Les ennemis de la Russie

3 06 2016

**infos par-ci, par-là  ** 44 **

**************************

Le Top 10 des pays les plus hostiles à la Russie

Les pires ennemis de la Russie 
USA  72% 
Ukraine  48% 
Turquie  29% 
Pologne  24% 
Lettonie  23% 
Lituanie  23% 
Allemagne  19% 
Royaume-Uni  18% 
Estonie  16% 
Géorgie  10% 

Poutine annonce la création d'une Garde nationale "contre le terrorisme"

Dans un récent sondage, les Russes se sont prononcés sur les pays qu’ils considèrent comme amis et ennemis pour leur nation. Deux classements qui ne sont guère surprenants compte tenu des affinités et inimitiés historiques ainsi que de l’actualité internationale.

USA ennemi number one
Sans grande surprise, le pays considéré par la population russe comme étant le plus hostile n’est autre que les États-Unis. En effet, l’Oncle Sam trône au sommet du classement réalisé par le centre indépendant d’étude de l’opinion publique Levada avec 72%. Les vieilles rivalités ne meurent donc jamais, surtout depuis le retour aux affaires de la Russie sous l’égide du président Poutine.

*L’Ukraine 

De manière tout aussi logique, le deuxième pays cité comme le plus hostile à Moscou est l’Ukraine avec 48% (37% en 2015). Les relations se sont considérablement dégradées depuis 2014 et l’annexion de la Crimée par les forces russes ainsi que le conflit gazier qui oppose les deux nations de l’ex-bloc soviétique.

*La Turquie réalise quant à elle la plus forte progression du classement et accroche la troisième marche du podium avec 29% des suffrages, contre à peine 1% l’année dernière. Cette soudaine hostilité s’explique par la crise liée au conflit syrien née en novembre 2015 quand l’armée turque abat un Soukhoï Su-24 de l’armée de l’air russe. Depuis cet incident, la crise russo-turque s’étend non seulement dans les domaines diplomatiques et militaires, mais aussi économiques, culturels et sportifs.

*La mauvaise image de l’Union européenneDe manière générale, les Russes maintiennent aussi une attitude négative à l’égard de l’Union européenne (62% des sondés). Ils ne sont par exemple plus que 24% à se déclarer en faveur d’une adhésion de la Russie à l’UE contre 53% en 2009. Une chute expliquée en partie par le retour de Moscou sur la scène internationale en tant que superpuissance et aussi par la crise ukrainienne et les sanctions de Bruxelles envers Moscou.Les anciens pays de l’URSS restés fidèles à la Russie
À l’inverse, les Russes étaient également appelés à citer les pays les plus amicaux. Ici aussi, peu de surprises puisque le top 10 est composé en majorité d’anciennes nations de l’URSS restées alliées à Moscou comme la Biélorussie (en tête avec 50%), le Kazakhstan (second avec 39%) ou encore l’Azerbaïdjan, l’Ouzbékistan et le Kirghizistan.Axe Russie-Chine-Inde face à l’Occident
Il est intéressant de noter les hautes positions de la Chine (3ème avec 34%) et de l’Inde (4ème avec 18%). Une coalition sino-russo-indienne se dessine clairement face aux occidentaux américains et européens, selon la population russe.Dans le même temps, 10% des Russes estiment que la Syrie est un État ami de leur paysCuba, tout un symbole
Symboliquement, Cuba la communiste est toujours considérée comme une alliée par la population russe.

Le Top 10 des pays les plus amicaux

Les meilleurs amis de la Russie 
Biélorussie  50% 
Kazakhstan  39% 
Chine  34% 
Inde  18% 
Arménie  13% 
Cuba  10% 
Syrie  10% 
Ouzbékistan  9% 
Azerbaïdjan  7% 
Kirghizistan  7% 

**vendredi 3/06/16 -Source: Politico Europe

**********************************

La destruction en octobre 2015 de l’avion de ligne russe A321 a été organisée par le groupe terroriste Ansar Baït al-Maqdis affilié à Daech, a affirmé le directeur de la CIA John Brennan.

Selon M.Brennan, des membres du groupe, qui opère dans la péninsule du Sinaï en Egypte, sont parvenus à faire passer un engin explosif à bord de l’avion avant de le détruire. Le ministère égyptien des Affaires étrangères a refusé de commenter ces déclarations, évoquant l’enquête en cours.

Auparavant, les services de sécurités égyptiens ont indiqué que le groupe Ansar Baït al-Maqdis se trouvait derrière la plupart des attaques terroristes perpétrées au Sinaï. L’Airbus A321 de la compagnie aérienne russe Kogalymavia (Metrojet) effectuant la liaison Charm el-Cheikh – Saint-Pétersbourg s’est écrasé dans le nord du Sinaï. Tous les 217 passagers de l’avion, ainsi que sept membres de l’équipage, ont trouvé la mort dans le crash. Il s’agit de la pire catastrophe aérienne de l’histoire de la Russie.

La branche égyptienne de Daech a par la suite revendiqué la destruction de l’avion affirmant avoir agi en représailles à l’intervention russe en Syrie. La Russie a suspendu tous les vols à destination et en provenance de l’Egypte. Fin février dernier, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a reconnu qu’un attentat terroriste avait été à l’origine de la catastrophe de l’A321 russe dans le Sinaï.(Sputnik)–vendredi 17 juin 206

************************************

**Plusieurs médias et sites web proches de Daech viennent de confirmer mardi 14/ 06/ 2016,la mort d’Abou Bakr al-Baghdadi, chef de l’organisation terroriste.

dddffff-300x202

D’après Russia Today, ces sources confirment mardi 14 juin qu’al-Baghdadi a été tué dans un raid aérien de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.

Ces sites qui ont annoncé la nouvelle, diffusent un communiqué de Daech en provenance de Raqqa, qui confirme la mort d’Abou Bakr al-Baghdadi vendredi dans la banlieue de Raqqa.

Le numéro un de l’organisation terroristes l’Etat Islamique connu aussi sous le nom de Daech, Abu Bakr al-Baghdadi aurait été ainsi éliminé au cours d’un bombardement et les informations sur le lieu de son élimination divergent d’une source à l’autre, selon plusieurs médias.

A en croire ces informations, le chef de l’organisation terroriste Daech, a été abattu le 10 juin lors de bombardements de la soi-disant « capitale » de l’Etat islamique, Raqqa, par les forces de la coalition, précise ainsi le journal britannique le « Mirror ». Alors  que d’autres sources indiquent qu’Al-Baghdadi a été éliminé dans la ville irakienne de Mossoul.

Citant des sources locales dans la province de Ninive, la chaîne de télévision irakienne Al Soumaria avait rapporté jeudi dernier que le « calife » autoproclamé de l’Etat islamique et plusieurs hommes de son entourage avaient été blessés le 10 juin dans une frappe de la coalition contre un bâtiment de commandement du groupe près de la frontière syrienne. La coalition internationale n’a pas pu confirmer ces informations.

Vendredi matin, l’état-major de la coalition mise en place par les Etats-Unis contre l’Etat islamique (EI) était dans l’incapacité de dire si le chef de l’organisation djihadiste, Abou Bakr al-Baghdadi, avait été blessé.

A rappeler que les Etats-Unis et leurs alliés mènent une opération aérienne contre Daech en Irak et en Syrie depuis respectivement août et septembre 2014. Et Washington a procédé à des frappes aériennes en Syrie sans avoir obtenu le feu vert de Damas.*Par Kaci Haider | 14/06/2016 | algerie1.com/

Le chef terroriste de Daech, Abou Bakr al-Baghdadi, a été blessé dans une frappe de la coalition menée par les États-Unis près de la frontière irako-syrienne, rapportent les médias arabes.

D’après la chaîne de télévision irakienne Al Soumaria, citant des sources locales dans la province de Ninive, le « calife » autoproclamé de l’Etat islamique a été blessé jeudi dans une frappe de la coalition contre un bâtiment de commandement du groupe près de la frontière syrienne. L’état-major de la coalition mise en place par les Etats-Unis contre l’Etat islamique (EI) était dans l’incapacité vendredi matin de dire si le chef de l’organisation djihadiste, Abou Bakr al Baghdadi, a été blessé. Contacté par Reuters, le colonel Chris Garver, porte-parole de la coalition, a dit ne disposer d’ »aucun élément lui permettant de confirmer cela à ce stade ». (Maher Chmaytelli; Henri-Pierre André pour le service français).(Sputnik*vendredi 10 juin 2016

*Défections au sein de Daech suite à des difficultés financières

L’argent est le nerf de la guerre, dit-on. Les extrémistes de Daech qui prétendent mener une « guerre sainte » quittent le champ de bataille une fois le financement coupé.

Les extrémistes de Daech quittent les rangs de cette organisation terroriste suite à l’absence de financement, a déclaré jeudi le sous-secrétaire américain au Trésor Daniel Glaser.

« Suite à ces efforts (blocage des voies de financement et de frappes aériennes détruisant l’infrastructure pétrolière), Daech éprouve des difficultés à payer ses combattants. Nous avons vu que de nombreux combattants de Deach quitter le champ de bataille pour cause de n’avoir pas reçu leur paie. La plupart d’entre eux ont été éliminés ou arrêtés », a-t-il déclaré devant le Congrès US.

Selon les données de M. Glaser, à l’issue de l’année 2015, les revenus de Daech s’élevaient à 1 milliard de dollars.

L’organisation terroriste Daech constitue à ce jour une des principales menaces à la sécurité mondiale. En trois ans, les terroristes sont parvenus à occuper d’importantes parties de la Syrie et de l’Irak. En outre, ils tentent d’augmenter leur influence dans les pays de l’Afrique du Nord, notamment en Libye.

Selon différentes évaluations, la superficie des territoires occupés par Daech attendrait 90.000 kilomètres carrés. Quant au nombre des extrémistes de cette organisation terroriste, il varie entre 50.000 et 200.000 hommes.(Sputnik)*vendredi 10 juin 2016

*Le principal axe de ravitaillement du groupe Daech Etat islamique (EI) entre la Syrie et la frontière turque est coupé après l’encerclement total vendredi de la ville de Minbej (nord), rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

« La dernière route reliant Minbej à la frontière turque a été coupée vendredi matin par les Forces démocratiques syriennes (FDS) », une coalition arabo-kurde , a indiqué à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH.

Minbej était un carrefour clé sur le principal axe de ravitaillement de l’EI entre la Turquie et son fief de Raqa (nord).

L’organisation jihadiste contrôle encore une bande frontalière et des routes secondaires vers la Turquie mais celles-ci sont plus dangereuses et difficiles d’accès, selon M. Abdel Rahmane.

« Les FDS ont coupé ce matin la dernière route reliant Minbej au point de passage frontalier al-Raï, du côté nord-ouest », a-t-il précisé.

Au cours des derniers jours, cette alliance arabo-kurde, avait réussi à couper la route reliant Minbej à l’autre point de passage de Jarablos, plus au nord, par lequel transitaient notamment les hommes, les armes et l’argent de l’EI.

Elle a de même coupé la route entre Minbej et Raqa, capitale de facto de l’EI en Syrie, plus à l’est.

« Pour que les jihadistes parviennent de Raqa à la frontière turque, ils doivent passer désormais par une route plus dangereuse pour eux en raison de la proximité des troupes du régime syrien et des bombardements russes », a indiqué M. Abdel Rahmane.(Afp)*vendredi 10 juin 2016

*************************************

Des militaires russes ont acheminé une cargaison record d’assistance humanitaire dans la province syrienne de Hama (ouest).

Il s’agit d’un lot de 16 tonnes de produits alimentaires, soit un volume record depuis le début des opérations humanitaires russes dans le pays, constate le porte-parole du Centre pour la réconciliation des parties syriennes en conflit, le colonel Sergueï Ivanov.

Le fret comportait des rations alimentaires individuelles, du pain, de la farine, des gruaux, ainsi que des conserves de poisson et de viande. Les produits ont été distribués auprès des réfugiés en provenance du village de Zara et des habitants de la localité d’El-Alamein.

Dans le même temps, des médecins militaires russes ont apporté des soins à ceux qui en avaient besoin.Le 15 janvier dernier, les forces armées russes ont annoncé le lancement d’opérations humanitaires en Syrie dans l’objectif d’apporter de l’assistance aux civils vivant dans des localités auparavant contrôlées par les djihadistes de Daech et reprises par les forces fidèles au président Bachar el-Assad.(Sputnik)–vendredi 3/06/2016 -

**La coalition occidentale largue des munitions aux rebelles

Les avions de la coalition internationale ont largué des munitions aux rebelles au nord d’Alep et tentent d’empêcher les membres de l’organisation EI d’entrer dans la ville de Marea, a annoncé vendredi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme.

« Les avions de la coalition ont largué, ces dernières 24 heures, des munitions, des armes légères et des armes antichars aux rebelles à Marea (nord) », a affirmé Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), cité par l’AFP.

Selon lui, c’est la première fois que la coalition largue des munitions à des combattants autres que les Kurdes. Un responsable américain de la Défense a confirmé le largage des munitions au rebelles près de Marea, mais a démenti qu’il s’agissait d’un premier largage et la présence des armes légères et antichars.

Dans la province d’Alep, l’EI tente de s’emparer depuis la fin mai des deux fiefs rebelles, à l’ouest de Manbij, de Marea et Azaz, coupant la route reliant les deux villes et menaçant des dizaines de milliers de civils et de déplacés. L’avancée de l’EI dans cette région a forcé des milliers de personnes à fuir vers la frontière turque.

Les Nations unies se sont dites « profondément inquiètes du sort d’environ 8.000 Syriens piégés dans les combats autour des villes de Marea et Cheik Issa » depuis l’offensive de l’organisation terroriste. (Aps)–vendredi 3/06/2016 -

***Des avions russes ont mené une « série de frappes » dans le sud de la Syrie contre des rebelles soutenus par les  américain, a indiqué jeudi un responsable de la Défense us.

Ces bombardements qui ont eu lieu près d’Al-Tanaf « soulèvent des sérieuses inquiétudes sur les intentions russes » en Syrie, a déclaré le responsable sous couvert de l’anonymat. « Les avions russes n’avaient pas été actifs dans cette zone du sud de la Syrie pendant un certain temps, et il n’y avait pas de forces terrestres russes ou du régime syrien dans les alentours », a déclaré le responsable américain.

« Nous allons demander des explications à la Russie sur les raisons » de ces bombardements, et « des assurances que cela ne se reproduira pas », a-t-il poursuivi. Le responsable n’a pas fourni d’indication sur le nombre de rebelles concernés, ni sur leur sort.

Les militaires américains ont formé et équipé des rebelles syriens désireux de se battre contre le …

Cet effort qui avait connu un démarrage calamiteux concerne surtout aujourd’hui des combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS) qui se battent en ce moment dans le nord de la Syrie, et qui sont assistés sur le terrain par des forces spéciales américaines.

Mais ils avait également concerné d’autres combattants actifs dans le sud du pays.

Al Tanaf est un poste frontière entre la Syrie et l’Irak.

La Russie et les Etats-Unis sont les parrains d’un processus diplomatique et politique pour la Syrie mais qui est au point mort, après plus de cinq années de guerre qui a fait 280.000 morts et des millions de réfugiés.

La Russie et les Etats-Unis ne se coordonnent pas sur le plan militaire, mais ils échangent en principe quotidiennement des informations sur les déplacements de leurs avions de combat pour éviter tout incident entre eux.

La Russie avait annoncé une trêve des combats jeudi dans Alep, la grande ville du nord meurtrie, mais les combats ont très vite repris dans la journée.*Agences/ vendredi 17/06/2016 -

***********************************

Israël coupe l’eau aux Palestiniens de Cisjordanie occupée.

soif_palestine

Le bureau du Premier ministre palestinien a ce jeudi sévèrement critiqué comme « inhumaine et scandaleuse » la décision d’Israël de couper cette semaine l’approvisionnement en eau pour des dizaines de milliers de Palestiniens en Cisjordanie occupée.

Rami Hamdallah a publié une déclaration en réponse à l’initiative prise par ekorot, la société nationale de l’eau d’Israël, qui a entraîné la suspension de l’approvisionnement en eau dans la municipalité de Jénine, dans plusieurs villages autour de Naplouse et dans la ville de Salfit et des villages environnants.

« Israël veut empêcher les Palestiniens de mener une vie digne et utilise son contrôle sur nos ressources en eau à cette fin ; alors que les colonies israéliennes illégales bénéficient d’un service d’eau sans interruption », a déclaré Hamdallah. « Les Palestiniens sont forcés de dépenser de grosses sommes d’argent pour acheter de l’eau qui est pourtant leur propriété en premier lieu. »

Les Israéliens, y compris les colons, ont accès à 300 litres d’eau par jour, selon EWASH, alors que la moyenne en Cisjordanie est d’environ 70 litres, et que le minimum recommandé par l’Organisation mondiale de la Santé est de 100 litres par jour pour l’assainissement de base, l’hygiène et l’eau potable.

Jamal Dajani, directeur des communications au Bureau du premier ministre, a qualifié la décision de Mekorot « d’inhumaine et scandaleuse. »

La privation de l’accès à l’eau potable dans les villages a été considérée comme particulièrement scandaleuse, alors que les musulmans palestiniens célèbrent le mois sacré du Ramadan, qui est entré dans sa deuxième semaine ce mardi.

Certaines zones n’auraient pas reçu d’eau depuis plus de 40 jours, selon Al Jazeera.

En réponse à une demande de commentaire, un porte-parole du coordinateur israélien des activités coloniales dans les Territoires (COGAT) a dit à Ma’an que, en raison de l’augmentation des taux de consommation d’eau en été, le débit d’eau « est régulé. »

Al-Haq, le groupe de défense des droits des Palestiniens, a estimé dans un rapport publié en 2013 que jusqu’à 50% des réserves d’eau palestiniennes sont détournées par Mekorot au cours des mois d’été pour répondre aux besoins de consommation des colonies illégales d’Israël.

Selon Al-Haq, le Joint Water Committee (JWC) israélien détient un pouvoir de décision absolu sur la gestion et le développement de toutes des ressources en eau en Cisjordanie.

La création du JWC il y a plus de deux décennies « aurait dû être une réforme positive pour les Palestiniens », a écrit Al-Haq. Cependant, leur rapport note que le système de consensus permet à Israël d’exercer son droit de veto sur toute proposition des Palestiniens de maintenir l’infrastructure de l’eau existante ou de construire de nouveaux projets.

À peine la moitié des propositions palestiniennes pour des puits et des projets d’amélioration du réseau d’eau ont été approuvées par Israël entre 1995 et 2008, par rapport à un taux d’approbation de 100 pour cent pour les projets israéliens, selon une étude citée dans le rapport.

Selon Amnesty International, près de 200 000 Palestiniens en Cisjordanie n’ont pas d’accès à l’eau courante.

« Israël mène une guerre de l’eau contre les Palestiniens », a déclaré Dajani. « Il ne suffit pas à Israël de s’approprier systématiquement la terre palestinienne et de voler les ressources naturelles de la Palestine. Il refuse également aux Palestiniens le droit à l’eau. »(Info-Palestine)–vendredi 17/06/2016 -

***********************************

*Le président américain Barack Obama est arrivé jeudi 16/06/2016 en milieu de journée à Orlando (Floride), pour rencontrer les familles des victimes de la fusillade qui a fait 49 morts dans une boîte gay de la ville.*agences

*****************************

*l’Arabie saoudite placée sur la liste noire des pays violant les droits des enfants, l’accusant de la mort de centaines de mineurs au Yémen

enfants

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a placé jeudi la coalition arabe menée par l’Arabie saoudite sur sa liste noire des pays violant les droits des enfants, l’accusant de la mort de centaines de mineurs au Yémen.

Les rebelles chiites houthis, qui contrôlent la capitale yéménite Sanaa, sont également épinglés dans le rapport annuel de l’Onu qui détaille le sort des enfants victimes de conflits armés en 2015 dans 14 pays.

« Dans plusieurs situations de conflit, des opérations aériennes ont contribué à créer un environnement complexe où de nombreux enfants ont été tués et blessés », a déploré Leila Zerrougui, la représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés de l’Onu.

« La situation au Yémen s’est montrée particulièrement préoccupante avec une multiplication par cinq du nombre d’enfants recrutés (pour participer aux combats) et six fois plus d’enfants tués et blessés par rapport à 2014″, souligne le bureau de la représentante dans un communiqué.

La coalition menée par l’Arabie saoudite pour lutter contre les rebelles houthis est responsable à 60% du bilan de 785 enfants tués et de 1.168 mineurs blessés l’an dernier au Yémen, selon le rapport. Sur les 762 cas de recrutements d’enfants soldats recensés par l’Onu, le rapport en attribue 72% aux houthis, 15% aux forces pro-gouvernementales et 9% à el-Qaëda dans la péninsule arabique (Aqpa).

Pilotée par Riyad, la coalition arabe a lancé fin mars 2015 une campagne militaire contre les rebelles houthis, accusés de liens avec l’Iran, pour stopper leur avancée dans le sud du Yémen. Ces derniers, alliés aux partisans de l’ex-président déchu Ali Abdallah Saleh, ont pris le contrôle de larges territoires du pays.
L’Onu met régulièrement en garde contre la « catastrophe humanitaire » dans ce pays pauvre de la Péninsule arabique où plus de 6.400 personnes ont été tuées depuis mars 2015.(Afp)–vendredi 3/06/16

************************************

     **Mohamed Ali est mort

Les ennemis de la Russie dans actualité media_xll_8722019

La légende de la boxe Mohamed Ali est décédé vendredi à l’âge de 74 ans à Phoenix (Arizona), a annoncé sa famille dans un communiqué.

« Après un combat de 32 ans contre la maladie de Parkinson, Mohamed Ali est décédé à l’âge de 74 ans », a annoncé son porte-parole Bob Gunnell. « Le triple champion du monde des lourds est mort dans la soirée », poursuit le communiqué.

Ses obsèques auront lieu dans sa ville natale de Louisville, dans le Kentucky, a précisé le porte-parole du boxeur le plus célèbre de la planète, sans préciser la date. « La famille Ali voudrait remercier tous ceux qui l’ont accompagné par leurs pensées, prières et soutien et demande le respect de son intimité », conclut le communiqué.

Mohamed Ali était hospitalisé depuis jeudi pour un problème respiratoire. une source proche de la famille avait indiqué vendredi dans la soirée à l’AFP que l’ancien boxeur « était dans un état très grave », confirmant les informations de plusieurs médias américains, dont le quotidien Los Angeles Times et la chaîne de télévision NBC News. Ali souffrait depuis une trentaine d’années de la maladie de Parkinson et avait déjà été hospitalisé à deux reprises fin 2014 et début 2015 pour une pneumonie et une infection urinaire.

The Greatest
Né Cassius Clay, champion olympique à Rome en 1960, il avait débuté sa carrière professionnelle la même année, devenant champion du monde WBA en 1964 en battant Sonny Liston par KO au 7e round.

Maître mondial incontesté de la catégorie-reine des lourds, celui qu’on surnommait « The Greatest » (Le plus grand) avait choqué les Etats-Unis en 1967 en refusant de faire son service militaire et de partir faire la guerre du Vietnam, en raison de ses convictions religieuses. Il avait été emprisonné, déchu de ses titres et interdit de boxer pendant trois ans et demi, avant de redevenir champion du monde en 1974, réunifiant les titres WBA et WBC lors de sa victoire par KO (8e round) sur George Foreman lors du « combat dans la jungle » à Kinshasa, en République démocratique du Congo, l’ex-Zaïre. Il avait perdu son titre aux points face à Leon Spinks le 15 février 1978 et l’avait récupéré en prenant sa revanche le 15 septembre de la même année. Il avait terminé sa carrière professionnelle sur une défaite aux points face à Trevor Berbick, le 11 décembre 1981 au Queen Elizabeth Sports Centre de Nassau.*samedi 4/06/2016 -Source: Belga

media_l_8722058 Abou.Bakr.al-Baghdadi dans international

media_l_8722056 Arabie.saoudite dans société

**Palmarès

Jeux Olympiques Mi-lourds: 1er (1960)

Championnats du monde Lourds WBA: 1964, 1967, 1974-1978, 1978-1979

Lourds WBC: 1964-1967, 1974-1978

Nombre de combats disputés: 61 de 1960 à 1981 (56 victoires dont 37 avant la limite, 5 défaites)

1er combat: bat Tunney Hunsaker aux points le 29/10/1960 à Louisville (Kentucky)

Dernier combat: perd aux points devant Trevor Berbick le 11/12/1981 à Nassau (Bahamas)

Distinctions
Messager de la Paix de l’ONU (1998-2008)
Médaille de la Paix Otto Hahn (2005)
Medal of Freedom, la plus haute distinction pour un civil aux USA (2005).

media_xll_8722049 crue
media_xll_8722059 ennemi
media_xll_8722030 festival
media_xll_8722055 foudre
media_xll_8722037 Mohamed.Ali
media_xll_8722038 paris
media_xll_8722004 russie
media_xll_8722060 Seine

***************************************************

*Crue sans précédent de la Seine à Paris

media_xll_8720354 syrie

**Paris vit une situation climatique sans précédent. La Seine est proche de son plus haut niveau en 34 ans. Et un pic était attendu vendredi soir. Des musées comme le Louvre ont pris des dispositions. L’Elysée pourrait ne pas être épargnée.

media_xll_8720350 Yemen

Paris a les pieds dans l’eau. La capitale française subit la crue de la Seine la plus importante depuis plus de 34 ans. Le fleuve qui traverse la ville est six mètres au-dessus de son niveau habituel et les autorités s’attendent à un pic vendredi soir.

Portes closes
Plusieurs institutions situées de part et d’autre de la Seine ont déjà pris des dispositions. Le Louvre, le musée le plus visité au monde, a été fermé au public. « Plusieurs milliers d’oeuvres » conservées dans ses réserves ont été évacuées dans la nuit « dans de bonnes conditions », selon la direction. Rive gauche, de l’autre côté du fleuve, le Musée d’Orsay restera portes closes 
jusqu’à mardi pour une opération similaire.

Les bâtiments publics ne sont, eux non plus, pas épargnés par la menace. À tel point qu’un plan de secours a été mis en place. Car, que se passerait-il en cas d’inondation de l’Elysée? Un « plan de continuité du travail gouvernemental » prévoit le déménagement du Palais présidentiel et des ministères bord de Seine. Une situation d’urgence qui imposerait à François Hollande et au gouvernement de déménager au château de Vincennes, à 10 km de là.

Seuil maximum
Comme l’évoque Le Point, outre l’Elysée, situé à 500 mètres des bords de Seine (le château de Vincennes est à 2 km), ce sont pas moins de 51 sites qui sont concernés par le plan activé par le Premier ministre Manuel Valls. Pour autant, le plan d’urgence ne serait enclenché par le gouvernement qu’à un certain seuil, évalué à 6,5 mètres. Malgré une estimation mesurée entre 6,3 et 6,5 mètres et attendue en soirée, François Hollande n’est pas encore près à faire ses valises. 

« Pour l’instant, on veille à ce que tous les dispositifs soient prêts et que les différentes mesures puissent être appliquées pour assurer la continuité du travail gouvernemental », déclarait le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale. Pour autant, le haut niveau d’eau devrait rester relativement stable pendant tout le week-end avant d’amorcer la décrue. La dernière grande crue avait atteint 6,15 mètres en 1982.*7sur7/ vendredi 3/06/2016

media_xll_8720353

media_xll_8720332

media_xll_8720343

****************************

*La foudre frappe les participants à un festival musical dans l’ouest de l’Allemagne

Huit personnes grièvement blessées par la foudre au festival Rock am Ring

* La foudre a grièvement blessé huit personnes lors d’un festival musical dans l’ouest de l’Allemagne dans la nuit de vendredi à samedi, a annoncé l’organisateur, au moment où le pays connaît une succession d’intempéries.

« Les secours ont indiqué qu‘au moins 42 festivaliers avaient été conduit et pris en charge dans les hôpitaux de la région. Huit d’entre eux ont des blessures graves. Un fan a pu être réanimé avec succès, selon la Croix-Rouge allemande », précise sur son site le festival Rock am Ring qui a lieu en Rhénanie-Palatinat.

La police a confirmé l’accident sans pour autant s’avancer sur le bilan.

Le festival qui a lieu jusqu’à dimanche a été maintenu malgré des risques d’orages en fin d’après-midi ou dans la soirée.

Différentes régions d’Allemagne ont connu des intempéries meurtrières. Sept personnes sont mortes en Bavière (sud) à la suite d’inondations mercredi soir et quatre ont perdu la vie en début de semaine dans le Bade-Wurtemberg. *samedi 4/06/2016 -Source: Belga

media_xll_8720997

Les sacs admis aux festivals, moyennant de stricts contrôles

Les sacs proscrits lors des festivals d'été en Flandre

**********************************************

media_xll_8724390

*Les Suisses rejettent la création d’un revenu de base pour tous

Les Suisses ont rejeté massivement dimanche, sans surprise, la création d’un revenu de base pour tous, un projet révolutionnaire qui a suscité de vifs débats, selon les premières tendances données par l’institut de sondage gfs.bern pour la télévision publique.

Les bureaux de vote ont fermé leurs portes à midi (10H00 GMT) et les résultats définitifs ne seront connus que dans la soirée. Toutefois, selon une projection nationale diffusée par la télévision, 78% des Suisses auraient rejeté le projet de revenu de base, alors qu’ils approuveraient à 66% une réforme du droit d’asile et à 61% une loi sur l’autorisation du diagnostic préimplantatoire. L’initiative populaire « pour un revenu de base inconditionnel » (RBI) proposait de verser une allocation universelle chaque mois à tous les Suisses et aux étrangers vivant dans le pays depuis au moins 5 ans, qu’ils aient ou non déjà un emploi. Le montant envisagé par le groupe non politique à l’origine de l’initiative était de 2.500 francs suisses (2.260 euros) par adulte – un montant très faible pour vivre en Suisse – et 650 francs suisses pour chaque mineur. Recevoir de l’argent sans contrepartie? Inconcevable
Pour la majorité des Suisses qui vénèrent la valeur travail, recevoir de l’argent sans contrepartie est inconcevable. Il faut se souvenir qu’en 2012 déjà, ils avaient refusé de porter leurs congés payés de 4 à 6 semaines, craignant une baisse de leur compétitivité. « Les Suisses ont jugé dimanche de façon réaliste », a commenté sur la chaîne RTS le politologue Andreas Ladner, de l’université de Lausanne. « Etre payé sans travailler, ça aurait été un grand pas. L’initiative n’était pas très claire, elle était surtout destinée à alimenter une discussion », a-t-il ajouté. Les électeurs suisses ont en revanche soutenu le projet de loi proposant d’accélérer les procédures de demande d’asile, dont une grande partie devront être achevées en 140 jours maximum. Ils ont également dit oui au diagnostic préimplantatoire (DPI), une technique qui permettra de sélectionner et de congeler des embryons, mais uniquement ceux des couples porteurs d’une maladie héréditaire grave ou qui ne peuvent pas avoir d’enfant par voie naturelle.*dimanche 05 juin 2016 /  Source: AFPmedia_xll_8724526

***Qui n’a jamais rêvé d’être payé à ne rien faire?

Carole est une Zurichoise de 30 ans, diplômée en ethnologie. Elle touchera 2.500 francs suisses (2.260 euros) par mois pendant un an et sera la première personne en Suisse à toucher un revenu de base inconditionnel, peu importe si elle travaille ou pas.

Le cas de Carole, qui s’exprime sur Youtube, mais dont le nom de famille n’est pas divulgué, pourrait se généraliser en Suisse si la population vote « oui » dimanche à une initiative populaire lancée par un groupe sans affiliation politique, visant à instaurer un revenu de base inconditionnel (RBI). Ce revenu doit permettre à « l’ensemble de la population de mener une existence digne et de participer à la vie publique ». En attendant, les partisans du RBI ont lancé une collecte de fonds sur internet afin de verser 2.500 francs suisses par mois pendant un an à une personne tirée au sort. Carole est la première gagnante. L’initiative propose que chaque Suisse et tout étranger résidant depuis au moins cinq ans reçoivent de l’Etat une allocation mensuelle, peu importe si la personne travaille ou non. « C’est un rêve qui existe depuis longtemps », mais qui est devenu « indispensable » face au chômage élevé provoqué par la robotisation croissante, explique à l’AFP l’un des pères de l’initiative, Ralph Kundig. Le ministre suisse de l’Intérieur, Alain Berset, docteur en économie, y voit « quelque chose d’utopique ». A Berne, gouvernement, Parlement et partis, sauf les Verts et l’extrême-gauche, dénoncent en bloc l’idée d’un RBI. « C’est un vieux rêve, un peu marxiste. Pleins de bons sentiments irréfutables mais sans réflexion économique », observe le directeur du Centre international d’études monétaires et bancaires à Genève, Charles Wyplosz, qui dit à l’AFP que si le lien entre la rémunération et le travail est coupé, « les gens en feront moins ». Pour les enfants aussi 
Pascale Eberle, 55 ans et infirmière à domicile, explique à l’AFP que le RBI peut « donner la possibilité à nos petits-enfants d’avoir une autre vie ». Le montant du revenu et son financement devront être définis par le Parlement. L’initiative suggère une mensualité de 2.500 francs suisses par adulte – avec laquelle il est très difficile de vivre – et de 625 francs suisses pour les mineurs. Un travailleur gagnant auparavant 7.000 francs suisses toucherait 2.500 francs de RBI et 4.500 francs de salaire. Ceux qui disposent de moins de 2.500 francs par mois toucheraient ce montant. Soit au total un versement de 208 milliards de francs suisses pour toute la Suisse, selon les autorités, qui devraient trouver une source de financement supplémentaire pour 25 milliards de francs suisses environ, « ce qui impliquerait des économies drastiques ou de fortes hausses d’impôts ». Le gouvernement craint aussi que moins de personnes décident de travailler, ce qui générerait des pertes fiscales supplémentaires. Les défenseurs de l’initiative suggèrent d’éliminer des aides et assurances sociales ou de créer une taxe sur les transactions électroniques. « Il y a actuellement en Suisse des paiements électroniques qui correspondent à 100.000 milliards de francs suisses chaque année. Vous prenez de cela 0,2%, cela permet de générer 200 milliards », explique le directeur de l’Institut banque et finance de l’université de Zurich, Marc Chesney. Minimum vital
Pour les Verts, le RBI assure un « minimum vital, un avantage pour les employés qui peuvent mieux résister à la pression sur le marché du travail et refuser des conditions de travail déplorables ». Le directeur général de l’Organisation internationale du travail (OIT, une agence de l’ONU), Guy Ryder, ne prend pas position mais il reconnaît que la transformation à long terme du monde du travail va pousser les sociétés à « trouver des moyens de distribution du revenu national qui ne soient pas directement liés au travail ou au salaire ». Pour l’instant, explique-t-il, seules quelques expériences-pilotes doivent être menées ces prochains mois comme à Utrecht (Pays-Bas), mais aussi en Finlande. En Suisse, le RBI devrait rester une utopie: d’après le dernier sondage de l’institut gfs.bern, 71% des personnes y sont opposés. Conformément à leur système politique de démocratie directe, les Suisses sont appelés à se prononcer trois à quatre fois par an sur une multitude de questions. Dimanche, ils devront aussi se prononcer sur l’accélération des procédures d’asile et l’autorisation du diagnostic préimplantatoire.*imanche 05 juin 2016 /  Source: AFP

*******************************************

Les revenus de Blatter étaient "justifiés" selon ses avocats

Joseph Blatter, ex-président de la Fifa, Jérôme Valcke et Markus Kattner, ses ex-lieutenants, se sont partagé 80 millions de dollars « dans un effort coordonné d’enrichissement personnel » à travers contrats et compensations, au cours des 5 dernières années, a indiqué vendredi la Fifa.

La fédération internationale de football, basée à Zurich, a indiqué avoir livré ces informations à la justice suisse et va les partager avec la justice américaine. « Certains contrats contiennent des dispositions qui semblent violer le droit suisse », expose encore la Fifa au sujet des avenants et systèmes de bonus de ses trois anciens dirigeants.

« Il apparaît un effort coordonné par trois anciens hauts responsables de la Fifa pour s’enrichir par des augmentations annuelles des salaires, des primes liées à la Coupe du monde et d’autres avenants pour un total de 80 millions de dollars sur les cinq dernières années », a exposé la Fifa.

Et la Fifa de donner des exemples. Le 30 avril 2011, M. Valcke (secrétaire général) et M. Kattner (secrétaire général adjoint) « ont reçu des prolongations de contrat de 8,5 ans jusqu’en 2019″ avec « des primes de départ généreuses leur garantissant le paiement intégral, jusqu’à 17,8 millions de dollars et 9,9 millions de dollars respectivement, dans le cas où leur emploi avec la Fifa s’arrêtait, si M. Blatter n’était pas réélu ».

Le 1 décembre 2010, MM. Blatter, Valcke et Kattner « reçoivent 23,4 millions de dollars de primes spéciales pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud », qui sont « octroyées rétroactivement – quatre mois après la fin de la Coupe du monde – et apparemment sans une disposition du contrat sous-jacent stipulant ces primes ».

Blatter est actuellement suspendu pour six ans de toute activité liée au football dans une autre affaire, celle du fameux paiement controversé de 1,8 millions d’euros à Michel Platini, ex-président de l’UEFA, suspendu pour quatre ans.

Valcke a été limogé de la Fifa pour son implication présumée dans une revente au marché noir de billets et est suspendu pour 12 ans de toute activité liée au football. Kattner avait été remercié le 23 mai pour des « manquements ».(Afp) *vendredi 3/06/16

*********************************

*24% des citadins européens menacés de pauvreté, selon une analyse Eurostat. 

Le risque de pauvreté ou d’exclusion sociale touche environ 24% de l’ensemble des citadins européens, selon une analyse chiffrée effectuée par Eurostat. Parmi les citadins de l’UE âgés de 20 à 64 ans, 70% avaient un emploi l’an dernier.

Plus de la moitié des 20-64 ans vivent en ville au Royaume-Uni (60%) et à Chypre (54%) pour 41% à l’échelle européenne. Le chômage plus élevé en ville en Belgique
Le taux d’emploi est généralement plus élevé en ville qu’en zones rurales. En moyenne dans l’UE, 70% des citadins âgés de 20 à 64 ans avaient un emploi en 2015, pour 60,8% en Belgique qui présente la particularité d’afficher un taux d’emploi plus faible en ville qu’en zones rurales (69,9%).Le mauvais élève belge
La Belgique présente en outre un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale pour les citadins légèrement plus élevé que la moyenne européenne (28,6 contre 24,4%). Ce risque est moins prononcé en milieux ruraux belges (21,1%).Les ministres de l’UE responsables des affaires urbaines se rencontraient lundi pour approuver le Pacte d’Amsterdam, établissant un Agenda urbain pour l’UE.

*30/05/2016 -Source: Belga

*********************************


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café