*Emigration clandestine (Haraga)

*1.600 migrants ont débarqué à Lampedusa en 24 heures

 *Emigration clandestine (Haraga) media_xl_4321157

 Quelque 1.600 migrants ont débarqué entre samedi matin et dimanche matin sur la petite île italienne de Lampedusa, située à mi-chemin entre les côtes africaines et la Sicile, a rapporté l’agence italienne Ansa.
 
Parmi ces migrants arrivés à bord d’une dizaine d’embarcations figurent notamment une centaine de femmes et une quarantaine d’enfants dont trois nouveau-nés.
 
En outre, deux nouvelles embarcations transportant plusieurs centaines de migrants ont été repérées par les garde-côtes italiens. Elles se trouvent respectivement à sept et 50 milles au sud des côtes de Lampedusa.
 
Par ailleurs, deux embarcations transportant 48 migrants (45 hommes, une femme et deux enfants) sont arrivées dans la nuit de samedi à dimanche dans le sud-ouest de la Sardaigne.
 
Des milliers de personnes fuyant la Libye, pour la plupart des travailleurs immigrés venant d’Afrique ou des réfugiés des conflits de la région, sont arrivés au cours des derniers mois à Lampedusa.
 
Des centaines d’entre eux sont morts noyés: en avril, 250 migrants avaient trouvé la mort lors d’un naufrage au large de l’île. Le 1er août, 25 migrants apparemment morts par asphyxie avaient été retrouvés dans la salle des machines d’un bateau lui aussi en provenance de Libye.
 
Au moins 1.500 migrants partis de Libye sur des embarcations de fortune ont disparu pendant la traversée de la Méditerranée, depuis le début des combats en Libye à la mi-mars, a estimé début août la porte-parole du HCR en Italie, Laura Boldrini. (belga/dl)-14.08.2011.

 **Clandestins : le conflit franco-italien s’envenime

Les autorités françaises ont bloqué le trafic ferroviaire au poste frontière de Vintimille. 

coeur- Vif regain de tension, dimanche, entre la France et l’Italie à l’occasion d’une manifestation en faveur des clandestins tunisiens bloqués au poste frontière de Vintimille. Devant le risque d’un passage en force, la préfecture de police des Alpes-Maritimes a ordonné la suspension provisoire de tous les convois devant franchir la frontière, bloquant de nombreux voyageurs en gare de Vintimille.Trois cents activistes italiens des «centres sociaux» d’extrême gauche s’étaient donné rendez-vous, dimanche midi, en gare de Vintimille. Ils se proposaient de prendre un train en partance pour Nice et Marseille en compagnie de nombreux immigrés tunisiens qui rongent leur frein en attendant de pouvoir passer en France. Le convoi, rebaptisé «train de la dignité», n’a jamais quitté la gare. Une compagnie de CRS a été déployée à la frontière, tandis que les panneaux d’affichage à Vintimille annonçaient la suspension de tout trafic. Pour la Place Beauvau, il s’agissait d’une mesure «temporaire imposée par des motifs d’ordre public, du moment qu’une manifestation était en cours».

Vendredi soir, le ministère italien de l’Intérieur a commencé à délivrer à Vintimille des «permis provisoires de séjour» d’une durée de six mois devant permettre aux clandestins de circuler librement dans toute l’Europe. «Tous ceux qui le recevront et voudront aller en France pourront le faire», a dit dimanche le ministre Roberto Maroni, en accusant Paris de «violer l’esprit de Schengen».

Munis de ce sésame vert en forme de passeport frappé des armes de la République italienne qui leur sert provisoirement de document d’identité, les immigrés tunisiens n’ont pas perdu de temps. Une vingtaine d’entre eux aurait franchi samedi la frontière sans encombre. La police ferroviaire française les aurait contrôlés avant de les laisser poursuivre leur voyage. Pour la préfecture, «cela n’est pas prouvé». Le ministère de l’Intérieur a réaffirmé qu’un document d’identité du pays d’origine (la Tunisie en l’occurrence) et des ressources suffisantes restent exigés pour entrer dans l’Hexagone. Pourtant de nombreux autres immigrés ont tenté leur chance. Environ 200 ont déjà reçu des permis provisoires et leur nombre ne fera qu’augmenter dans les jours prochains.

L’Italie protestera officiellement ce matin. Le ministre des Affaires étrangères, Franco Frattini, a donné à l’ambassade d’Italie à Paris la consigne d’élever une «ferme protestation». À ses yeux, la fermeture des frontières décidée par Paris est «illégitime» et «viole clairement les principes généraux de l’esprit européen».

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a déclaré dimanche voir un «danger» à ne pas respecter la libre circulation dans l’espace Schengen, tout en estimant que ni l’Italie ni la France n’ont «rien fait à ce jour d’illégal». Le problème de l’immigration constituera le plat de résistance du sommet franco-italien qui se tiendra le 26 avril à Rome. (Le Figaro-17.04.2011.)

*Tensions Paris-Rome sur les immigrés..

Les ministres italien et français de l’Intérieur ont entamé vendredi à Milan (nord) une rencontre, après la décision italienne d’accorder des permis de séjour temporaires aux migrants tunisiens fraîchement débarqués en Italie, qui a suscité l’ire de Paris.
Selon l’Italie, confrontée depuis janvier à un afflux de migrants illégaux tunisiens, ces permis leur permettront de circuler dans tout l’espace Schengen, donc en France.
Paris, par la voix de son ministre de l’Intérieur Claude Guéant, avait immédiatement réagi jeudi en prévenant que la France n’entendait « pas subir une vague d’immigration » tunisienne venue d’Italie.
M. Guéant est arrivé peu après 09H00 GMT à la préfecture de la capitale lombarde, pour des entretiens avec son homologue Roberto Maroni, en compagnie de plusieurs collaborateurs, une rencontre qui promettait d’être animée.
Pour circuler « à l’intérieur de l’espace Schengen, il ne suffit pas d’avoir une autorisation de séjour dans (un des Etats membres), encore faut-il avoir des documents d’identité et, surtout, justifier de ressources », avait affirmé jeudi à l’AFP le ministre français.
Il a d’ailleurs envoyé à tous les préfets une circulaire précisant les documents requis pour pénétrer sur le territoire: passeport national valide, titre de séjour, titre de voyage, ressources minimum, justification du but du voyage…
« Si ces conditions ne sont pas réunies, la France est tout à fait en droit de ramener en Italie » les personnes concernées et « c’est ce qu’elle fera », a-t-il assuré.
Un argumentaire balayé du revers de la main par son homologue italien. « Les Tunisiens auxquels nous accorderons le permis de séjour auront le droit de circuler. La France ne peut pas l’empêcher sauf en sortant de Schengen ou en suspendant le traité », a argué M. Maroni.
Le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, estime pour sa part que la position française est dictée par « le poids » actuel du Front national (FN), le parti d’extrême droite qui « arrive à attenter aux positions des candidats les mieux placés pour les présidentielles ».
Plusieurs sondages récents ont donné la présidente du FN, Marine Le Pen, au second tour de la présidentielle, certains donnant le président français Nicolas Sarkozy éliminé au premier tour. La gauche, et certaines voix dans la majorité, l’accusent d’avoir en conséquence « droitisé » son discours.
Pour M. Frattini, les différences d’appréciation sur le permis de séjour temporaire pourront être confrontées « en bilatérale le 26 avril », date d’un sommet à Rome entre le président français Nicolas Sarkozy et le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, et que la rencontre ministérielle de vendredi est censée préparer.
Depuis la chute du président Zine El Abidine Ben Ali à la mi-janvier, 25.800 migrants, surtout des Tunisiens mais aussi des Africains venus de Libye, ont débarqué en Italie.
La plupart se sont retrouvés entassés sur la minuscule île de Lampedusa avant d’être transférés dans différentes régions de la péninsule.
Face à cet afflux, l’Italie a conclu mardi un accord avec la Tunisie pour l’aider à se développer et à lutter contre l’immigration clandestine. En échange des permis de séjour temporaires accordés aux migrants arrivés entre le 1er janvier et le 5 avril 2011, jour de la signature de l’accord, Tunis est censé mieux contrôler son littoral et accepter le rapatriement immédiat des immigrés arrivant en Italie après la date de mardi.
Un premier avion a d’ailleurs rapatrié dès jeudi soir une trentaine de migrants directement de Lampedusa à Tunis, mais l’afflux s’est poursuivi parallèlement avec l’arrivée d’une centaine de migrants.(El Watan-07.04.2011.) 


 

********************* 

*Exode de Tunisiens vers l’Europe

**près de 4.000 immigrants clandestins tunisiens ont débarqué au cours des quatre derniers jours à Lampedusa. (Italie) 

haragatunis.jpg *Des milliers de Tunisiens ont pris l’exode pour tenter de rejoindre clandestinement les côtes européennes ces derniers jours fuyant une Tunisie en reconstruction où le gouvernement de transition reste sous forte pression sociale et politique.
Alors que la Tunisie s’apprête à fêter lundi un mois de la chute du régime de fer de Ben Ali, près de 4.000 immigrants clandestins, essentiellement des Tunisiens, ont débarqué au cours des quatre derniers jours à Lampedusa, a indiqué samedi le commandant de la capitainerie du port de la petite île italienne Antonio Morana.
Un exode « de dimension biblique », a commenté Bernardino De Rubeis, maire de la petite île située à 138 km de la Tunisie, alors que le gouvernement italien a proclamé samedi l’état d’urgence humanitaire qui permet d’accélérer l’adoption des mesures pour lutter contre ce phénomène.
Dans la traversée, un jeune Tunisien s’est noyé et un autre est porté disparu au large de Zarzis, dans le sud-est tunisien, a rapporté samedi l’agence officielle TAP.
L’Italie a demandé vendredi l’aide de l’Union européenne et « le déploiement immédiat d’une mission Frontex d’interceptation et de patrouille au large des côtes de Tunisie pour le contrôle des flux », mettant en garde contre le risque d’une « crise humanitaire ».
Cet exode intervient alors que le gouvernement tunisien de transition semble dépassé dans un pays en totale reconstruction après la chute du régime du président Zine El Abidine Ben Ali.
« Le problème est que l’accord bilatéral que nous avons avec la Tunisie, qui permettait jusqu’à présent de gérer efficacement l’immigration illégale, n’est pas appliqué en raison de la crise », avait expliqué vendredi le ministre italien de l’Intérieur M. Maroni.
Le gouvernement reste toujours sous forte pression politique et sociale.
Les couches sociales les plus défavorisées se montrent de plus en plus impatientes, en particulier dans les provinces de l’intérieur.
A Tunis, samedi, plusieurs centaines de magistrats et avocats ont manifesté devant le Palais de justice pour revendiquer leurs droits à l’indépendance. D’autres ont manifesté devant le Gouvernorat de Tunis pour réclamer des aides de toutes sortes, a rapporté TAP.
Et sur le plan politique, le débat fait rage entre les tenants d’une normalisation rapide avec des élections présidentielle et législatives dans six mois et ceux qui mettent en garde contre une « confiscation » de la révolution, plaidant pour un report d’au moins un an.
La communauté internationale, qui officiellement soutient les autorités de transition, intensifie pour sa part les visites à Tunis promettant son soutien tout en appelant à la vigilance.
Le ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle a promis, samedi à Tunis, un « soutien concret » de l’Allemagne pour aider à la transition démocratique. Mais, a-t-il prévenu, « la Tunisie a entamé un mouvement de liberté et de libération, il est important qu’il ne soit pas seulement irréversible mais qu’il soit façonné d’une manière réussie ».
Son homologue britannique Willian Hague avait également insisté mardi pour que les élections se déroulent cette année de « manière libre, transparente et démocratique ».
Lundi ce sera le tour du chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton de venir dans la nouvelle Tunisie.
Conscientes que la bonne marche de la transition dépend de la relance de l’activité économique, les autorités tunisiennes ont multiplié les appels à la communauté internationale pour un soutien à l’économie du pays.
Le secteur touristique (6,5% du PIB, 350.000 emplois) en particulier a été plombé par ces semaines de chaos et de flou.
Samedi, la France a levé ses restrictions de voyages vers des villes côtières tunisiennes et l’île de Djerba. L’Allemagne va aussi donner son feu-vert pour les zones balnéaires de la côte est, a dit M. Westerwelle cité par la télévision tunisienne.(AFP-12.02.2011.) 
*******************

28 réponses à “*Emigration clandestine (Haraga)”

1 2
  1. 14 11 2011
    Physics Articles (01:57:44) :

    I appreciate the insightful post. Thanks.

    Répondre

  2. 14 11 2011
    winrar (16:56:12) :

    Amaze! Thank you! I constantly wished to produce in my internet site a thing like that. Can I take element of the publish to my blog?

    Répondre

  3. 14 11 2011
    Study of Humanities (21:51:18) :

    Thank you for your thoughtful post!

    Répondre

  4. 15 11 2011
    Telecharger Winrar (08:46:19) :

    Helpful info discussed I am really pleased to read this particular post..many thanks with regard to providing all of us nice information.Great walk-through. I truly appreciate this article.

    Répondre

  5. 2 12 2012
    NIKE LEBRON 10 (05:01:02) :

    I’ve learn some excellent stuff here. Definitely worth bookmarking for revisiting. I wonder how a lot effort you put to make any such fantastic informative website.

    Répondre

  6. 21 12 2012
    bloons tower defense 5 (23:03:07) :

    you discuss and would really like to have you share some stories/information.
    bloons tower defense 5

    Répondre

  7. 17 12 2015
    sdorttuiiplmnr (20:17:21) :

    Good write-up, I am regular visitor of one’s website, maintain up the nice operate, and It is going to be a regular visitor for a long time.

    http://www.sdorttuiiplmnr.com/

    Répondre

  8. 27 09 2016
    hack a facebook account (13:23:47) :

    May I simply just say what a comfort to find somebody who really understands what they’re talking about online. You definitely realize how to bring a problem to light and make it important. More and more people should read this and understand this side of your story. I was surprised you’re not more popular given that you most certainly possess the gift. you can find out more about me: http://tinyurl.com/jjq2yw8

    http://ow.ly/OBGn303jqlB

    Répondre

1 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café