L’attitude belliqueuse de Qatar

**Que vient faire Qatar chez nous ?

*Qui ne se rappelle pas de la campagne d’intox et de désinformation menée par ce petit pays du Mechrek contre l’Algérie au sujet de l’intervention de l’Otan contre la Libye?

Le Premier ministre et chef de la diplomatie du Qatar, Cheikh Hamad bin Jassem al-Thani, a effectué hier une courte visite dans la capitale algérienne.

Le dossier syrien en point de mire

Le Premier ministre du Qatar, ministre des Affaires étrangères, Cheikh Hamad bin Jassem bin Jaber al-Thani, est arrivé hier à Alger, pour une visite de quelques heures. A son arrivée à l’aéroport international Houari-Boumediène, il a été accueilli par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en présence du ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci.
Cette visite soulevait en effet moult interrogations dans les milieux politiques, et prête à des interprétations. Une visite qui intervient dans un contexte régional et international, des plus complexes. D’aucuns se demandent si cette visite a un caractère bilatéral ou est motivée plutôt par la situation en Syrie.
Le Qatar, petit pays du Machrek, mais immensément riche, se déploie tous azimuts depuis l’avènement de ce que les analystes qualifient de «printemps arabe». En fait, le Qatar s’est fait le héraut des «changements» dans le Monde arabe. Ses dollars lui ont jusqu’ici permis de se mettre à la table des «grandes puissances» pour lesquelles il assure les sous-traitances et joue au premier «soldat». Ainsi, outre les consultations ayant pour thème le dossier syrien, il est probable que les deux parties aborderont des questions bilatérales. A commencer par le dossier de Nedjma mis ces derniers jours sur le tapis par l’annonce de l’entreprise Qatar télécom (Qtel) de son intention de racheter la totalité du capital de Watanya Télécom (WTA). Ainsi, le groupe Qatar Telecom, qui détient 51% des actions de Wataniya Telecom et de 80% des actions de Nedjma, a annoncé son intention de racheter les actions détenues par le koweïtien, Kipco. Il s’agit donc pour Qtel de s’approprier à 100% Nedjma.
Les Algériens, qui se souviennent encore du scénario du dossier de l’opérateur Djezzy, s’inquiètent d’ores et déjà. Et, ils font savoir que l’Algérie pourrait faire valoir son droit de préemption pour racheter Nedjma, au cas où il y ait vente de la totalité des actions de l’opérateur Nedjma. Outre ce dossier, il y a également d’autres questions d’ordre politique dans lesquelles le Qatar est impliqué. En Libye, en Syrie, et à un degré moindre au Sahel, le Qatar s’est engagé tant dans le fond que dans la forme. Et gare aux mauvaises langues qui oseraient en souffler mot. Qui ne se rappelle pas de la campagne d’intox et de désinformation menée par ce petit pays du Mechrek contre l’Algérie au sujet de l’intervention de l’Otan contre la Libye? L’Algérie a été même accusée d’avoir prêté main-forte au régime de Mouamar El Gueddafi. Le Qatar, traité de pays frère, est allé même jusqu’à désigner l’Algérie comme étant un pays roulant a contrario des volontés exprimées par les rues arabes. Les positions de principe de l’Algérie optant pour un règlement des crises politiquement et dans un cadre négocié lui ont coûté cher face aux ambitions interventionnistes de certaines puissances dont le Qatar qui se faisait passer pour la porte-voix. Ce même comportement arrogant a été manifesté et affiché par le Qatar contre l’Algérie au sujet de la crise syrienne; le Qatar étant l’un des fervents défenseurs d’une intervention militaire étrangère contre le régime de Bachar Al Assad. Il est patent que l’Algérie ne partage pas cette vision interventionniste que soutient l’Occident et les monarchies du Golfe, préconisant plutôt une rencontre élargie entre toutes les parties syriennes en conflit pour trouver entre elles une solution qui agrée le peuple syrien dont, à l’évidence, personne ne peut décider de son destin. Relevant d’autre part que le Qatar, selon des milieux diplomatiques et des médias internationaux, est soupçonné de financer les groupes terroristes au Sahel, notamment le Mujao, qui avait enlevé sept diplomates algériens, le 5 avril dernier. C’est dire que la visite à Alger du Premier ministre du Qatar et chef de la diplomatie de ce pays, Cheikh Hamad bin Jassim bin Jaber al-Thanin’a pas manqué de susciter de sérieuses interrogations.*L’Expression-12.09.2012.

**************************************

*Refus de visa, influence politique et médiatique et concurrence gazière

Le jeu dangereux de Qatar en Algérie

Le Qatar vient d’infliger à l’Algérie un camouflet diplomatique qui laisse songeur. En refusant les visas aux Algériens, Doha vient de franchir un cap dans sa stratégie de construire un lobby qatari en Algérie qui a débuté bien avant les divergences sur l’affaire libyenne.

Comment un micro-État pas plus grand que la wilaya d’Illizi de 200 000 autochtones, sans démocratie, sans partis politiques et sans Parlement veut “conquérir” les sphères d’influence au sein du pouvoir algérien ? Adossé à QIA (Qatar Investment Authority), le fonds souverain de plus de 700 milliards de dollars, Doha est en train de grignoter, petit à petit, les espaces d’influence en Algérie.
Si les Algériens avaient misé sur les pétrodollars de l’Arabie Saoudite ou les investissements immobiliers des Émiratis au début des années 2000, c’est le Qatar qui est en train de se distinguer par une profusion d’investissements aussi discrets que malicieux afin “d’acheter” tout ce qui peut l’être dans un pays qui a une importance stratégique pour Doha.
Si le MAE algérien a réagi avec une mollesse habituelle à cet affront diplomatique, c’est qu’aucun diplomate algérien n’oserait se mettre dans l’idée de critiquer un Émirat qui se targue d’être l’ami du… Président. Les liens d’amitié, supposés ou réels, entre ce dernier et l’émir Hamad Bin Khalifa Al-Thani sont tels que les Qataris se croient tout permis en Algérie
C’est dans la région d’El-Bayadh que cet émir est venu directement de Zurich, après avoir arraché de manière douteuse le droit d’organiser la Coupe du monde 2022, pour chasser l’outarde algérienne. Il a été accueilli par un énorme gâteau de félicitations, et certains Algériens poussaient même la vanité à présenter le soutien de Zidane à la candidature qatarie comme étant un soutien algérien.
Mais qu’est-ce qui fait que le Qatar soit aussi en vogue au sein du pouvoir en place ? Rien pourtant ne prédestinait l’Algérie à autant de sollicitudes à l’égard de cette monarchie.
C’est le Qatar qui, à travers son GTL, a tenté d’affaiblir les capacités de négociations algériennes sur les prix du gaz. Alors que le bon sens commercial et stratégique commandait à Sonatrach de contracter une alliance avec le géant russe, Gazprom, afin de se présenter uni sur le marché européen du gaz.
C’est le ministre qatari de l’Énergie qui a tenté de saborder le Forum sur l’énergie d’avril 2010 à Oran en poussant à une indexation du prix du gaz sur celui du pétrole sous le regard approbateur d’un Chakib Khelil en disgrâce. Une demande américano-européenne qui a failli coûter cher à nos exportations de gaz en Europe.
Le contrecoup a été que le Qatar a multiplié les attaques contre l’Algérie dans les conférences internationales en présentant notre pays comme trop risqué pour assurer la sécurité énergétique de l’Europe et de ce fait fragiliser le potentiel économique algérien.
Sur le plan de la propagande politique, Doha n’a pas, non plus, considéré que son “amitié” avec Alger pesait bien lourd quand la chaîne Al-Jazeera a pratiqué depuis sa création “un chantage médiatique” nauséabond contre une Algérie qui affrontait, seule, le terrorisme.
Pas un seul JT ne passait sans que les journalistes d’Al-Jazeera — dont certains compatriotes grassement payés — n’aient cru bon de donner la parole aux Algériens qui subissaient les atrocités du GIA/GSPC mais préférant la donner aux bourreaux islamistes aussi bien qu’à des officiers félons qui déversaient leurs ragots sur l’armée algérienne et son commandement.
Malgré son interdiction salutaire, Al-Jazeera n’a jamais cessé ses provocations, aussi bien en organisant des sondages comme celui d’avril 2007 : “Êtes-vous pour ou contre les attentats d’Alger ?” Une question qui aurait valu le TPI à son auteur ou encore quand les services de sécurité algériens ont saisi, en février 2011, 500 téléphones estampillés avec le logo de cette chaîne, distribués à des fauteurs de trouble qui visaient à filmer et envoyer instantanément des images à Doha.
L’exemple syrien démontre actuellement que ce procédé peut suppléer efficacement à toute équipe de télévision d’Al-Jazeera.
Même sur l’aspect le plus passionnel des Algériens qu’est le football, les Qataris, à l’image de ce qui se passe avec le PSG en France, ont gangréné les instances sportives algériennes. Encadrement qatari, convention avec l’institut médico-sportif d’Aspetare à Doha qui a la particularité de n’avoir jamais su soigner les blessures des joueurs algériens qui en sortent encore plus traumatisés, aide sans contrepartie de la FAF au Qatar au sein de la Fifa et même un projet secret de détection de joueurs algériens dans les championnats de jeunes pour les naturaliser qataris dans la perspective de la préparation de la Coupe du monde 2022. Et comme cela ne suffisait pas, nos meilleurs footballeurs à l’étranger quittent des clubs européens pour s’engager en masse avec le club qatari notamment celui de Lekhouiya avec deux joueurs et un entraîneur algérien.
Mais c’est sur l’affaire libyenne que le Qatar a dépassé les bornes. À coup de centaines de millions de dollars, Doha est en train de financer et d’alimenter le CNT et ses différentes branches armées dont celle d’Al-Qaïda. Si Paris, qui a déjà vendu son âme à Doha — la classe politique française a abandonné Marrakech au profit de
Doha —, largue des armes aux rebelles berbères du djebel Nefoussa, à 300 km des frontières algériennes, ce sont des avions qataris qui le lui permettent.
Doha qui louche sur les réserves pétrolières d’un autre pays arabe, en l’occurrence la Libye, ne lésine ni sur la dépense ni ne s’interroge sur l’identité des rebelles de Benghazi, dont la majorité est d’obédience salafiste ou liés aux frères musulmans égyptiens ou à Aqmi.
L’ANP qui tente de faire au mieux pour endiguer l’exceptionnel déferlement d’armements et de munitions depuis les frontières libyennes et qui ont permis à Aqmi de constituer un arsenal impressionnant au Sahel. Et on s’étonne encore qu’Aqmi redouble de férocité en Kabylie, dopée par des achats d’armes massifs.
L’attitude du Qatar dans la région subsahélienne peut être considérée comme belliqueuse, voire même arrogante quand elle envoie encore des émissaires à Alger pour faire l’apologie du CNT. Une attitude ayant des répercussions directes sur la sécurité intérieure du territoire algérien…(Liberté-21.08.2011.)
 

************************

4 réponses à “L’attitude belliqueuse de Qatar”

  1. 7 11 2011
    a690518 (17:14:00) :

    I’ve said that least 690518 times. The problem this like that is they are just too compilcated for the average bird, if you know what I mean

    Répondre

  2. 21 12 2012
    return man 2 (23:30:03) :

    Your web site is ROCK!
    return man 2

    Répondre

  3. 9 08 2015
    Le Site (14:50:35) :

    Top texte ! Une parenthèse pour vous faire découvrir le site d’un boutique en France à Vincennes de bijoux fantaisie.

    https://bijouxtutti.wordpress.com

    Répondre

  4. 29 06 2016
    onlinedrugs (12:29:09) :

    Hi there would you sentiment sharing which blog rostrum you’re using? I’m active to start my own blog in the near following but I’m having a troublesome occasion making a outcome between BlogEngine/Wordpress/B2growth and Drupal. The pretext I seek from is because your drawing and line seems different then most blogs and I’m looking pro something unexcelled. P.S Apologies seeking getting off-topic but I had to interrogate!
    http://www.quickedpills.com

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café