Coronavirus.1

La psychose du coronavirus

** état d’urgence aux États-Unis

 Après avoir minimisé la crise du Covid-19, Donald Trump déclare l’état d’urgence

*L’Europe devenue le centre de la pandémie

les réserves de pétrole américaines vont êtres remplies à leur maximum

Le président américain dit avoir demandé l’achat « de grandes quantités de pétrole brut pour le stockage aux Etats-Unis ». Une telle action devrait théoriquement avoir pour effet de faire monter les prix sur le marché du pétrole.

Image associée

En pleine crise sanitaire mondiale, c’est une séquence qui a choqué les États-Unis. Une, deux, plusieurs poignées de main entre Donald Trump et des entrepreneurs américains, avant que l’un d’entre eux ne le salue du coude. Le président ne pratique pas les gestes barrières mais il a annoncé l’état d’urgence, une mesure rarissime. « Je déclare officiellement l’état d’urgence, deux mots importants qui vont permettre l’accès à une aide de 50 milliards de dollars [45 milliards d'euros]« , a précisé le président américain.

**1 800 cas de contamination aux États-Unis

Ces fonds vont permettre au pays de lutter contre le Covid-19. Si les États-Unis n’enregistrent officiellement que 1 800 cas de contamination, ce chiffre pourrait être plus élevé. Peu de tests ont été pratiqués. Dans le Delaware, les autorités ont installé un centre gratuit de détection. Certaines villes commencent à être confinées. Dans la banlieue de New York, on est passé d’un cas à 148 cas en une semaine dans un quartier. La garde nationale a été déployée pour apporter de la nourriture aux habitants.

*francetvinfo./ samedi 14 mars 2020

**************

Le président américain Donald Trump a déclaré, vendredi 13 mars, l’état d’urgence pour faire face à la pandémie de coronavirus Covid-19 qui a mis la première puissance mondiale au ralenti, entre fermetures d’écoles et transports en commun désertés.

Cette décision exceptionnelle, traditionnellement utilisée pour les catastrophes naturelles plutôt que pour les crises sanitaires, a immédiatement provoqué un spectaculaire rebond à Wall Street au lendemain de sa pire séance depuis le krach boursier d’octobre 1987. Ce dispositif permettra à l’Etat fédéral de débloquer jusqu’à 50 milliards de fonds pour lutter contre le virus.

« J’appelle chaque Etat [du pays] à mettre immédiatement en place des centres d’urgence » et les hôpitaux à activer leurs plans de préparation d’urgence  »pour répondre aux besoins des Américains« , a indiqué Donald Trump lors d’une conférence de presse dans les jardins de la Maison Blanche.

*Les réserves stratégiques de pétrole bientôt portées à leur maximum 

Les réserves stratégiques de pétrole des Etats-Unis vont être portées à leur maximum, a ajouté le président américain lors de cette conférence de presse. Il a affirmé avoir demandé au secrétaire à l’Energie  »d’acheter à très bon prix de grandes quantités de pétrole brut pour le stockage aux Etats-Unis ». Une telle action devrait théoriquement avoir pour effet de faire monter les prix sur le marché du pétrole.

Il a également indiqué qu’il pourrait ajouter le Royaume-Uni à la liste des pays européens visés par des restrictions de voyages à destination des Etats-Unis.

Enfin, Donald Trump a affirmé qu’il se ferait probablement tester « prochainement » pour le coronavirus, malgré le fait qu’il ne présente « aucun symptôme ». Le président américain a été pressé de questions à de nombreuses reprises par des journalistes pour savoir s’il devait être testé après avoir été en contact avec un Brésilien, membre de la délégation du président Jair Bolsonaro, qui est positif au coronavirus.*francetvinfo./ samedi 14 mars 2020

*********************************************

écoles fermées, télétravail, rassemblements interdits, transports ralentis

*************************************

le monde se barricade

Les pays dans le monde ferment leurs frontières un à un pour limiter la propagation du coronavirus.

Partout sur la planète, les scènes sont les mêmes face à l’épidémie de coronavirus.

 Sur le Vieux continent, plusieurs pays ont choisi de fermer totalement leurs frontières, comme la Pologne, le Danemark, la Slovénie, Chypre, la République Tchèque et l’Ukraine. En Espagne, la situation a pris un tournant politique en Catalogne. La communauté autonome souhaite fermer tous ses accès et interpelle Madrid. En Amérique du Sud, la Colombie et l’Uruguay ont fermé leurs frontières.*francetvinfo./ samedi 14 mars 2020

*********************************************

Pagaille monstre dans les aéroports français à cause de l’annulation des vols d’Air Algérie

Les chefs d’agences et chefs d’escale d’Air Algérie dans les nombreuses villes françaises qu’elle dessert ont du mal à contenir la colère des Algériens bloqués en raison du coronavirus et de la décision de suspendre les vols de et vers la France.

Selon des informations recueillies à Paris et à Marseille, un grand nombre de passagers s’inquiètent de ne pas pouvoir rentrer au pays après l’annulation de leur vol. Selon des sources à Air Algérie à Paris, la compagnie a décidé de mobiliser de gros porteurs pour permettre au plus grand nombre de voyageurs d’embarquer. Les vols entre Paris et Alger ayant été réduits à cinq ce samedi et demain dimanche avant leur suppression totale jusqu’à nouvel ordre.

La même pagaille est observée à Marseille, une ville qui compte une forte communauté nationale et où sont également bloqués de nombreux compatriotes.

La compagnie a promis de rembourser les billets d’ici le mois de juin, mais des concitoyens interrogés sur place ne cachent pas leur scepticisme, ajouté à leur dégoût face à cette situation d’urgence imposée par la propagation fulgurante de l’épidémie du coronavirus à travers le monde entier.

De nombreux pays ont décidé de fermer leurs frontières et la majorité des compagnies aériennes ont soit diminué d’une façon drastique, soit carrément arrêté leur activité sur instruction des autorités sanitaires de leurs pays respectifs qui craignent de voir les scènes apocalyptiques qui proviennent de Chine, d’Italie ou encore d’Espagne depuis quelques jours se répéter ailleurs. Aux Etats-Unis, l’administration Trump a décrété l’état d’urgence, tandis que les pays européens ont mis l’Union européenne entre parenthèses jusqu’à nouvel ordre, les membres de l’UE ayant réactivé leurs frontières terrestres en interdisant l’entrée sur leur territoire et en confinant leur population à l’intérieur de celui-ci.*algeriepatriotique/  samedi 14 mars 2020

***************L’Europe devenue le centre de la pandémie

Coronavirus.1 BELGAIMAGE-162533775-696x517

197 nouvelles infections au coronavirus en Belgique

15/03/2020
Les autorités sanitaires ont dénombré 197 nouvelles infections au coronavirus en Belgique, dont 137 en Flandre, 28 en Wallonie et 27 à Bruxelles, a indiqué le SPF Santé publique dimanche matin, qui n’a pas d’information sur le lieu de résidence des cinq dernières personnes testées positives.

Le nombre total de cas confirmés s’élève désormais à 886 dans le pays. Parmi ceux-ci, 136 personnes sont hospitalisées et 33 sous assistance respiratoire.

Le SPF s’attend à ce que l’augmentation du nombre de contaminations se poursuive encore dans les prochains jours.

belgaimage-161289164-800x800-e1584280936750

Heidi Klum atteinte du coronavirus ? La top model est très inquiète

Fièvre, toux et le nez qui coule. La mannequin a évoqué sur Instagram les symptômes qu’elle ressent, similaires à ceux du Covid-19. Heidi Klum a fait part de ses inquiétudes, alors qu’elle n’a aucun moyen de se faire dépister.

Dans une vidéo publiée dans sa story Instagram, Heidi Klum explique, alitée, qu’elle ne se sent vraiment pas bien. « Ça a commencé par des frissons, et puis la sensation d’être fiévreuse, de la toux, le nez qui coule », énumère-t-elle. Des symptômes qui pourraient être ceux du Covid-19.

Son état l’a forcée à rester chez elle, et par conséquent, à s’absenter de l’émission « America’s Got Talent » dans laquelle elle occupe un fauteuil de juge. « Je suis resté à la maison pour n’infecter personne d’autre », précise la star.

**Pénurie de test

La top model de 46 ans espère ne souffrir que d’un petit rhume, mais elle craint d’être bel et bien infectée par le nouveau coronavirus. Or, elle n’a pas accès au test de dépistage.

« J’aimerais vraiment faire le test du coronavirus, mais il n’y en a tout simplement pas ici », raconte Heidi Klum. « J’ai essayé avec deux médecins différents et je ne peux pas en avoir un. » Les États-Unis connaissent actuellement une pénurie de tests et de nombreuses personnes malades, à l’instar d’Heidi Klum, n’ont pas la possibilité d’être dépistées.

Pour conclure, la mannequin a encouragé ses followers à prendre soin d’eux-mêmes comme soin des autres, en restant confinés à leur domicile s’ils se sentaient malades.

**Des personnalités touchées

D’autres personnalités ont annoncé avoir été touchées par le coronavirus. Tom Hanks et sa femme, l’actrice et chanteuse Rita Wilson, ont été les premières stars hollywodiennes à officialiser leur infection. Ils sont hospitalisés à Gold Coast, une ville située sur le littoral est de l’Australie. L’acteur a invité à suivre les recommandations des spécialistes.

Le nouveau coronavirus a fait au moins 5.796 morts dans le monde depuis son apparition en décembre, selon un dernier bilan. Plus de 154.620 cas d’infection ont été dénombrés dans 139 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. *source: metrotime.be/ 15/03/2020

*******************************

*Rivalité entre les Allemands et les USA sur un vaccin

Coronavirus: d’après un média allemand,

Donald Trump tente de débaucher des scientifiques allemands qui travaillent sur un vaccin

Coronavirus: d'après un média allemand, Donald Trump tente de débaucher des scientifiques allemands qui travaillent sur un vaccin

*publié le 15 mars 2020 
Les Etats-Unis ont engagé un bras de fer avec l’Allemagne pour tenter de s’assurer l’exclusivité d’un vaccin contre le nouveau coronavirus actuellement en cours de développement par un laboratoire allemand, affirme samedi Die Welt.

Selon le journal allemand, le président américain Donald Trump essaierait d’attirer avec d’importantes ressources financières des scientifiques allemands travaillant sur un potentiel vaccin contre le nouveau coronavirus, et d’en obtenir ainsi l’exclusivité pour son pays.

Ce vaccin serait alors « seulement pour les Etats-Unis« , a affirmé au journal une source proche du gouvernement allemand.

Berlin tenterait de son côté de garder la main sur cette société en proposant à son tour des conditions financières intéressantes.

Cette rivalité concernerait l’entreprise de biotechnologie CureVac, basée à Tübingen dans le Bade-Wurtemberg. Elle dispose aussi de sites à Francfort et à Boston aux Etats-Unis.

Fondée en 2000, celle-ci se présente comme une entreprise spécialisée dans le « développement de thérapies contre le cancer, de thérapies à base d’anticorps, de traitement de maladies rares et de vaccins prophylactiques« .

Ce laboratoire travaille actuellement en partenariat avec l’Institut Paul-Ehrlich, spécialisé dans la recherche sur les vaccins et dépendant du ministère de la Santé allemand, pour produire un vaccin contre le Covid-19.

« Le gouvernement allemand est très intéressé à ce que le développement de vaccins et de substances actives contre le nouveau coronavirus soit effectué en Allemagne et en Europe« , a confirmé un porte-parole du ministère de la Santé à Die Welt. A cet égard, « le gouvernement est en échange intensif avec CureVac », a ajouté cette source. 

L’ancien patron de CureVac, Daniel Menichella, avait été invité le 2 mars à la Maison Blanche pour y rencontrer Donald Trump, le vice-président Mike Pence et des représentants de sociétés pharmaceutiques travaillant sur la réponse à l’épidémie, avait annoncé l’entreprise sur son site, sans préciser les éventuelles offres financières proposées.

« Nous sommes très confiants dans notre capacité à développer un vaccin puissant d’ici quelques mois« , avait alors déclaré M. Menichella, depuis remplacé à la tête de CureVac par Ingmar Hoerr, dans un communiqué de presse publié par son entreprise.

Celle-ci disait espérer démarrer « au début de l’été 2020″ des premiers essais cliniques.

*source: RTL - 15/03/2020

************************************

*Depuis l’arrivée du coronavirus en décembre 2019, de nombreuses métropoles chinoises, dont Pékin, ont pris des allures de cités fantômes. En Corée du Sud et en Italie, gagnées par l’épidémie, de grandes villes tournent également au ralenti.

*L’OMS parle de «pandémie»

*La psychose autour du coronavirus s’intensifie. Chaque matin tous les journaux font le compte des morts et des infectés par le coronavirus. Depuis l’apparition du nouveau coronavirus en décembre, 124 101 cas d’infection ont été recensés dans 113 pays et territoires, causant la mort de 4 566 personnes, selon un bilan établi mercredi soir. La Chine, pays le plus touché au monde, dénombre 80 778 cas, dont 3 158 décès. L’étude nous confirme d’ailleurs que le virus est surtout mortel pour les personnes âgées et déjà malades et en particulier les fumeurs qui ont déjà abimé leurs poumons. Les jeunes en bonne santé guérissent dans la quasi-totalité des cas.* press here: Les grandes épidémies de l’Histoire

**dans la même page:

* 6 réflexes à adopter pour éviter de l’attraper

*L’Europe mise en quarantaine par les Etats-Unis

*La propagation du coronavirus se poursuit dans la Botte italienne avec plus de 12 000 contaminations, et 827 décès.

*Les Etats-Unis ne sont pas épargnés par l’épidémie de coronavirus, avec plus de 900 cas recensés et au moins 28 morts.

*2 281 cas confirmés en France et  48 morts

* l’Union européenne annonce le déblocage de 25 milliards pour soutenir l’économie des pays membres frappées par le Covid-19.

Le coronavirus est bien une arme de guerre biologique

*Maladies émergentes : un réseau global de recherche intégrée est nécessaire

*******************************

Des dizaines de milliers de cas au Maroc dans les semaines à venir ?
 14 Mars 2020 – tsa
Pour Youssef Oulhote, docteur en épidémiologie et biostatistique, enseignant-chercheur à l’Université du Massachusetts et à l’École de Santé Publique de l’Université de Harvard, « le Coronavirus ou SARS-CoV-2 est un danger imminent pour le Maroc et son système de santé déjà fragile ».

On ne le dira jamais assez. On espere que les chiffres avances seront ramenes a la baisse grace aux mesures preventives. Dans ces jours incertains, la meilleure chose qui puisse nous arriver a la fin c’est de se dire qu’on a surréagi. Ceci prouvera qu’on a bien reagi https://t.co/TeyXncr1Zs

« Beaucoup de gens comparent ce virus à la grippe. Cependant, il faut retenir que le nombre de cas de grippe est réparti sur une période de huit mois ou plus, alors que les cas de Covid-19 augmentent de façon exponentielle au cours de quelques semaines, comme on l’observe actuellement », explique-t-il dans un article publié par l’association Tafra.

« On doit donc s’attendre à des dizaines de milliers de cas au Maroc dans les semaines à venir. Les projections les plus pessimistes indiquent que la maladie pourrait se transmettre à plus de la moitié de la population si des mesures préventives sérieuses ne sont pas prises immédiatement », conclut le chercheur. *tsa- 14 Mars 2020 

***************************************

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café