Le général Haftar dans le coma

30 06 2019

*sanglante mutinerie dans une prison au Brésil

      au moins 57 morts, 16 détenus décapités

Résultat de recherche d'images pour "mutinerie bresil prison"

MASSACRE – Un affrontement entre détenus a eu lieu dans une prison d’Altamira, au nord du Brésil. Selon les autorités pénitentiaires, 16 personnes ont été décapitées.
30 juil. 06:41 - La rédaction de LCI

**vidéo; un massacre en direct

Rebelião em presídio deixa 16 presos decapitados no Pará; 52 mortos

Journée sanglante dans une prison brésilienne. Au moins 57 détenus ont été tués lundi lors d’affrontements dans une prison du nord du Brésil, un nouveau massacre qui entache le système pénitentiaire de cette région stratégique où des factions criminelles rivales se disputent le trafic de cocaïne.

Résultat de recherche d'images pour "mutinerie bresil prison"

Les autorités pénitentiaires locales ont précisé que 16 prisonniers avaient été retrouvés décapités. La mutinerie, qui a débuté vers 07H00 (10H00 GMT) au Centre de redressement régional d’Altamira, dans l’Etat du Para, au cœur de la forêt amazonienne, s’est terminée en fin de matinée. « C’est un affrontement entre membres de factions rivales », a expliqué à nos confrères de l’AFP une porte-parole du Système pénitentiaire du Para (Susipe), sans préciser quelles factions étaient concernées.

« Deux gardiens avaient été pris en otages, mais ils ont déjà été libérés ».

Image associée

affrontement entre gangs rivaux

Des détenus issus d’une section de la prison réservée aux membres d’une faction criminelle ont fait irruption dans une autre zone où se trouvaient des prisonniers appartenant à un gang rival, avant d’y mettre le feu. « Il est probable que de nombreux détenus soient morts asphyxiés », a souligné la porte-parole du Susipe, précisant que des experts étaient sur place et que le bilan pourrait encore s’alourdir.

Résultat de recherche d'images pour "mutinerie bresil prison"

Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montre six têtes de prisonniers entassées contre un mur. Un détenu apparaît ensuite dans le champ et fait rouler l’une d’elles avec son pied, comme s’il s’agissait d’un ballon de football. Sur une autre vidéo, on peut voir des corps calcinés sur un toit d’où s’échappe une épaisse fumée noire, tandis que des prisonniers armés de machettes arpentent les lieux.

D’après les autorités pénitentiaires, la prison d’Altamira, d’une capacité d’environ 200 détenus, en comptait plus de 300, un exemple classique de surpopulation des prisons brésiliennes. En septembre, sept prisonniers avaient trouvé la mort lors d’une mutinerie dans cette même prison d’Altamira. La mutinerie avait été attribuée à une tentative d’évasion.*source: LCI – 30 juillet 2019

LCI

**********************************

Résultat de recherche d'images pour "fusillade aux états unis"

Deux fusillades en 13 heures font 29 morts aux Etats-Unis

 au Texas et dans l’Ohio

* afp, -le 04/08/2019

Les Américains étaient partagés entre l’émotion et la colère dimanche au lendemain de deux fusillades ayant fait 29 morts au Texas et dans l’Ohio, qui ont ravivé les débats sur les armes à feu et la rhétorique incendiaire de Donald Trump.

Vingt personnes ont été tuées samedi matin à El Paso, ville à majorité hispanique, et, moins de 13 heures plus tard, neuf autres dans un quartier animé de Dayton, dans l’Ohio, au nord-est.

Les autorités locales ont annoncé qu’elles allaient requérir la peine de mort contre le tireur du Texas, un homme blanc âgé de 21 ans, dont la police soupçonne une motivation raciste. Et l’affaire est traitée comme un cas de « terrorisme intérieur », a annoncé la justice fédérale.

« Que Dieu bénisse les habitants » des deux villes, a tweeté le président Donald Trump, sans répondre aux critiques directes de plusieurs prétendants à la primaire démocrate qui lui imputent une responsabilité dans la montée de la violence.

« Il faut dire que le président en personne promeut le racisme et la suprématie blanche », a ainsi tonné Elizabeth Warren, candidate à la primaire démocrate.

En hommage aux victimes des deux massacres, M. Trump a ordonné la mise en berne « du drapeau des Etats-Unis à la Maison Blanche et sur tous les bâtiments et terrains publics » pendant quatre jours et a condamné « ces actes haineux et lâches ».

- « Invasion hispanique du Texas » -

Deux fusillades en 13 heures font 29 morts aux Etats-Unis, Trump critiqué

 Extrait d’une vidéo tournée lors de la fusillade de Dayton, dans le nord-ouest des États-Unis, et publiée sur Twitter le 4 août 2019 / @DerekMyers Twitter account/AFP

Quand le tireur a ouvert le feu samedi matin sur les gens venus faire leur course au Walmart d’El Paso, le supermarché était bondé, avec des clients en majorité hispanique.

Parmi les personnes tuées figurent trois Mexicains, mais aussi une femme de 25 ans morte en protégeant son bébé de deux mois, selon sa soeur.

Il a fait 20 morts et 26 blessés avant de se rendre. La police enquête sur un manifeste, qui lui a été attribué et qui circule sur internet.

L’auteur y dénonce notamment « une invasion hispanique du Texas » et fait référence à la tuerie commise par un suprémaciste blanc dans des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande (51 morts, le 15 mars).

Deux fusillades en 13 heures font 29 morts aux Etats-Unis, Trump critiqué

 Des policiers d’élite arrivent sur les lieux de la fusillade dans le centre commercial Wal-Mart à El Paso, au Texas, le 3 août 2019 / AFP

La nuit suivante, à l’autre bout du pays, dans l’Ohio, un homme a semé la panique dans un quartier animé de Dayton. Il a tué neuf personnes et blessé 27 autres en moins d’une minute, avant d’être abattu par des policiers qui patrouillaient dans les environs.

« S’ils n’avaient pas été là (…) nous aurions pu avoir des centaines de morts et de blessés », a déclaré Nan Whaley, la maire de la ville.

Le suspect a utilisé un fusil d’assaut équipé de chargeurs à grande capacité, avait des munitions supplémentaires et portait un gilet par balles, a précisé Nan Whaley. Ses motivations restaient, pour l’heure, inconnues.

Le tireur était un homme blanc de 24 ans, nommé Connor Betts, selon la police.

Anthony Reynolds sortait d’une boîte de nuit avec son cousin au moment du drame. «  »Quand on a vu les corps commencer à tomber, on a compris que c’était grave (…) Nous avons crié aux gens: +courez, il y a un tireur », a affirmé ce témoin à MSNBC.

- « Attise le racisme » -

Deux fusillades en 13 heures font 29 morts aux Etats-Unis, Trump critiqué

 Le gouverneur du Texas Greg Abbott et la députée Evelina Ortega se réconfortent mutuellement à El Paso après la fusillade, le 3 août 2019 / AFP

Les deux drames ont provoqué une onde de choc dans le pays.

« Notre nation est attristée et outragée par les actes insensés de terreur qui ont pris la vie d’innocents à El Paso et Dayton », a écrit sur Twitter Kellyanne Conway, conseillère de Donald Trump.

Mais le candidat à la primaire démocrate Beto O’Rourke, originaire d’El Paso, a lui aussi reproché au président d’ »attiser le racisme dans ce pays » avec ses discours incendiaires anti-immigrés.

Deux fusillades en 13 heures font 29 morts aux Etats-Unis, Trump critiqué

 

Deux fusillades aux Etats-Unis / AFP

Les Etats-Unis, où le port d’armes est légal, sont régulièrement endeuillés par des fusillades qui touchent aussi bien les écoles que les lieux de culte, de travail et de divertissement ou des commerces.

Selon l’ONG Gun Violence Archives, depuis le 1er janvier, les Etats-Unis ont connu 251 fusillades ayant fait au moins quatre victimes, blessées ou tuées.

Comme après chaque bain de sang, plusieurs voix se sont élevées pour réclamer une meilleure régulation du marché des armes à feu

« Il est grand temps d’agir et de mettre un terme à cette épidémie de violences liée aux armes », a tweeté le favori de la course à la primaire démocrate Joe Biden. Mais les républicains ont préféré, une nouvelle fois, mettre l’accent sur le problème de santé mentale des tireurs.

*.la-croix.com/ dimanche °4 août 2018

****************************************

*émeutes en Israël après l’assassinat d’un jeune éthiopien par un policier israélien 

Le général Haftar dans le coma emeutes-israel

**Des émeutes secouent l’Etat hébreu depuis le 1er juillet, après la mort d’un jeune Israélien d’origine éthiopienne, Salomon Tekah, 19 ans, sous les balles d’un policier. il a été tué de sang froid le 1er juillet par un policier dans la banlieue nord de Haïfa, à Kiryat Haim, Solomon a été inhumé le 2 juillet. Cette mort constitue « un meurtre », accuse une jeunesse descendue dans la rue, de Haïfa à Tel-Aviv et Beersheva. Des émeutes secouent l’Etat hébreu. Voitures brûlées devant la tour Azrieli, haut lieu du shopping tel-avivien, cocktails molotov sur le commissariat de Kiryat Haim, blocage complet de la route Ayalon, voie d’accès et de sortie de Tel-Aviv, mais aussi tapis de bougies de deuil dans les villes du sud : une fois de plus, la communauté des Israéliens noirs crie sa colère, sa douleur et sa frustration contre un état d’esprit raciste et criminel inculqué chez les sionistes contre les Palestiniens.*médias- jeudi 4 juillet 2019

Salomon-Tekah%281%29_1 général Haftar

***************************************

*sous le regard complice du monde entier

Israël démolit les maisons palestiniennes près de Jérusalem  

Israël commence la démolition de maisons palestiniennes près de Jérusalem

Les forces sionistes israéliennes ont commencé à démolir depuis lundi matin des maisons palestinienn au sud de Jérusalem, ont constaté des journalistes de presse. 

Des dizaines de policiers et de militaires ont cerné au moins quatre immeubles dans la région de Sour Baher, et une pelleteuse a commencé la démolition d’un immeuble de deux étages. La centaine d’habitations de Wadi al-Hummus, juste à côté de la barrière entre la Cisjordanie et Israël à Jérusalem-Est, faisait l’objet d’une bataille juridique à propos d’autorisations de construction à cet endroit. *médias- 22 juillet 2019

*************************************************

*L’Iran inflexible face aux manœuvres de ses ennemis

L’Iran a mis en garde, hier, les Européens contre toute obstruction à ses exportations de pétrole, jugeant que la multiplication d’incidents compromet les efforts en cours pour sauver l’accord nucléaire de 2015 fragilisé par le retrait américain. “Tout obstacle à la façon dont l’Iran exporte son pétrole va à l’encontre du JCPOA (l’accord nucléaire)”, a souligné le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araghchi, après une réunion à Vienne avec les Etats-parties (France, Royaume-Uni, Allemagne, Russie et Chine) à cet accord. 

Le diplomate a fait expressément référence à l’arraisonnement début juillet du pétrolier iranien Grace 1 par les autorités britanniques au large de Gibraltar, qui a contribué à dégrader un contexte déjà marqué par de vives tensions dans le Golfe. Téhéran juge vital le maintien de sa capacité à exporter son pétrole, principal acquis qu’il avait tiré de l’accord conclu il y a quatre ans avec les grandes puissances en échange d’un strict encadrement de ses activités nucléaires. Considéré il y a quatre ans comme un succès majeur de la diplomatie internationale, ce texte négocié par l’administration Obama est entré en déliquescence après le retrait unilatéral américain en 2018 et le rétablissement de lourdes sanctions contre l’Iran par le président Donald Trump. 

En réponse, le pays s’est affranchi début juillet de certains de ses engagements et menace de poursuivre son désengagement graduel de l’accord si les autres Etats-parties ne lui permettent pas de contourner les sanctions américaines. Le dialogue n’est toutefois pas rompu et les pourparlers de Vienne, qui se sont tenus au niveau des directeurs politiques, se sont déroulés, hier, dans une atmosphère “constructive”, a souligné M. Araghchi. Pour le représentant chinois, Fu Cong, “les pourparlers ont été émaillés de tensions mais se sont déroulés dans une très bonne ambiance.”

Les différents protagonistes ont convenu de poursuivre leurs efforts pour trouver des “solutions pratiques” afin de permettre à Téhéran de continuer à commercer avec le reste du monde, a indiqué le diplomate iranien. Il a relevé que la chambre de troc Instex mise en place par les Européens “ne fonctionne pas encore mais est en cours de finalisation”. Les différentes parties ambitionnent toujours de pouvoir organiser une réunion au niveau ministériel pour débloquer le dossier mais cela “nécessite encore de la préparation”, a relevé M. Araghchi. *Liberté avec agences- lundi 19 juillet 2019

**********************************************

*le pétrolier Riah arraisonné par l’Iran soupçonné de contrebande avait «délibérément violé les règlements internationaux»

Le Panama condamne «les activités illégales» du pétrolier et lui retire son pavillon 

Le Panama condamne «les activités illégales» du pétrolier arraisonné par l'Iran et lui retire son pavillon

Une enquête interne menée par les autorités maritimes panaméennes a permis de conclure que le pétrolier Riah arraisonné par l’Iran et soupçonné de contrebande avait «délibérément violé les règlements internationaux». Des conclusions qui ont poussé le Panama à retirer son pavillon au navire-citerne. 

L’autorité maritime du Panama a annoncé qu’elle avait engagé une procédure visant à révoquer l’enregistrement du pétrolier Riah, qui a été arraisonné par l’Iran dans le détroit d’Ormuz le 14 juillet. 

Dans un communiqué dont Sputnik a pu consulter une copie, elle explique avoir mené une enquête interne qui a permis d’établir que le pétrolier avait «délibérément violé les règlements internationaux». L’autorité a ainsi condamné «l’utilisation de navires battant pavillon panaméen pour des activités illégales». 

«Pour l’autorité maritime du Panama, il est tout à fait inacceptable qu’un de nos navires soit impliqué dans des situations ou des activités illégales dans n’importe quelle région du monde. Par conséquent, des actions énergiques seront entreprises lorsque les armateurs / les opérateurs / l’équipage tenteront d’influencer intentionnellement les systèmes de positionnement global – AIS et LRIT», indique le document. 
Arraisonnement d’un bateau transportant du pétrole de contrebande 

L’agence iranienne Tasnim a annoncé le 18 juillet que le corps des Gardiens de la révolution islamique avait arraisonné un pétrolier étranger qui se livrait à de la contrebande dans le golfe Persique le 14 juillet, sans pour autant préciser le nom du navire ni son pays d’appartenance. Selon l’agence Fars, le pétrolier avait 12 membres d’équipage à son bord. 

Cette annonce du Panama intervient dans un contexte de tensions accrues entre l’Iran et les États-Unis et leurs alliés, après que les forces iraniennes ont arraisonné vendredi 19 juillet 2019 le pétrolier britannique Stena Impero. *alterinfo.net- 21 juillet 2019

***************

L’IRAN RESPECTE LE DROIT INTERNATIONAL, PAS LES ÉTATS-UNIS

  L’IRAN  RESPECTAIT LE DROIT INTERNATIONAL, PAS LES ÉTATS-UNIS

e très dures sanctions sont imposées hors du cadre de la loi Onusienne sur le peuple iranien parce que D. Trump a rejeté l’accord pour faire plaisir à Netanyahu mais aussi par une noire rancune à l’égard de son prédécesseur Obama. Confrontée à ces sanctions, une habitude qui dure depuis 1979, la République islamique refuse catégoriquement de se plier aux diktats des USA. 
Pourquoi l’Iran a-t-il décidé de violer l’accord sur le nucléaire iranien . 
L’accord sur le nucléaire conclu a vienne en 2015 entre l’Iran et les 5+ 1 (USA-France –Allemagne-Russie-Chine-GB) ; un accord internationale validé par l’ONU. Cet accord prévoyait dans ses dispositions un contrôle total sur le programme nucléaire civil iranien contre une levée progressive des sanctions économiques. 
En effet, durant le mois de mais 2018 D.Trump s’est retiré unilatéralement de cet accord tout en accentuant unilatéralement encore plus les sanctions économiques contre l’Iran. L’Europe pour mieux se « larbiniser » s’est empressée de jouer un rôle de médiateur dans une tentative ratée d’atténuer les tensions entre les USA et l’Iran. Les marges de manœuvre Européens contre le président D.Trump sont minimes parce qu’ils sont loin d’être unis, même s’ils sont signataires de l’accord sur le nucléaire iranien, qu’ils sont tenus de le respecter en fin de compte. L’intelligence de l’Iran avait permis de forcer l’Europe à mettre au point un nouveau système de paiement pour contourner les sanctions, INSTEX, bien que mal ce système INSTEX exprime au moins la volonté des Européens à se montrer conciliants envers l’Iran pour l’empêcher de sortir de l’accord. C’est un effort de taille de la part des larbins dont ils ont peur du bâton US . 
Le bâton US fait peur à la France et à la GB 
Devant cette situation inédite, les USA admettent suite à cette situation économique (sanctions) suivie par une Europe pas trop sure d’elle, croyant mettre l’Iran au bord de l’asphyxie ; seulement la tension politique a montée de plusieurs crans entre les deux pays( USA-Iran), poussant la situation à dégénérer à tout instant. Un an après, l’Iran s’est désengagé en annonçant avoir enrichi de l’uranium au niveau prohibé de 4,5% en réponse aux USA sur les sanctions économiques. 
Non seulement les USA, qui se sont retirés de l’accord, et en plus ils ont imposé des sanctions économiques en dehors du droit international, que personne n’a osé porter de petites simples critiques, alors que la France et la GB se sont réservés de coopérer franchement avec l’Iran de peur que les Amériques ne les sanctionnent autrement. Par ailleurs , la stratégie intelligente iranienne vis à vis de l’accord sur le nucléaire à pris une autre tournure, malgré les sanctions subies, l’Iran a quand même continué à respecter l’accord tout en sollicitant les échanges économiques avec l’Europe par une autre voie contournant les sanctions US. 
Les Européens peuvent ils encore réagir ? 
L’Europe trop hypocrite, et malhonnête croyant à sa mauvaise malice n’avait pas donner de réponse estimant qu’ avec une crise aigu économique de l’Iran, elle mettra cette dernière à genoux et à la merci de D.Trump, et donc en position de faiblesse, l’Iran sollicite l’Europe de respecter toutes les dispositions de l’accord par contre les USA souhaitent une renégociation totale de l’accord au profit bien sur des USA et d’ Israël. Tout en attendant un changement manifeste de rapport de force au profit des USA, la situation avait prit une autre tournure. Il est clair que l’Iran est le seul pays à avoir respecté l’accord depuis sa signature, les Européens le savent pertinemment mais le bâton américain ne leur permet pas de prendre des mesures propres a eux ; c’est la que la vassalité de l’Europe se manifeste sous le bâton américain. L’Europe trop bavarde et insidieuse avec l’Iran, elle avance que des promesses. Le droit Iranien et l’indu US un choix difficile pour l Europe Les Européens se sont décidés à jouer peut être avec les USA, leur va-tout pour sauver l’accord 5+1, mais en tant que vassaux, ils sont incapable et dans l’impossibilité de contourner les sanctions américaines, les USA leur laisse peu de chances ; l’accord n’est pas encore mort pour l’Europe et ces derniers veulent donner à l’Iran une possibilité de revenir sur ses mesures en contravention avec ses engagements ce que l’Iran reproche à l’Europe est de faire valoir des actes et cesser de trop parler. En effet, sur le plan international l’Iran est moins isolé que les états unis, vu les alliances solidifiés par l’Iran, car l’Iran avait gagné en crédibilité et de par son engagement sur le respect des règles du droit international que les états unis ne cessent de bafouer de jour en jour. 
La France et la GB préfèrent le déni. « L’Iran a pris de mauvaises décisions en réaction à la mauvaise décision des Etats-Unis de se retirer de l’accord et d’imposer des sanctions dont la portée extraterritoriale touche de front les avantages économiques que le pays pouvait retirer de l’accord », a déploré le Français Jean-Yves le Drian sans se prononcer sur les USA. Et il continue de dire : » Nous souhaitons que l’Iran revienne dans l’accord » et respecte ses engagements, Les Européens espèrent convaincre les Iraniens de leur volonté de les aider avec l’utilisation de l’Instex, un mécanisme de troc créé pour contourner les sanctions américaines en évitant d’utiliser le dollar. 
Aujourd’hui, la seule chose qui pourrait faire bouger les choses, c’est que les États-Unis annoncent officiellement une levée des sanctions tout en revenant dans l’accord se sont les propos de principes iraniens. A part cela, les Iraniens ne vont pas céder et D.Trump désarmé, reste à ce jour sur la même mauvaise ligne, alors que les rapports de forces se penchent du coté de l Iran ; les USA ne peuvent pas faire la guerre à l’Iran, les hautes technologies représentées dans le drone abattu récemment a fait reculer D.Trump, le jeu est différent de celui de l’Irak après le 11/09 les rapports de forces aussi 
La posture de D.Trump rappelle d’autres guerres comme celle d’Irak .Ces deux situations ne sont pas comparables ? 
En revanche, certains éléments politiques proches de D.Trump s’effacent de la scène parce qu’ ils sont très inquiétants de part leurs propos aventuristes. Un John Bolton( conseiller à la sécurité nationale) qui a été le 1er a encouragé la guerre contre l Irak en 2003, veut encore rêver d’une attaque contre l’Iran, le Secrétaire d’Etat M.Pompeo un anti iranien de naissance et sa position de va-en –guerre l’efface de la scène internationale. 
La stratégie américaine a été toujours dangereuse maniant plus le bâton que la carotte. D.trump et son équipe commence probablement à préparer la guerre sous table et n’importe quel incident pourrait dégénérer et les conséquences seront incalculables. La guerre des mots risque de faire tonner la region 
Aujourd’hui, malgré la bataille existentielle entre l’Iran et les USA, l’Iran a le soutien total de la population iranienne, les iraniens ont une attitude hostile de l’arrogance des USA. L’annulation déraisonnable de l’accord sur le nucléaire iranien a bien déçu le peuple iranien et a renforcé la cohésion interne. 
De dures sanctions sont imposées sur le peuple iranien parce qu’un certain D. Trump a rejeté l’accord pour les beaux yeux de Netanyahu et par rancune à l’égard de son prédécesseur Obama de souche noir dont il vient de dévoiler son racisme extrême sur les 4 jeunes femmes américaines mais aussi pour soutirer le maximum de rente en pétro dollars des roitelets minables du golfe. Confrontée à ces sanctions, l’Iran refuse de se plier aux diktats des Amériques trop arrogants. 
Contrairement à d’autres pays larbins du Moyen-Orient qui se soumettent volontiers à l’intimidation, pressions, bluff et au chantage de D Trump, l’Iran dit haut et fort « Basta »( non) à l’arrogance des USA. 
La force de l’Iran repose sur sa force, sa capacité de fabrication de ses propres chars, avions ,drones, missiles balistiques et même des sous-marins et autres technologie et nanotechnologie en plus d’être membre du club des pays du monde qui s’y connaissent très bien en science nucléaire. 
La résistance fait peur aux Américains 
Par ailleurs ,l’Iran a des alliés consistants qui ont montré leurs preuves sur le terrains comme au Liban le HizbAllah, en Syrie, en Irak, en Palestine, en Afghanistan et au Yémen, une force de combat a qui elle peut compter pour combattre sur un géographie très importantes contre toute guerre imposée sur Téhéran, même par les USA auront des difficultés d’assurer la sécurité de leurs intérêts sur place. 
Quoique l’on dise l Iran en dehors de la propagande des meddias à sous et a ordre, l’ Iran est un pays ou la démocratie a fait ses preuves les élections sont transparentes et légitimes même le président n’a droit que de deux mandats contrairement aux pays du golfe à monarchie héréditaire et des autres pays arabes qui ont des présidents à vie. Il ne faut pas oublier que l’Iran subit des sanctions US depuis 40 ans sans avoir pour autant cédé aux demandes de l’oncle Sam arrogant 
L’Iran s’en est pris aux USA sur de multiples scènes au Moyen-Orient( otages américains comme exemple) et a récemment abattu un drone super sophistiqué pour lancer un message clair et net que l’Iran est prêt à affronter la guerre et ses conséquences s’il le faut allant jusqu’à arraisonner des bateaux de la GB. L’Iran est prêt à payer le prix pour défendre son ciel, ses eaux et son territoire. L’Iran ne fera aucun compromis en cas de violation de sa souveraineté, même s’il s’agit des USA considérée comme une superpuissance. L’Iran averti les USA, Israël et à tous les pays du Moyen-Orient : qu’ en cas d’agression, la riposte sera terrible et foudroyante à la fois 
L’Iran est sous embargo US depuis 40 ans 
Pour que les ennemis, il est clair qu’ils devront comprendre qu’aucune voix en Iran n’appelle à la chute du régime en place malgré la «pression maximale » vaines des USA. Le président iranien a fait preuve d’une « patience extrême » en attendant plus d’un an, avant de faire un premier pas légitime en vue de se retirer partiellement de l’accord sur le nucléaire. Rohani s’est ensuite tourné vers une « stratégie de confrontation », puis a adopté une stratégie de « riposte équivalente» contre toute attaque. 
Le Corps des gardiens de la Révolution iranienne entré en action n’aura pas besoin de slogans religieux cette fois-ci, parce que tous les Iraniens, peu importe leur ethnicité, sont très unis derrière leurs dirigeants contre l’arrogance des USA. 
L’Iran n’abandonnera jamais ses alliés et pour cause, parce qu’ils forment la première ligne de sa sécurité nationale et défendent ses valeurs, sa morale et de son existence. Les dures sanctions contre l’Iran frappent ses alliés aussi, sans toutefois réussir à détériorer ou même à affecter leurs capacités militaires et existentielles. 
L’Iran n’abandonnera pas également ses capacités de missiles, parce que c’est son seul mécanisme de défense. L’Iran étant prêt à aller en guerre, il n’abandonnera pas sa production et sa mise au point de missiles et autres matériel de guerre. Il en a d’ailleurs livré beaucoup à ses alliés en Palestine, au Liban, en Syrie, en Irak et au Yémen et peut être même au Venezuela. 
Iran pays à parole et à principe 
L’Iran ne se soumettra jamais au chantage de D.Trump, ce dernier ne fait qu’extorquer des centaines de milliards de dollars des pays du golfe en les obligeant à acheter des armes et des pièces de rechange des USA. 
Des pays comme l’Arabie saoudite, les Émirats et le Qatar paient d’immenses rançons pour limiter les dommages causés par l’intimidation de D.Trump. 
Si tous ces pays du Moyen-Orient se levaient contre le harceleur du voisinage, comme l’Iran le fait, et investissaient une fraction de ce qu’ils paient à D. Trump dans le développement et la prospérité de la région, les USA seraient alors incapables d’escroquer l’Arabie saoudite, le Qatar et les Émirats et son existence serait non avenue dans la région. 
Le deal du siècle mort avant de voir le jour 
Dernier point d’actualité, mais pas le moindre, l’Iran rejette catégoriquement le plan que D.Trump veut imposer aux Palestiniens, soit vendre leurs territoires pour une poignée de dollars. Bien des pays des roitelets larbins ont adopté le plan enfantin d’un petit amateur, Jared Kushner, qui détient un pouvoir via la famille seulement parce qu’il est le beau-fils de D Trump et qui croit pouvoir arriver là où maints présidents et diplomates expérimentés et chevronnés ont échoué depuis des décennies. L’Iran, à l’instar de l’Irak, du Liban et du Koweït, a rejeté l’accord du siècle. 
L’argent est plus fort que la parole, que la force, que les principes, et que le droit. 
D. Trump en chef d’entreprise reconnaît ne comprendre que le langage des chiffres et de l’argent et ignore les principes, le droitet le ban sens …. La réponse de l’Iran au chantage US incarne la perception que ce monde ne respecte que la force, le refus de se contraindre à la coercition et la puissance morale de la résistance. 
Mohamed Benallal *https://www.lemonde.fr/…/2015/…/tout-ce-que-vous-devez-savoir-sur-l-accord-conclu-a…14 juil. 2015 – Donald Trump a annoncé le 8 mai que les Etats-Unis se retiraient de cet accord signé en 2015 entre l’Iran et la communauté internationale.‎ *Ce que dit l’accord sur le nucléaire iranien de 2015 menacé par …https://www.france24.com › Accueil France 24 › Moyen-Orient * – L’accord sur le nucléaire iranien prévoit une levée progressive et conditionnelle des sanctions internationales imposées à la République *Accord sur le nucléaire iranien : 10 conséquences de la (folle) – L’Obs 

*https://www.nouvelobs.com › Monde 

* – Accord sur le nucléaire iranien : 10 conséquences de la (folle) décision … il retire les Etats-Unis de l’accord nucléaire signé le 14 juillet 2015. 

*Trump est sorti de l’accord sur le nucléaire iranien pour contrarier … 

*https://www.lemonde.fr › International › Royaume-Uni 

*14 juil. 2019 – Pour l’ancien ambassadeur britannique aux Etats-Unis, le président américain Donald Trump est sorti de l’accord sur le nucléaire iranien parce . 

*alterinfo.net- 22 juillet 2019
******************************
DES LARBINS « ORBANES » AU SERVICE DU SIONISME ET DE L’IMPÉRIALISME U.S
DES LARBINS « ORBANES » AU SERVICE DU SIONISME ET DE L'IMPÉRIALISME U.S
Mardi 23 Juillet 2019
Il y a une catégorie de responsables ou roitelets de pays arabes du golfe, très soumis aux forces du mal, il sont présentés par le grand peuple arabe comme étant des arabo sionistes pour mieux signifier qu’ ils sont plus sionistes que les sionistes., l’exemple le plus singulier que l’on vient récemment de découvrir c’était lors du « deal du siècle » préparé par un amateurs ignorant de la politique en général, il s’agit bien des roitelets larbins qui viennent d’adopter le plan enfantin d’un petit amateur nommé Jared Kushner, qui détient un pouvoir via la famille seulement parce qu’il est le beau-fils de D. Trump et qui croit pouvoir arriver là où maints présidents et diplomates expérimentés et chevronnés ont échoué depuis des décennies. L’Iran, à l’instar de l’Irak, du Liban et du Koweït, a rejeté l’accord du siècle. 
Voulant se faire valoir; un petit minable ministre des Affaires étrangères bahreïni Khalid bin Ahmed Al Khalifa a eu le privilège des medias « mainstream » pour expliquer que : « sans le soutien apporté par l’Iran au Hamas et autres groupes de la Résistance palestinienne, ‘Israël’ et les Palestiniens seraient plus proches de la paix » . 
Cet arabo sioniste ou « orbane » plus populeux qui se permet de marchander une terre qui n’est pas la sienne, ce faux diplomate d’égout mérite d’être noyer sous les crachats des palestiniens et d’être immergé sous l’urine des arabes. 
L’Iran étant un grand pays de principes, de morale, de droit, de justesse et de civilisation .Le gouvernement iranien ,le peuple iranien soutiennent les brigades Ezzeddine al-Qassam, aile armée du Hamas, et les brigades al-Qods, celles du Jihad islamique palestinien dans le but de la libération de la palestine dans le cadre du droit international. . 
Alors qu’une saleté de caniche puante bien museler se permet en dehors de sa muselière de dire :« Nous ne voulons pas laisser cette question (du conflit israélo-palestinien) continuer à être utilisée par des pays ou par des groupes terroristes qui cherchent à dominer la région. Et cela nous amène à la question de l’Iran », a estimé l’ignorant et minable ministre bahreïni lors d’un événement organisé par l’Atlantic Council à Washington. La Palestine est une terre arabe spolier par des sionistes, et cet arabo sioniste qui n’a plus d’ honneur ou plutôt son honneur est souillé a tout moment par ses maitres trop arrogants. Ce ministre plein d’infamie, de turpitude, de honte, de bassesse, d’abjection, et indigne se permet de dire : 
« Si ce n’était la présence de l’Iran – la présence des soldats iraniens, de l’argent iranien, la réalité du soutien iranien au Hamas et des combattants qui ont le contrôle de Gaza – nous serions bien plus avancés dans le processus d’une paix entre Palestiniens et Israéliens et nous aurions de meilleures chances de la réaliser », IL ne sait pas que les iraniens sont des Grands Hommes qui savent très bien discerner le vrai du faux, le bien du mal , le juste de l’ injuste…… 
Ajoutant sans réfléchir que le rôle de l’Iran est tellement toxique qu’il rend les choses difficiles à toute occasion oubliant que la politique toxique provient de ce cancer implanter par l’ occident et que ce minable méconnaissant l histoire se soumet aux dires de ses maîtres 
Al Khalifa a également précisé que son pays s’intéressait au développement du commerce et du tourisme avec l’entité sioniste à l’avenir, ajoutant qu’il était « prématuré » d’évoquer de telles initiatives. « Nous voulons y parvenir », ce gros lard n hésite pas à tronqué son honneur son bien et son patrimoine à la merci de ses maitres. Al Khalifa, Se croyant utile par son « virtualisme » en se posant pour une photo – une première – aux côtés du ministre des Affaires étrangères israélien Israël Katz. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ne cesse de se vanter de liens croissants entretenus avec certains Etats arabes soumis plutôt « orbanes », que ce soit au grand jour ou de manière secrète. 
Le ministère des Affaires étrangères a même annoncé que Netanyahu espérait œuvrer en faveur d’un accord de paix avec les nations du Golfe au cours des prochaines années ces roitelets n ont plus question d’y être un printemps de roitelets devrait les balayer le Yémen est sur le point de mettre les Ibn Saoud hors du jeu. 
La Nation arabe dénonce le pro-sionisme des dirigeants larbins arabo- sionistes ou « orbanes » 
Pour sa part, le Hamas a dénoncé Al Khalifa pour son exhibitionnisme aux côtés de Katz. La photo chaleureuse du larbin d’Al-khalifa montrant les ministres des A-E du Bahreïn et de l’occupation révèle simplement sa vassalité, et son pro-sionisme , et sa forte soumission qui caractérise certains responsables « orbanes » Rencontres et photos représente la haute trahison de la Palestine et surtout de Jérusalem ( Al ods) tout cela dans le but de la normalisation mais la conscience de la nation arabe ne peut abandonner la Palestine; la Palestine reviendra tôt ou tard aux palestiniens et ces larbins auront une sale place dans la poubelle de l histoire. **BENALLAL MOHAMED -alterinfo.net- Mardi 23 Juillet 2019
**************************************************

Des médias britanniques «choqués» par les violences policières à Paris

Des médias britanniques «choqués» par les violences policières à Paris

Alors que les violences policières font l’objet d’une polémique dans la société française depuis plusieurs mois, des médias britanniques ont été «choqués» par l’usage de gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre parisiennes lors des célébrations de la CAN sur les Champs-Élysées. 

Selon le quotidien britannique The Independent, la police française en utilisant du gaz lacrymogène contre la population civile joue un rôle de «catalyseur du désordre social». L’article de la journaliste Nabila Ramdani a paru après les célébrations de la finale de la Coupe d’Afrique des nations durant lesquelles des milliers de personnes, y compris des familles avec des enfants dans des poussettes, ont été affectées par le gaz lacrymogène, reporte The Independent. 

De nombreuses vidéos filmées sur «la plus belle avenue du monde» montrent de petits enfants qui ont du mal à échapper aux nuages de fumée lacrymogène alors que celle-ci est normalement prohibée même dans les zones de guerre. Selon la journaliste Nabila Ramdani, «la police française est autorisée à utiliser des substances brûlant les yeux, la bouche et les poumons» contre des civils, bien que celles-ci soient interdites par des traités internationaux. 

«Le nombre de projectiles de gaz a augmenté, la plupart des jeunes fans se sont enfuis dans les rues latérales ou se sont lancés dans le pillage et le vandalisme. C’est le schéma classique que j’ai noté tout en couvrant de nombreuses émeutes à Paris, notamment celles du mouvement anti-gouvernemental des Gilets jaunes qui a déjà abouti à des millions d’euros de dégâts rien qu’à Paris», déclare la journaliste. «Lorsque j’ai fait un reportage sur le recours au gaz lacrymogène extrêmement scandaleux de décembre à Paris, Aurélie Bonal, porte-parole principale de l’ambassade de France à Londres, a répondu sur Twitter en niant que le gaz lacrymogène soit classé parmi les armes chimiques», rappelle-t-elle. 

Selon le ministère de l’Intérieur, dès le début du mouvement des Gilets jaunes au mois de novembre, plus de 2500 manifestants et 1800 représentants des forces de l’ordre ont été blessés. Alors que des participants aux manifestations ont été grièvement blessés et que, dans le débat public, les policiers sont accusés d’abus de pouvoir, l’Onu a de son côté appelé les autorités françaises à entamer une enquête sur les recours à la force. Parmi les 265 enquêtes ouvertes, aucune n’a mené à la condamnation du moindre policier. **alterinfo.net- 22 juillet 2019

«Médailles de la honte» : l'Intérieur décore des policiers suspectés de violences illégitimes

**«Médailles de la honte» : l’Intérieur décore des policiers suspectés de violences illégitimes

*Plus de 9 000 policiers se voient honorés de la médaille de sécurité intérieure. Parmi eux figurent des noms qui n’ont pas laissé Mediapart indifférent : ceux des commissaires qui ont commandé des opérations controversées à Nantes et à Nice.

Des policiers mis en cause dans des violences figurent sur une liste des plus de 9 000 membres des forces de sécurité qui doivent recevoir une médaille de l’Intérieur, selon les informations de Mediapart confirmées par l’AFP. 
Après cette révélation du média d’investigation en ligne, le ministère de l’Intérieur a réagi sur son site internet en prévenant : «Si l’un des médaillés est reconnu responsable d’actes contraires à la déontologie ou de faute et sanctionné à ce titre, ou condamné par la justice, la médaille de la sécurité intérieure lui sera retirée. Les enquêtes disciplinaires ou judiciaires s’effectuent de manière indépendante, à charge et à décharge, et il n’appartient pas à des tiers de désigner nommément des personnels pour des faits qui ne sont pas définitivement établis.» 
Dans son article publié le 17 juillet, Mediapart a révélé qu’au moins cinq agents «impliqués dans des enquêtes concernant des violences policières» ont été distingués de la médaille de la sécurité intérieure pour leur engagement dans des opérations d’ordre public, principalement dans le cadre de la mobilisation des Gilets jaunes. Parmi les médaillés figurent également deux commissaires mis en cause dans l’enquête sur les violences subies par Geneviève Legay, une manifestante de 73 ans blessée à Nice le 23 mars lors d’une charge de police contre un rassemblement interdit de Gilets jaunes (le commissaire Rabah Souchi et sa compagne, Hélène Pedoya, commissaire en chef de la sûreté départementale). 

Deux officiers dont les noms figurent dans les enquêtes sur un usage illégitime de la force à l’encontre de Gilets jaunes dans un fast-food à Paris, et sur le décès d’une octogénaire de Marseille, Zineb Redouane, sont également distingués par la médaille de bronze de la sécurité intérieure. 

Mediapart, qui fustige des «médailles de la honte», inclut dans sa sélection le commissaire divisionnaire Grégoire Chassaing, qui encadrait la charge policière controversée survenue en bord de Loire, la nuit de la fête de la musique à Nantes, le 21 juin. Un jeune homme, Steve Maia Caniço, qui participait au rassemblement festif, a disparu. Ses proches sont convaincus qu’il est tombé dans le fleuve en raison de l’intervention des policiers. *alterinfo.net- 18 juillet 2019

*****************************************

*Les Etats-Unis, un pays sous-développés!?

La colère monte après de nouvelles coupures d’électricité à New York

  La colère monte après de nouvelles coupures d'électricité à New York

*La compagnie d’électricité Con Edison faisait l’objet de nouvelles critiques lundi après une série de coupures ayant affecté plusieurs dizaines de milliers de foyers, un peu plus d’une semaine après une panne géante à Manhattan. Quelque 53 000 usagers ont été privés d’électricité dimanche soir, principalement à Brooklyn. Lundi matin, Con Edison avait rétabli le courant pour plus de 30 000 d’entre eux et prévoyait de le faire d’ici l’après-midi pour les 21 500 encore dans le noir. À la différence de l’incident du 13 juillet, consécutif à la défaillance d’une ligne à haute tension, c’est la compagnie elle-même qui a pris la décision unilatérale de cesser d’alimenter une partie des usagers dimanche en fin de journée « pour préserver des équipements vitaux ». Le fournisseur d’énergie – en situation de monopole sur le marché new-yorkais – a indiqué que la consommation avait atteint un nouveau record dimanche à 18 h, avec une consommation de 12 063 mégawatts au troisième jour d’une vague de chaleur sur la côte est notamment. Cette coupure arbitraire a valu de vives critiques à Con Edison, déjà tancé par les principaux dirigeants politiques de New York après la panne du 13 juillet, qui avait privé d’électricité 73 000 usagers. « Je suis extrêmement déçu par Con Ed », a déclaré Bill de Blasio, maire de New York, lors d’un point de presse lundi matin. Il a souligné que la décision de réaliser des coupures unilatérales était intervenue « alors qu’il commençait à faire nuit, ce qui a posé de vrais problèmes de sûreté et de sécurité, qui devaient être traités ». La police de New York a notamment déployé 200 agents supplémentaires dans les zones affectées et le gouverneur de l’État de New York Andrew Cuomo a dépêché sur place 200 agents de la police d’État. **alterinfo.net- 22 juillet 2019

****************************************

États-Unis: un détenu libéré après 36 ans de prison pour avoir volé 50 dollars dans une boulangerie

À seulement 22 ans, Alvin Kennard, originaire de l’Alabama aux Etats-Unis, avait été condamné à la prison à vie, en 1983, après avoir dérobé… 50,75 dollars dans une boulangerie. Après avoir passé trente-six ans derrière les barreaux, soit la majeure partie de sa vie adulte, il a appris qu’il allait être libéré mercredi, rapportent plusieurs médias américains dont le Washington Post.

« Je veux juste dire que je suis désolé pour ce que j’ai fait. Je prends la responsabilité de mes actions dans le passé. Je veux avoir l’opportunité de me racheter », a-t-il déclaré durant son audience au tribunal de la ville de Bessemer, selon la chaîne de télévision locale WIAT.

**La loi des « trois coups »

Si Alvin Kennard, aujourd’hui âgé de 58 ans, avait reçu une telle peine pour un simple vol, c’est en raison de la loi dite des « trois coups » (« three-strikes law », en anglais), qui permet de prononcer des peines de prison à vie, sans possibilité de libération conditionnelle, pour des personnes commettant un troisième délit ou crime, quelle qu’en soit sa nature.

Or, au moment de son jugement en 1983, Alvin Kennard avait déjà été condamné pour trois chefs d’accusation dans la cambriolage d’une station essence inoccupée, à l’âge de 18 ans. Il avait alors obtenu une peine de trois ans de liberté surveillée.

**Curiosité d’un juge

Réformée au début des années 2000, selon ABC News, la loi permet désormais de donner la possibilité aux juges d’accorder la libération conditionnelle aux personnes ayant effectué quatre crimes.

Ce changement, n’étant pas rétroactif, ne s’appliquait pas à Alvin Kennard. Ce dernier a ainsi bénéficié de la curiosité d’un juge qui « trouvait étrange » qu’une personne soit emprisonnée à vie pour avoir volé 50 dollars, a expliqué l’avocate du détenu, Carla Crowder.

La date de sortie de prison d’Alvin Kennard n’est pas encore connue. *samedi 31 aoùt 2019- bfmtv

*****************************************

*Le général Haftar dans le coma

**certains médias et réseaux sociaux affirment que le général libyen Haftar est tombé dans le coma lors d’une crise cardiaque, à la suite de la défaite cuisante qu’il a subi tout dernièrement lors de ses attaques contre Tripoli

*30 juin 2019- infos dernières

Résultat de recherche d'images pour "le général libyen Haftar"

*************************

   *Haftar out, malgrès les secours français et émiratis pour le sauver

*le général libyen Haftar dans le coma lors d’une crise cardiaque

* à la suite de sa défaite cuisante dans la bataille contre les soldats libyens, ses frères en principe

*tôt ou tard, les dirigeants et les généraux traitres subiront le même sort ou ou pire encore, et finiront dans la poubelle de l’Histoire

***Le pétrole n’est pas maudit. ce sont les dirigeants traitres qui sont maudits

**************************

Image associée

Libye : Les troupes de Khalifa Haftar en déroute

Les forces du Gouvernement d’union nationale   (GNA) en Libye enchaînent les victoires sur le front, ces derniers jours, contre les troupes du général à la retraite  Khalifa Haftar- désormais plus que jamais acculées, reprenant ainsi le contrôle de plusieurs villes et emprisonnant nombre d’éléments parmi les forces du camp adverse, selon les médias.

En effet, après la reprise totale du contrôle de la ville de Gharyan mercredi au terme d’une bataille féroce et d’une percée spectaculaire vendredi dans la ville Esbiaa au sud de Tripoli, les forces du GNA ont fait savoir samedi avoir détenu 150 éléments parmi les troupes de Haftar et saisi  un arsenal de guerre des plus importants.  « Nous avons pu emprisonner 150 combattants pro-Haftar  et saisi 70   véhicules armés et blindés émiratis », a indiqué Mohamad Gnounou,   porte-parole des forces du GNA, en marge d’une conférence de presse animée   conjointement avec le maire de la ville de Gharyan .

Les victoires des forces du GNA, enregistrées dans les villes de Gharyan et de Esbiaa, s’ajoutent à bien d’autres exploits que ne cessent d’enregistrer les hommes du président du Conseil présidentiel du GNA, Fayez al-Sarradj, dans d’autres villes notamment près de la capitale Tripoli où l’on affirme d’ores et déjà la reprise du contrôle sur l’aéroport international de Tripoli, selon les médias. « Ces victoires sont très importantes pour le moral des combattants des forces du GNA qui sont désormais prêts à acculer les hommes de Haftar jusqu’à dans leur dernier abris », selon un porte-parole du GNA.

Il faut dire que cette percée des forces du GNA sur le terrain a été prévue et annoncée par le président du Conseil présidentiel, Fayez al-Sarraj, qui en prenant le courage et détermination de ses hommes, avait appelé Haftar à « cesser les hostilités » et à « revenir au calme et à la sagesse ».

Fayez al-Sarradj, soutenu par la communauté internationale, a pris   même le soin de proposer une alternative à son adversaire, à savoir   l’organisation d’élections libyennes avant la fin de l’année.  Une proposition qui été qualifiée d’un pas audacieux et d’une opportunité   inespérée au général à la retraite Khalifa Haftar dont « les capacités de   nuisances et le génie dans les questions de guerre se sont avérées   dérisoires », selon des analystes.  Haftar, qui a lancé depuis le 4 avril une offensive pour s’emparer de la   capitale Tripoli où siège le GNA, et qui s’est retrouvé en recul, a accusé   samedi la Turquie d’étre derrière l »‘armement » et le soutien des forces du   GNA. Sans avancer aucune preuve tangible de ce qu’il prétend, il a indiqué   avoir décidé de déclarer la guerre à la Turquie, en ordonnant à ce qui   « reste de ses hommes » de prendre désormais pour cible les navires ,   d’interdire les vols depuis et vers la Turquie, d’arrêter les   ressortissants turcs en Libye, et de « porter atteinte aux biens de la Turquie en Libye ».

Une attitude qui renseigne davantage sur la baisse du moral de l’homme   et de ses troupes qu’autre chose, ont commenté les analystes de la scène internationale.  « Mieux encore c’est un aveu d’impuissance et un indice de   l’approche de la fin de Haftar », ajoutent-ils. Haftar qui prétendait avoir bénéficié de l’appui de puissances   internationales au lendemain de son offensive le 4 avril, est force de constater qu’il est désormais isolé.

La « guerre en Libye n’a aucun sens, sinon d’amplifier la crise humanitaire dans le monde », soulignent plusieurs voix aux Etats-Unis, à Paris et à Londres. Le président américain Donald Trump évite pour le moment de parler de la Libye et se concentre sur la situation dans le Golfe. De même que pour d’autres dirigeants de puissances étrangères qui préfèrent se concentrer sur la situation interne dans leurs pays*APS- 29 juin 2019

Résultat de recherche d'images pour "le général libyen Haftar"

*******************************


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café