gendarme dans le monde. Ce sont eux qui déterminent les critères pour coller aux Etats leurs étiquettes «d´Etats voyous», «l´axe du mal», «Etat intégriste», «Etat dictatorial». Ce sont eux donc qui évaluent la qualité des Etats, de par le monde, selon une échelle des valeurs qu´eux-mêmes ont établie et définie. Et pour accomplir cette mission, ils n´ont besoin d´aucune instance onusienne. Or, suivant cette nouvelle doctrine du droit d´ingérence, le terrorisme international et les attaques frontales contre l´Islam constituent les véritables soubassements, qui singularisent les relations internationales à l´heure actuelle. Ce sont ces vagues de fond qui leur donnent un cours tumultueux et dangereux. Ils sont porteurs de guerres (Irak, Afghanistan, Afrique), de déstabilisation permanente, de l´émergence de nouveaux foyers de tension.

Quels sont les mécanismes permettant de museler le droit d´ingérence?
Il n´y a qu´une piste. Celle-ci s´insère dans le cadre de la légalité internationale. Une piste qui permet, en outre, d´éliminer l´instrumentalisation d´un concept tronqué après l´avènement du monde unipolaire. Je note aussi que: après la chute du mur de Berlin et la déferlante de la mondialisation, le concept même du droit d´ingérence a été affiné et instrumentalisé pour permettre la régulation des relations internationales conformément à l´unilatéralisme américain. Bien souvent, il a servi, surtout, à masquer et à justifier des stratégies d´intérêt national. La communauté internationale commence à prendre conscience que le droit d´ingérence, tel qu´il est compris par l´hyperpuissance pourrait être un facteur de déstabilisation et de crises majeures. C´est la raison pour laquelle l´ONU, notamment l´Assemblée générale, devrait être la seule institution à décider du droit d´ingérence impliquant une action militaire… Dans ce contexte, la constitution d´une coalition internationale serait plus légitime. Dans les autres cas, le Conseil de sécurité serait plus impliqué pour envisager des sanctions ou décider, par exemple, de l´envoi de forces des Nations unies (comme cela a été décidé pour le Liban). Il est urgent donc de revoir le fonctionnement de la Charte de l´ONU afin que le droit d´ingérence devienne un instrument légal de prévention et de résolution de crises, et non plus une nouvelle forme de répression et de colonialisme.

Le terrorisme est-il devenu un nouvel instrument servant des intérêts stratégiques bien précis?
En effet, depuis les attentats dramatiques du 11 septembre, la communauté internationale découvre le terrorisme sous son vrai visage. Car, cet événement signifie également qu´il s´agit du début de graves dérives contre une religion dont le nom est «paix». C´est dire que ces attentats ont constitué une aubaine pour les USA d´agir au nom de la lutte contre le terrorisme dans l´importe quel pays du monde. Car, miraculeusement, ces attentats leur ont restitué une donnée stratégique majeure dont l´effondrement de l´Union soviétique, en 1991, les avait privés pendant dix ans: un adversaire. Enfin! Sous le nom de «terrorisme», cet adversaire désigné est désormais l´islamisme radical. Cela autorise toutes les mesures autoritaires et tous les excès. Y compris une version moderne du maccarthysme qui prendrait pour cible, au-delà des organisations «terroristes» elles-mêmes, tous ceux qui s´opposent à l´hégémonie américaine et jusqu´aux adversaires de la mondialisation libérale. L´ancien ministre français des Affaires étrangères en est illustratif. Il est convaincu, dit-il, que cette attaque contre une religion n´est que la partie visible de l´iceberg d´une stratégie d´essence hégémonique. (L’Expression-27.06.2011.)

*Huit bombardements occidentaux sur Tripoli en une seule nuit 

bombtripoli.jpg  Quatre explosions ont secoué la ville tôt ce matin, peu après 02h00 (00h00 GMT), faisant trembler les vitres d’un hôtel où résident des journalistes. Deux autres explosions sourdes ont suivi peu après…Plus tôt dans la nuit, deux explosions avaient déjà été entendues, selon des témoins, alors que des avions survolaient la capitale libyenne, où des nuages de fumée étaient visibles près des locaux de la télévision d’Etat et de l’agence officielle JANA… les journalistes ont vu de nombreuses vitres soufflées par une explosion au centre de chirurgie réparatrice et pour grands brûlés du quartier de Shariah Zawiyae.. L’OTAN , menée par la France, la Grande Bretagne et Les USA, a effectué en deux mois plus de 2.260 bombardements contre un petit pays souverain qui ne leur a rien fait…Une véritable guerre meurtrière occidentale contre un petit pays africain et musulman pour s’emparer des ses richesses pétrolières…(10.05.2011.)  *********************La balkanisation de la Libye:

plans des États-Unis et de l’OTAN pour diviser le territoire libyen

*Selon NAZEMROAYA°, l’impasse en Libye est calculée. Les Etats-Unis et l’OTAN veulent maintenir un statu quo stratégique entre le gouvernement libyen à Tripoli et le conseil de transition à Benghazi. Ils utilisent cette stratégie du point mort afin de manipuler à la fois Tripoli et Benghazi. Plus les parties sont fatiguées et affaiblies, et plus les chances qu’elles se tournent toutes deux vers les USA et ses partenaires de l’OTAN pour mettre fin au conflit, seront grandes. Le conseil transitoire fera également plus de deals avec les Etats-Unis et l’UE. Le régime libyen à Tripoli demandera aux USA et a l’UE de mettre fin au conflit et fera par là-même des concessions. Les Etats-Unis et l’UE désirent que les deux côtés soient plus dépendant de Washington et de Bruxelles comme arbitres de la situation en Libye. La finalité de tout cela sera que la Libye se transformera en ce que les USA et l’Europe de l’Ouest désirent depuis la fin de la seconde guerre mondiale en 1945.

Leur but est de faire de la Libye un pays divisé. Ils sont experts en cela. Ce sont des experts à retourner les gens les uns contre les autres et à détruire des nations. Ils ont divisé les Arabes qui devraient n’être qu’une seule nation ou au pire, cinq nations arabes. Ils ont aidé à la division du peuple de l’Inde. Ils ont divisé les slaves du sud dans les Balkans, ils ont divisé les gens d’Asie du Sud-Est. Ils ont travaillé d’arrache-pied à diviser l’île de Taiwan et la Chine continentale. Ils ont oeuvré pour que l’Ukraine se batte contre la Russie. Avec Israël et l’Arabie Saoudite, ils ont divisé politiquement les Palestiniens et le Liban. Maintenant les Etats-Unis et L’UE ont l’intention d’encore plus diviser les Arabes, mais aussi de créer des divisions sur le sol africain et les pays sud-américains. Ils continuent de surcroi à diviser le monde musulman en identifiant deux parties: les chi’ites et les sunnites. Ils continuent à travailler de concert pour diviser la Russie, l’Iran et la Chine.

Avant 1951, les Etats-Unis, la France, l’Italie et la Grande-Bretagne avaient un accord entr’elles afin de diviser la Libye en sphères d’influence et même de prévenir que la Libye ne devienne un pays libre, unifié et indépendant. Ces puissances impérialistes ont même voulu que la Libye soit divisée en trois parties, trois territoires différents. Les Libyens s’y sont opposés farouchement. Washington , Londres et Paris ont même tenu a l’époque une discussion avec l’URSS sur la question d’établir trois mandats des Nations Unies appelés la mise sous tutelle de la Libye. Un de ces mandats auraient été en Cyrénaïque sous contrôle britannique, un autre au Fazzan sous contrôle français et le dernier en tripolitaine sous contrôle italien. Les Etats-Unis surpervisant l’ensemble. Mais les soviétiques avaient des idées différentes sur la question et désiraient le mandat en tripolitaine ou le partager avec l’Italie. Finalement, aucun accord ne put être conclus et la Libye devint indépendante après un dèbat à l’ONU.

Quand les Etats-Unis, La Grande-Bretagne, la France et l’Italie tombèrent d’accord pour donner l’indépendance à la Libye, il fut décidé que cela se ferait comme un état fédéral sous la férule du roi Idris. Idris fut placé comme chef d’état libyen par les britanniques et les puissances coloniales et sous ce système fédéral les autres petits émirs s’occuperaient de la cyrénaïque et du Fazzan et seraient les représentants non-élus de ces deux territoires.

En Tripolitaine, où se concentrait la vaste majorité de la population libyenne, les représentants libyens seraient choisis par le peuple, mais sous un système fédéral qui donnerait une importance équivalente à la Tripolitaine, au Cyrénaïque et au Fazzan. Les représentants choisis par le peuple libyen serait placés en minorité face aux émirs et autres sheikhs. Dans le système fédéral souhaité par Washington, les émirs non élus représentant les populations plus petites du Cyrénaïque et du Fazzan seraient la majorité dans l’assemblée nationale libyenne. Ce que les Etats-Unis et leurs alliés essayaient de faire était d’éliminer toute forme d’auto-détermination de la part des Libyens. Les USA et leurs alliés tentaient de transformer la Libye en un émirat come le Bahraïn, le Qatar, le Koweit ou les Emirats Arabes Unis.

Aujourd’hui les Etats-Unis et l’UE sont en route pour forcer un nouveau système fédéral en Libye ou pour diviser le pays entre au moins deux administrations, celle de Tripoli et celle de Benghazi. Ces pays sont aussi la force qui poussent pour une guerre tribale en Libye, ce qui transformerait le pays en une seconde Yougoslavie. Les guerres tribales en Libye se répandraient au-delà des frontières de la Libye au reste de l’Afrique, de l’Afrique de l’Ouest, centrale et à l’Est.

 question: Les négociations politiques sont-elles dans une impasse ou au-delà ? Comment voyez-vous ces pays attribuer les obligations de la guerre et les intérêts de l’après-guerre ? 

réponse:

Les britanniques ont élaboré un schéma qui veut que les membres arabes de la coalition contre la Libye enverront leurs troupes en Libye ou financeront une armée massive de mercenaires étrangers. Une invasion en partie privée de la Libye aura lieu. A cet égard, les britanniques veulent que les pays arabes comme le Qatar et les Emirats Arabes Unis financent des mercenaires britanniques et américains en Libye. Comme ils l’ont déjà fait à Oman il y a quelques années, Londres va même autoriser des membres de l’armée britannique à temporairement quitter l’armée et aller travailler ou combattre en Libye comme mercenaires. Voilà pourquoi les Etats-Unis étaient contre le fait d’inclure un article dans la résolution de l’ONU 1973, qui aurait permis de poursuivre en justice des mercenaires étrangers qui ne font pas partie de la cour internationale de justice.

Alors que les Etats-Unis ont été responsables de mener l’attaque sur la Libye, ce sera les européens de l’ouest qui se chargeront de l’occupation. L’UE veut maintenant occuper la Libye. Ils le feront sous la couverture d’un mandat d’une force de maintien de la paix. Ceci ne fera que diviser la Libye plus avant. Les deux gouvernements de Tripoli et de Benghazi s’éloigneront irrémédiablement l’un de l’autre sous les yeux des forces d’occupation. La Libye sera gouvernée de manière séparée ou sous un sytème fédéral.

Les Etats-Unis et l’UE ont aidé à créer une nouvelle banque centrale à Benghazi, ainsi qu’une nouvelle compagnie pétrolière. Les USA veulent sans doute se positionner militairement en Libye et peut-être même y amener plus tard le QG de son AFRICOM. Wall Street et les grosses banques européennes géreront également les finances de la Libye. Le secteur de l’énergie sera partagé entre les US et l’UE, avec l’inclusion du Qatar en récompense à son émir pour les services rendus. Celui-ci est déjà responsable de l’accord entre la nouvelle compagnie pétrolière nationale à Benghazi et Al Jazeera a également aidé à créer les stations médiatiques du conseil national de transition.

question: Voyez-vous une dissidence possible au sein des pays de la coalition se battant contre Kadhafi ? Ont-ils un but différent et un intérêt national ? 

réponse:

La ville de Misrata est le Shangai de la Libye. Pour le conseil transitoire ce serait une victoire économique majeure. Elle est une base importante de commerce, d’industrie et d’échange pour la Libye et l’Afrique. Parmi les plus grosses compagnies africaines sont basées à Misrata, ceci incluant les grosses compagnies libyennes du fer et de l’acier. Misrata est aussi un port très important. Beaucoup d’entreprises libyennes et d’industries ont leur QG à Misrata et dans les districts avoisinants.

Voilà pourquoi l’Allemagne et l’UE veulent envoyer des troupes à Misrata sous couvert de forces humanitaires. L’UE veut envoyer des militaires là-bas pour des raisons purement stratégiques et économiques et pas du tout pur des causes humanitaires. Les forces de l’UE sont composées des mêmes forces qui composent les forces de l’OTAN. Ils utilisent simplement un autre nom. La différence entr’une force européenne et l’OTAN est une différence purement technique.

Ceci qui est d’autant plus ridicule est que les pays qui désirent envoyer des forces de maintien de la paix sur place, sont les mêmes que qui combattent en Libye actuellement. De fait, parce que l’OTAN est entrée en guerre de manière collective, toute nation faisant partie de l’OTAN est une nation combattante. Ceci inclut l’Allemagne. Ceci doit disqualifier l’ensemble des nations européennes comme force de paix en Libye. Seuls des parties neutres et non combattantes peuvent faire office de force d’interposition et de maintien de la paix. Des nations comme la Russie, la Chine, l’Algérie, le Kazakhstan, l’Ukraine, l’Iran, la Biélorussie, le Brésil, la Malaisie et le Vénézuela devraient envoyer des forces de maintien de la paix. Même l’Organisation de Coopération de Shangai devrait y jouer un rôle ainsi que les Russes et leurs anciens partenaires des forces de l’ancien bloc de l’Est. Il est d’un intérêt stratégique pour la Chine et ses alliés de faire en sorte de s’assurer que la Libye n’est pas colonisée ou victimisée comme l’est l’Afghanistan sous les forces d’occupation de l’OTAN. Les évènements de Libye sont en fait un pas en avant pour l’occident d’isoler plus l’Iran, la Russie et la Chine ainsi que l’Eurasie.

–Pensez-vous que les Etats-Unis sont toujours des acteurs décisifs et pourquoi ?

*Oui, sans l’ombre d’un doute. Pour répondre à cette question, définissons en premier lieu la coalition qui est impliquée dans cette guerre d’agression contre la Libye. Le Pentagone a transféré les opérations militaires à l’OTAN après quelques jours. Ainsi la guerre est maintenant officiellement pilotée par l’OTAN. Quelques autres pays comme le Qatar, la Jordanie, les Emirats Arabes Unis, la Suède sont aussi partenaires sous commandement de l’OTAN. Dès lors et avant que je n’analyse l’OTAN, voyons de plus près une autre alliance militaire datant de la guerre froide appelée le pacte de Varsovie.

Washington et l’Europe occidentale ont eu l’habitude de critiquer l’ancienne union soviétique en disant que le pacte de Varsovie était en fait une organisation tronquée, qu’en fait cela n’était que l’Armée Rouge soviétique. En d’autres termes que la Bulgarie, la Roumanie, l’Allemagne de l’Est, la Pologne, la Tchécoslovaquie, la Hongrie et l’Albanie n’etaient pas une force réelle du pacte et que le Pacte de Varsovie n’était que l’URSS qui agissait derrière un pseudo-bouclier de multilatéralisme en Europe de l’Est.

Je ne discuterai pas ce point.

L’OTAN est bien plus compliquée que la Pacte de Varsovie et n’est pas gérée par un seul pays. Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne sont les piliers de cette force et ils sont le vrai pouvoir décisionnaire à Bruxelles. La Turquie, à cause de l’héritage de Kamal Ataturk a aussi une certaine indépendance au sein de l’OTAN. Toutes les autres nations ou bien suivent les anglo-américains ou bien suivent le bloc franco-allemand.

Mais au-delà de tout ceci, l’OTAN est juste un pacte de Varsovie plus sophistiqué Les Etats-Unis devraient regarder dans le miroir. L’argument critique de Washington envers la Pacte de Varsovie s’applique à eux-mêmes et à l’OTAN.

L’OTAN d’aujourd’hui n’est pas très différente de ce que les USA qualifiaient le Pacte de Varsovie d’être, à savoir l’URSS sous un drapeau multilatéral. L’OTAN elle-même et les commandants du pentagone disent que l’OTAN n’est presqu’exclusivement constituée que de l’armée américaine. En d’autres termes, l’OTAN est l’armée américaine, renforcée par la GB, la France, l’Allemagne, la Turquie, la Canada, l’Italie et quelques autres pays européens auxiliaires. Les Etats-Unis font la guerre, puis envoient ces pays pour occuper les pays défaits, pour privatiser leurs économies sous contrôle étranger. Au bout du compte, l’OTAN est en réalité l’armée américaine avec le support politique et financier de ces autres pays.

Le sénateur McCain et le sénat états-uniens ont demandé il y a quelques semaines que le reste de l’OTAN finance les Etats-Unis pour faire la guerre en Libye. La plupart des membres de l’OTAN sont en fait des pays satellites des Etats-Unis; l’OTAN sans les USA n’auraient jamais pu faire la guerre en Yougoslavie et en Afghanistan, sans même parler de déclancher une guerre contre la Libye. Regardez simplement le rôle que jouent les Etats-Unis dans les bombardements en Libye. Ils y ont fait le plus gros des bombardements et du gros travail de pilonage. En fait, réellement, les Etats-Unis se cachent derrière l’image de multilatéralisme offerte par l’OTAN. Ils ne veulent pas du tout apparaitre comme étant en charge de tout ce qui se passe. Washington a peur de l’opinion publique.

Voilà donc pourquoi Obama, Clinton et Gates ont prétendu publiquement que le gouvernement américain était contre la création d’une zone d’exclusion aérienne au dessus de la Libye et ce jusqu’au tout dernier moment lorsque les véritables objectifs des Etats-Unis devinrent apparents. En même temps qu’Obama disait être contre la zone d’exclusion, les Etats-Unis se préparaient à intervenir et se mobilisaient pour attaquer la Libye. Paris et Londres ont juste joué les rôles de leaders sur la place publique à des fins déceptives.

Je désire ici faire une remarque finale et importante. Le président Obama, le premier ministre Cameron, le président Sarkozy se cachent tous derrière le paravent de l’OTAN, parce que l’OTAN est une organisation internationale qui échappe à toute forme de responsabilité politique. L’OTAN ne peut-être rendue responsable de ses actes devant aucune institution officielle ayant droit de vote. Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne peuvent bombarder a Libye pendant des mois et clamer que tout cela est dans les mains de l’OTAN et donc de sa responsabilité et que l’OTAN est en charge de la guerre. De fait. Obama, Cameron et Sarkozy essaient tous d’échapper a toute responsabilté politique en tant qu’hommes politiques et devant le public simplement en laissant l’OTAN faire la guerre et en se cachant derrière elle pour se protéger.(02.05.2011.)
Par…. Mahdi Darius Nazemroaya..c’est un spécialiste du Moyen-Orient et de l’Asie Centrale. Il est chercheur associé à Mondialisation.ca 

** Article original en anglais (traduit du chinois)….

Mahdi Darius Nazemroaya a été interviewé par Xu Jingjing pour un article ayant pour sujet la guerre de Libye pour le magazine Life Week. Life Week est un des plus importants magazines établi à Pékin. Cet interview parle de l’impasse dans laqualle la guerre se trouve et comment cela fait partie de la stratégie du pentagone et de l’OTAN pour la division de la Libye. L’interview couvre également les rôles de la Turquie et de l’Allemagne ainsi que les plans de L’UE d’envoyer une force de maintien de la paix. L’importance économique de Misrata est aussi mise en exergue. Ce qui suit est la transcript (traduit de l’anglais) de l’interview ayant eu lieu le 26 Avril 2011.

*********************

**les vraies raisons d’une agression 

*par Jean-Paul Pougala *

*Libye: les vraies raisons d'une agression spacer

1. Premier satellite Africain Rascom

C’est la Libye de Kadhafi qui offre à toute l’Afrique sa première vraie révolution des temps modernes : assurer la couverture universelle du continent pour la téléphonie, la télévision, la radiodiffusion et de multiples autres applications telles que la télémédecine et l’enseignement à distance ; pour la première fois, une connexion à bas coût devient disponible sur tout le continent, jusque dans les zones rurales grâce au système par pont radio WMAX. L’histoire démarre en 1992 lorsque 45 pays africains créent la société RASCOM (ndlr.

Regional African Satellite Communication Organization ) pour disposer d’un satellite africain et faire chuter les coûts de communication sur le continent. Téléphoner de et vers l’Afrique est alors le tarif le plus cher au monde, parce qu’il y avait un impôt de 500 millions de dollars que l’Europe encaissait par an sur les conversations téléphoniques même à l’intérieur du même pays africain, pour le transit des voix sur les satellites européens comme Intelsat. Un satellite africain coûtait juste 400 millions de dollars payable une seule fois (mais permettrait de) ne plus payer les 500 millions de location par an. Quel banquier ne financerait pas un tel projet ? Mais l’équation la plus difficile à résoudre était : comment L’esclave peut-il s’affranchir de l’exploitation servile de son maître en sollicitant l’aide de ce dernier pour y parvenir ? Ainsi, la Banque Mondiale, le FMI, les USA, l’Union +Européenne ont fait miroiter inutilement à ces pays (ce projet) pendant 14 ans.

C’est en 2006 que Kadhafi met fin au supplice de l’inutile mendicité aux prétendus bienfaiteurs occidentaux pratiquant des prêts à un taux usuraire; le guide Libyen a ainsi mis sur la table 300 millions de dollars, La Banque Africaine de Développement a mis 50 millions, la Banque Ouest Africaine de Développement, 27 millions et c’est ainsi que l’Afrique a depuis le 26 décembre 2007 le tout premier satellite de communication de son histoire.

Dans la foulée, la Chine et la Russie s’y sont mises, cette fois en cédant leur technologie et ont permis le lancement de nouveaux satellites, Sud-Africain, Nigérian, Angolais, Algérien et même un deuxième satellite africain est lancé en juillet 2010. Et on attend pour 2020, le tout premier satellite technologiquement 100% africain et construit sur le sol africain, notamment en Algérie.

Ce satellite est prévu pour concurrencer les meilleurs du monde, mais à un coût 10 fois inférieur, un vrai défi . Voilà comment un simple geste symbolique de 300 petits millions peut changer la vie de tout un continent. La Libye de Kadhafi a fait perdre à l’Occident, pas seulement 500 millions de dollars par an mais les milliards de dollars de dettes et d’intérêts que cette même dette permettait de générer à l’infini et de façon exponentielle, contribuant ainsi à entretenir le système occulte pour dépouiller l’Afrique.

2. Fonds monétaire africain, Banque centrale africaine, Banque africaine des Investissements

Les 30 milliards de dollars saisis par M. Obama appartiennent à la Banque Centrale Libyenne et prévus pour la contribution libyenne à la finalisation de la fédération africaine à travers 3 projets phare : la Banque Africaine d’Investissement à Syrte en Libye, la création dès 2011 du Fond Monétaire Africain avec un capital de 42 milliards de dollars avec Yaoundé pour siège, la Banque Centrale Africaine avec le siège à Abuja au Nigeria dont la première émission de la monnaie africaine signera la fi n du Franc CFA grâce auquel Paris a la main mise sur certains pays africains depuis 50 ans. On comprend dès lors et encore une fois la rage de Paris contre Kadhafi . Le Fonds Monétaire Africain doit remplacer en tout et pour tout les activités sur le sol africain du Fonds Monétaire International qui avec seulement 25 milliards de dollars de capital a pu mettre à genoux tout un continent avec des privatisations discutables, comme le fait d’obliger les pays africains à passer d’un monopole publique vers un monopole privé. Ce sont les mêmes pays occidentaux qui ont frappé à la porte pour être eux aussi membres du Fonds Monétaire africain (FMA) et c’est à l’unanimité que le 16-17 décembre 2010 à Yaoundé les Africains ont repoussé cette convoitise, instituant que seuls les pays africains seront membres de ce FMA.

Il est donc évident qu’après la Libye la coalition occidentale déclarera sa prochaine guerre à l’Algérie, parce qu’en plus des ses ressources énergétiques énormes, ce pays a une réserve monétaire de 150 milliards d’Euros. Ce qui devient la convoitise de tous les pays qui bombardent la Libye et qui ont tous quelque chose en commun. Ils sont tous financièrement en quasi faillite, les USA à eux seuls ont 14.000 Milliards de dollars de dettes, La France, la Grande Bretagne et l’Italie ont chacun environ 2.000 milliards de dettes publiques alors que les 46 pays d’Afrique Noire ont au total moins de 400 milliards de dollars de dettes publiques. Créer des fausses guerres en Afrique dans l’espoir de trouver de l’oxygène pour continuer leur apnée économique qui ne fait que s’empirer ne fera qu’enfoncer les Occidentaux dans leur déclin qui a pris son envol en 1884, lors de la fameuse Conférence de Berlin. Car comme l’avait prédit l’économiste Américain Adams Smith en 1865, dans son soutient à Abraham Lincoln pour l’abolition de l’esclavage, «l’économie de tout pays qui pratique l’esclavage des noirs est en train d’amorcer une descente vers l’enfer qui sera rude le jour où les autres nations vont se réveiller.»

3. Unions régionales comme frein à la création des États-Unis d’Afrique

Pour déstabiliser et détruire l’Union Africaine qui va dangereusement (pour l’Occident) vers les Etats-Unis d’Afrique avec la main de maître de Kadhafi , l’Union Européenne a d’abord tenté sans y parvenir la carte de la création de l’UPM (Union Pour la Méditerranée). Il fallait à tout prix couper l’Afrique du Nord du reste de l’Afrique en mettant en avant les mêmes thèses racistes du 18-19ème siècle selon lesquelles les populations africaines d’origine Arabe seraient plus évoluées, plus civilisées que le reste du continent. Cela a échoué parce que Kadhafi a refusé d’y aller. Il a compris très vite le jeu à partir du moment où on parlait de la Méditerranée en associant quelques pays africains sans en informer l’Union Africaine, mais en y invitant tous les 27 pays de l’Union Européenne.

L’UPM sans le principal moteur de la fédération africaine était foirée avant même de commencer, un mort né avec Sarkozy comme Président et Mubarack, le vice-président. Ce que Alain Juppé tente de relancer, tout en misant sur la chute de Kadhafi , bien sûr. Ce que les dirigeants Africains ne comprennent pas est que tant que ce sera l’Union Européennes à financer l’Union Africaine, on sera toujours au point de départ, car dans ces conditions, il n’y aura pas d’effective indépendance. C’est dans le même sens que l’Union Européenne a encouragé et financé les regroupements régionaux en Afrique. Il était évident que la CEDEAO (ndlr. Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) qui a une Ambassade à Bruxelles et qui tire l’essentiel de son financement de l’UE, est un obstacle majeur contre la fédération africaine.

 C’est ce que Lincoln avait combattu dans la guerre de sécession aux Etats-Unis, parce qu’à partir du moment où un groupe de pays se retrouve autour d’une organisation politique régionale, cela ne peut que fragiliser l’organe central. C’est ce que l’Europe voulait et c’est ce que les Africains n’ont pas compris en créant coup sur coup, la COMESA *, l’ UDEAC**, la SADC*** et le Grand Maghreb qui n’a jamais fonctionné.

4. Kadhafi, l’africain qui a permis de laver l’humiliation de l’apartheid

Kadhafi est dans le coeur de presque tous les Africains comme un homme très généreux et humaniste pour son soutien désintéressé à la bataille contre le régime raciste d’Afrique du Sud. Si Kadhafi avait été un homme égoïste, rien ne l’obligeait à attirer sur lui les foudres des occidentaux pour soutenir financièrement et militairement l’ANC dans sa bataille contre l’apartheid. C’est pour cela qu’à peine libéré de ses 27 ans de prisons, Mandela décide d’aller rompre l’embargo des Nations Unis contre la Libye le 23 Octobre 1997.

 A cause de cet embargo même aérien, depuis 5 longues années aucun avion ne pouvait atterrir en Libye. Pour y arriver, Il fallait prendre un avion pour la Tunisie ; arriver à Djerba et continuer en voiture pendant 5 heures pour Ben Gardane, passer la frontière et remonter en 3 heures de route par le désert jusqu’à Tripoli. Ou alors, passer par Malte et faire la traversée de nuit, sur des bateaux mal entretenus jusqu’à la côte libyenne. Un calvaire pour tout un peuple, juste pour punir un seul homme.

 Mandela décida de rompre cette injustice et répondant à l’ex Président Américain Bill Clinton, qui avait jugé cette visite «malvenue», il s’insurgea : «Aucun Etat ne peut s’arroger le rôle de gendarme du monde, et aucun Etat ne peut dicter aux autres ce qu’ils doivent faire ». il ajouta : « ceux-là qui hier étaient les amis de nos ennemis, ont aujourd’hui le toupet de me proposer de ne pas visiter mon frère Kadhafi , ils nous conseillent d’être ingrats et d’oublier nos amis d’hier ».

En effet, pour l’Occident, les racistes d’Afrique du Sud étaient leurs frères qu’il fallait protéger. C’est pour cela que tous les membres de l’Anc étaient considérés comme des dangereux terroristes, y compris Nelson Mandela. Il faudra attendre le 2 Juillet 2008, pour que le Congrès Américain vote une loi pour rayer le nom de Nelson Mandela et de ses camarades de l’ANC de cette liste noire, pas parce qu’ils ont compris la bêtise d’une telle liste, mais parce qu’on voulait faire un geste pour les 90 ans de Nelson Mandela. Si les Occidentaux sont aujourd’hui repentis de leur soutient d’hier aux ennemis de Mandela et sont vraiment sincères lorsqu’on lui donnent des noms de rue et de places, comment continuer à faire la guerre à celui qui a permis la victoire de Mandela et son peuple, Kadhafi ?

 C’est très inquiétant de constater que pour la première fois de l’histoire des Nations Unies, on a déclaré la guerre à un peuple sans avoir exploré au préalable la moindre piste pacifique pour solutionner le problème Après 500 ans de relations de dominateur et de dominé avec l’Occident, il est dès lors prouvé que nous n’avons pas les mêmes critères pour définir le bon et le méchant. Nous avons des intérêts profondément divergents. (Quotidien d’Oran-05.05.2011.)

* Jean-Paul Pougala est directeur de l’Institut d’Etudes Géostratégiques et professeur de sociologie à l’Université de la Diplomatie de Genève en Suisse

************************

 *pétrole: chasse gardée des Américains

Après le Moyen-Orient, l’Afrique 

En Afrique, les conflits se font plus âpres. Ici une guerre civile, là une intervention militaire étrangère.Autrefois chasse gardée des puissances occidentales, l´Afrique est devenue décidément l´un des enjeux majeurs de la nouvelle stratégie américaine. Les USA sont donc omniprésents dans cette partie du Monde, où le pétrole, en l´occurrence, constitue l´une des richesses naturelles, la plus en vue. Une richesse que les Etats-Unis d´Amérique comptent, également, contrôler.
L´«African Oil Policy Initiative Group» alors sous la direction de l´ancien vice-président des Etats-Unis, Dick Cheney, a suggéré, dans son rapport African Oil: A Priority for US National Security And African Development, l´approvisionnement du marché du pétrole américain à hauteur de 25% (contre 18% en 2009) par le marché pétrolier africain à l´horizon 2015. D´ailleurs, nombre d´observateurs avertis soutiennent que le pétrole devient plus que jamais source de foyers de tensions. C´est dire qu´après le Moyen-Orient, l´Afrique est soumise désormais aux desseins géostratégiques des USA. D´où les conflits se font des plus âpres. En Libye, dans les pays du Sahel, au Soudan….
Les USA s´en mêlent et délimitent leurs territoires. «N´y touchez pas! c´est mon territoire», disent-ils. La toute fraîche sortie et les déclarations médiatiques de la chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton, lors de sa tournée africaine en est une parfaite illustration. «Les Etats-Unis souhaitent renforcer leurs relations commerciales avec l´Afrique en investissant dans les peuples du continent (comprendre: dans les richesses)», a-t-elle déclaré aux Africains, en avertissant contre la montée en puissance de la Chine dans la région qu´elle accuse de constituer un nouveau colonialisme en Afrique. Peu à peu, et en faisant dans la promotion de la démocratie, les USA avancent leurs pions sur l´échiquier africain mettant en échec et mat d´autres puissances, traditionnellement implantées. Ainsi, des informations renseignent sur nombre de foyers de tensions. Ici un nouveau coup d´Etat, là une intervention militaire étrangère, ailleurs le déclenchement d´une guerre civile ou la destitution d´un tyran. Par ailleurs, des alliances se nouent alors que d´autres se dénouent. En conséquence: des événements se déroulant tant en Afrique que dans le Moyen-Orient et se bousculent.
Néanmoins, la cohérence dans la stratégie états-unienne demeure difficile à saisir. Ainsi, les USA ont désormais classé l´Afrique, comme «Zone d´intérêts vitaux des Etats-Unis d´Amérique». Pour le Pr M´hend Berkouk, directeur du Crss, spécialiste des questions géostratégiques, quelle que soit l´administration américaine en place, un seul objectif en politique étrangère est toujours arrêté et actionné, sans aucun doute: «La sauvegarde et la défense des intérêts stratégiques américains quel que soit le prix à payer.» La défense des «intérêts stratégiques» des Etats-Unis se traduit, dit-il, par des concepts récurrents liés à: l´intégrité du territoire américain, la sauvegarde des intérêts nationaux économiques, stratégiques ou politiques et le pouvoir militaire. Cependant, un aspect, bien plus libéral, mais très controversé, s´ajoute à la doctrine des «intérêts vitaux américains», en l´occurrence, «c´est celui qui véhicule la démocratie et le libéralisme économique dans le monde afin d´assurer la paix». S´agissant de l´Afrique, la justification politique a été alors apportée par M.Cheney.
Selon le spécialiste, ceci prend évidemment en compte un volet militaire, qui prévoit l´implantation d´une base militaire américaine en Afrique de l´Ouest. Les USA sont actuellement activement à la recherche d´un endroit stratégique en Afrique, qui abritera une base militaire américaine pour protéger les intérêts américains dans cette partie du monde. Ce Centre de Commandement se nomme «United States Africa Command» ou «Africom». (L’Expression-27.06.2011.)
 

***********************

409 réponses à “*Libye: les vraies raisons d’une agression”

1 19 20 21
  1. 3 12 2012
    nike free 3.0 damen (03:15:41) :

    Wear‘t you could try so hard, the most suitable information are provided in the event you smallest count on these.
    nike free 3.0 damen

    Répondre

  2. 4 12 2012
    nike air max pas cher (12:09:09) :

    Just because a partner doesn‘w not adore you the way we want them if you want to,doesn‘w not just mean the companies preceptor‘w not adore you of they want.

    Répondre

  3. 7 12 2012
    nike schuhe selbst designen (14:33:59) :

    Throughout wealth a mates understand most of us; with regard to misfortune we understand a mates.

    Répondre

  4. 27 12 2012
    bloons tower defense 4 (12:40:30) :

    What an ideal website.
    bloons tower defense 4

    Répondre

  5. 11 04 2013
    CofSpouff (16:06:39) :

    Published tremendous yeast infection writing! I seriously relished looking through it, tonsil stones you could be an ideal contributor.I am going to remember to search for your web blog Satellite direct which will generally come in the foreseeable future. I will encourage an individual carry on a person’s amazing blog posts, have a very good great getaway penis advantage review end of the week!

    Répondre

  6. 24 07 2015
    please click for source (06:17:28) :

    Reading this write-up – the present of one’s time

    http://delmarcynm.soup.io/post/595745945/Hairoil-For-A-Softer-Scalp

    Répondre

  7. 12 12 2015
    how to easily hack facebook password (23:38:21) :

    I include examine a number of blog pages plus experienced some,however your job is always wonderful.Hats off in your commitment . plus truth.Do continue to keep us all up to date at a later date as well.
    how to easily hack facebook password http://facebookhackingtips.mywebstart.today/home.html

    Répondre

  8. 10 09 2016
    how to hack facebook password (14:37:22) :

    May I simply say what a relief to find someone who really knows what they are discussing on the net. You definitely know how to bring an issue to light and make it important. A lot more people have to check this out and understand this side of the story. I was surprised that you’re not more popular because you surely possess the gift. what do you think: http://ow.ly/OBGn303jqlB

    http://alturl.com/tkq55

    Répondre

  9. 11 09 2016
    Organic Research Positions Report semrush (13:41:36) :

    Hello! I understand this is somewhat off-topic however I needed to ask. Does managing a well-established blog like yours require a massive amount work? I’m completely new to writing a blog but I do write in my diary everyday. I’d like to start a blog so I can easily share my personal experience and feelings online. Please let me know if you have any ideas or tips for brand new aspiring bloggers. Appreciate it! Check out Position Tracking – SEMrush: http://bit.ly/2c0dxEX

    http://bit.ly/2c0dxEX

    Répondre

1 19 20 21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café