infos, par ci, par là.09

9 04 2015

*Yémen: Médiation algérienne pour éviter une guerre régionale

Moyen-Orient-carte-du-Moyen-Orient-Israel-Liban-Syrie-Jordanie-Iran-Iraq-Koweit-Barhain-Quatar-Oman-Arabie-Saoudite-Emirat-Arabe-Oman-Yemen-2

Dans une tentative de trouver une issue à la crise yéménite, l’Algérie s’est vue confier le rôle de médiateur entre Téhéran et Riyad.

En effet, les quotidiens libanais As-Safir et AlAkhbar rapportent ce samedi 18 avril 2015n qu’un diplomate algérien a révélé à l’agence d’information turque Anatolie que l’Algérie a entrepris une médiation discrète entre Riyad et Téhéran en transmettant durant les deux dernières semaines plusieurs messages entre l’Arabie saoudite et l’Iran concernant « la nécessité de mettre un terme au conflit armé au Yémen, afin d’éviter l’éclatement d’une guerre régionale ».

Ce diplomate a précisé à l’agence d’information turque qu’ « il s’agissait de messages d’avertissements et d’apaisements entre les deux parties. A titre d’exemple, les deux pays se sont mis d’accord pour éviter tout affrontement entre la marine saoudienne et les cargos iraniens passant par le détroit de Bab el Mandeb, et à épargner aux Marines des deux pays d’entrer au conflit armé ». *Par Khidr Ali | 18/04/2015 | algerie1.com

****************

*Poignée de main historique entre Barack Obama et Raul Castro

infos, par ci, par là.09 dans actualité media_xll_7626614

Les présidents américain Barack Obama et cubain Raul Castro se sont réunis samedi 11 avril 2015 au Panama pour un entretien historique, le premier entre des dirigeants de ces deux pays ennemis de la Guerre froide depuis 1956.
MM. Obama et Castro se sont retrouvés après avoir posé pour la photo de groupe de tous les présidents présents au Sommet des Amériques qui s’est déroulé vendredi et samedi au Panama.

Le président américain Barack Obama a remercié samedi son homologue cubain Raul Castro pour son «esprit d’ouverture» avant de s’entretenir avec lui lors d’un tête à tête sans précédent depuis 1956, en marge du Sommet des Amériques au Panama. 
«C’est évidemment une rencontre historique (…) Nous sommes désormais en position d’avancer vers l’avenir», a-t-il ajouté devant quelques journalistes, avant d’entamer cette rencontre à huis clos avec Raul Castro.*estrepublicain.fr/ samedi 11 avril 2015

**Le samedi 11 avril restera marqué par la rencontre historique entre le président américain, Barack Obama, et son homologue cubain, Raul Castro. Après un demi-siècle d’affrontements, les deux pays se retrouvent côte à côte au sommet des Amériques qui se déroule depuis vendredi 10 avril au Panama. C’est par une poignée de main historique que le monde a compris ce samedi 11 avril que les deux dirigeants entendaient bien faire entrer leurs pays dans une nouvelle ère. Face aux 35 chefs d’État du continent américain, Raul Castro a plaidé sa cause pour une levée de l’embargo qui pèse sur son pays depuis des décennies. La levée de l’embargo incombe au Congrès américain.

En attendant, Barack Obama promet la poursuite des négociations sur le terrain diplomatique et des effets concrets du processus de normalisation. A Cuba la perspective du rapprochement est plutôt bien accueillie.*.francetvinfo.fr/samedi 11 avril 2015

*****************************

Embarcation de fortune pour ces migrants venus d'Afrique au large l'île italienne de Lampedusa./ Photo MaxPPP

*Méditerranée: 400 migrants disparus dans le naufrage d’une embarcation de fortune

Jusqu’à 400 migrants ont disparu dans le naufrage d’une embarcation de fortune dimanche en Méditerranée, selon des survivants débarqués mardi matin en Italie et interrogés par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l’ONG « Save the children ».

Les garde-côtes italiens, qui ont porté secours à 42 bateaux chargés au total de plus de 6.500 migrants dimanche et lundi, avaient annoncé avoir sauvé 144 personnes et récupéré neuf corps après le naufrage de l’une de ces embarcations.(Afp)*14 avril 2015

*********************************

*Les actes antimusulmans se sont multipliés en France  

*222 actes antimusulmans dénombrés entre janvier et mars 2015

Les actes antimusulmans se sont multipliés en France depuis les attentats de janvier, avec six fois plus d’incidents au premier trimestre 2015 que sur la même période de 2014, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Quelque 222 actes antimusulmans ont été dénombrés entre janvier et mars 2015, contre 37 sur les trois premiers mois de 2014, a détaillé l’Observatoire national contre l’islamophobie, un organe musulman qui effectue ce décompte sur la base des plaintes et main courante déposées par les victimes, en collaboration avec le ministère de l’Intérieur.

L’essentiel de la hausse se concentre en janvier, avec 178 actions et menaces (+1.171%) commis dans la foulée des attentats jihadistes contre le journal satirique Charlie Hebdo et un hypermarché cacher, du 7 au 9 janvier.

La situation semble s’être tassée ensuite: 18 en février (+80%) et 26 en mars (+100%). « Jamais depuis la mise en place en 2011 de l’Observatoire national contre l’islamophobie, les actes antimusulmans n’ont connu une telle implosion par des actions, menaces ou sur les réseaux sociaux », écrit dans un communiqué le président de cette instance, Abdallah Zekri.

Selon lui, les attentats qui ont fait 17 morts ne peuvent « en aucun cas justifier ce sommet de haine ou de vengeance à l’égard des Français de confession musulmane qui ne sont ni responsables ni coupables des actes terroristes » commis par des « islamistes criminels ».

Les actes sont de nature variée, a-t-il précisé: « agressions violentes à l’égard d’hommes et de femmes dont certaines enceintes », « jets de grenade et tirs par arme à feu » contre des mosquées, « dégradations de commerces appartenant à des Français de confession musulmane ou inscriptions de tags nazis » sur les mosquées…Le gouvernement français doit présenter vendredi un programme d’action contre le racisme et l’antisémitisme, qui devrait notamment prévoir des sanctions plus rapides contre les auteurs d’actes racistes.(Afp)* 16/04/2015 | 

********************************

**Mali: attentat suicide contre une base des Casques bleus 

Au moins trois civils ont été tués mercredi près de Gao, dans le nord du Mali, dans une attaque suicide contre les soldats de l’ONU, qui a également fait 16 blessés dont neuf Casques bleus nigériens, a affirmé la Mission de l’ONU au Mali (Minusma).

« Un véhicule suicide a explosé à l’entrée du camp de la Minusma à Ansongo », faisant neuf blessés, dont deux grièvement atteints, « parmi les Casques bleus du contingent du Niger » et « provoqué la mort d’au moins trois civils », sept autres étant blessés, a indiqué la Minusma dans un communiqué.*.(Afp)15/04/2015 | 

********************************

*La France proteste contre l’austérité

media_xll_7621893 austérité dans international

Des milliers de personnes manifestaient jeudi 9 avril 2015 en France et à travers la France pour dire « stop à l’austérité » et au blocage des salaires, à l’initiative de quatre syndicats qui appelaient aussi à des arrêts de travail.

« Le mot d’ordre, c’est contre l’austérité et pour des politiques alternatives à celle du gouvernement et du Medef (patronat) », a expliqué à l’AFP Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, au côté de son collègue de FO Jean-Claude Mailly à la tête d’un cortège parisien long et dense. Les revendications portent sur « la revalorisation des salaires, la réduction du temps de travail, tout ce qui fait en sorte qu’on puisse développer l’emploi », a expliqué Philippe Martinez, alors que le chômage est reparti à la hausse en février avec 3,5 millions de sans-emploi. Les deux autres syndicats à l’origine du mouvement sont la FSU (éducation) et Solidaires. Plusieurs confédérations représentatives – CFDT, CFTC, CGC, CFDT, UNSA – ne s’y sont pas associées. Dans la matinée, plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés en régions, où plus de 80 défilés étaient programmés. Jean-Claude Mailly s’est dit auprès de l’AFP « optimiste » sur le niveau de la mobilisation, qui intervient une dizaine de jours après les élections départementales marquées par la défaite du Parti socialiste au pouvoir, le progrès de la droite et l’enracinement du Front national (extrême droite). Pour M. Martinez, les salariés ont « sanctionné la gauche » en raison de « l’austérité dont le résultat est le chômage et la montée de la xénophobie ». Hormis dans le transport aérien, où l’appel à la mobilisation télescope un mot d’ordre lancé par le premier syndicat de contrôleurs, les perturbations étaient peu importantes. *9/04/2015 -Source: Belga

**Les demandes d’asile en France ont baissé pour la première fois en sept ans en 2014

Camp pour migrants, appelé "New Jungle" ou "Sangatte sans toit", le 3 avril 2015 à Calais

Les demandes d’asile en France ont baissé pour la première fois en sept ans en 2014, pour s’établir à 64.811, selon un bilan publié jeudi par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra).

Les demandes ont diminué de 2,2% par rapport à 2013, qui s’était soldé par 66.251 dossiers, selon l’Ofpra qui confirme ainsi des tendances données dès décembre par le ministre de l’Intérieur.

Bernard Cazeneuve avait alors indiqué que le nombre de demandes d’asile devrait atteindre 63.000 pour l’année 2014, soit la première année de baisse après un quasi doublement entre 2006 et 2013, en appelant à cesser de voir la France «comme une forteresse assiégée».

La France est désormais le quatrième pays d’accueil des demandeurs d’asile en Europe derrière l’Allemagne (qui a enregistré plus de 173.000 premières demandes), la Suède (81.000) et l’Italie, où la demande «passe de 28.000 en 2013 à 170.000 en 2014», selon le rapport.

«Parmi les principaux pays européens, seule la France voit la demande d’asile enregistrer une baisse», souligne le rapport de l’Ofpra.

Sur les chiffres de 2014, 59.313 concernaient des premières demandes (-1,9%) et 13.859 des mineurs accompagnants (-4,7%).

En ce qui concerne l’origine géographique des primo-demandeurs d’asile, l’évolution est «contrastée» selon le rapport: le premier pays d’origine reste la République démocratique du Congo (-4,6% à 3.782 demandes), suivi de la Chine (+17,6% à 2.497) et du Bangladesh (-17% à 2.425).

Le nombre de dossiers déposés par des Syriens a plus que doublé (+136% à 2.072). Les demandes kosovares ont fortement baissé (-55%), ce qui s’explique selon l’Ofpra par l’inscription du Kosovo sur la liste des pays d’origine sûre, avec «une nouvelle inflexion à la hausse en fin d’année» après que le pays a été retiré de cette liste en octobre.

L’an dernier, l’Ofpra a rendu 69.255 décisions contre 62.056 en 2013. Le taux d’admission à l’Ofpra était de 16,9% l’an dernier, mais en bout de course, après un éventuel recours devant la Cour nationale du droit d’asile (CNDA), les demandeurs ont une chance sur cinq environ d’obtenir l’asile, selon le rapport (14.512 admissions en 2014, contre 11.371 l’année précédente). *20minutes.fr/16/04/15

**La France nomme un ambassadeur homosexuel au Vatican

media_xll_7636154 fossile.dinosaure dans société

Le Saint-siège s’est refusé mercredi à tout commentaire après que le gouvernement français eut annoncé maintenir son choix d’un ambassadeur homosexuel au Vatican, une décision à laquelle cet Etat n’a pas répondu favorablement.

« Cette question n’est pas du ressort du bureau de presse du Saint-siège, je n’ai pas de commentaires à faire, car cela relève strictement des relations entre Etats », a réagi le porte-parole du Saint-siège, le père Federico Lombardi. 

Paris « reste sur sa proposition », concernant le choix de son ambassadeur auprès du Vatican, avait annoncé un peu plus tôt le porte-parole du gouvernement français, Stéphane Le Foll, à l’issue du conseil des ministres. 

« La France a fait un choix d’avoir un ambassadeur auprès du Vatican. Ce choix s’est porté sur M. (Laurent) Stefanini et cela reste la proposition de la France », avait déclaré Stéphane Le Foll. 

Un bras de fer feutré est engagé entre Paris et le Saint-Siège sur la nomination de ce diplomate homosexuel, le Vatican n’ayant pas donné de réponse à la proposition française, émise en janvier, ce qui équivaut à un désaveu. 

Le pape est-il à l’origine du blocage ? , comme le laissent entendre certains médias, le Vatican veut-il faire payer au gouvernement français la loi sur le mariage homosexuel qu’il a toujours désapprouvé ? Le Vatican a pour le moment choisi le silence.*15/04/15 -Source: Belga

**Mouvement de grève à Radio France

media_xll_7619847 france

Le mouvement de grève à Radio France a été reconduit jusqu’à vendredi, 23e jour du conflit, a constaté jeudi un journaliste de l’AFP. La grève a été votée lors d’une assemblée générale à laquelle participaient environ 300 employés de la Maison ronde. Les salariés attendent, jeudi, des « annonces » de la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, visant à dénouer le conflit, selon une source syndicale.*jeudi 09/04/15 – Source: AFP

media_xll_7621565 manifestations

***************************************

Google toujours la marque la plus influente en Belgique

Le géant américain Google a « hâte de discuter avec la Commission européenne au cours des prochains mois » au sujet des accusation d’abus de position dominante lancées à son encontre, indique le groupe mercredi dans des messages postés sur son blog officiel.

Les accusations passées d’atteintes portées aux consommateurs et aux concurrents « se sont révélées loin de la vérité », ajoute l’entreprise. « En fait, les gens ont plus de choix aujourd’hui qu’auparavant », affirme l’entreprise sur son blog. L’entreprise en veut pour preuve les « nombreux autres moteurs de recherche tels que Bing, Yahoo, Quora, DuckDuckGo et une nouvelle vague d’assistants de recherche comme le Siri d’Apple et le Cortana de Microsoft », « la tonne de services spécialisés » tels que Amazon, eBay ou Expedia, ou encore les habitudes des consommateurs, qui vont par exemple directement sur les sites de leurs journaux préférés.
Les entreprises qui se plaignent de ce que Google nuise à leur commerce, comme Springer, Yelp ou TripAdvisor sont contredites par leurs propres résultats, poursuit Google. Ainsi, Yelp a vu ses revenus augmenter de 350% en quatre ans, et TripAdvisor les a doublés sur la même période.Tout ceci explique notamment « pourquoi nous sommes, respectueusement mais fermement, en désaccord avec la nécessité d’émettre une communication de griefs et nous avons hâte de discuter avec la Commission européenne », conclut Google.*15/04/15 – Source: Belgamedia_xll_7636191 médiation.algérienne

*Google reste la marque la plus influente en Belgique, devant Colruyt et Facebook, selon les résultats de la deuxième étude « Most Influential Brands » réalisée par Ipsos dans 21 pays, dont la Belgique où un échantillon représentatif de 2.500 personnes a été sondé.

Samsung (4e, +4 places), Telenet (+2), Coca-Cola (+6), Microsoft (+3), Apple (-2), Ikea et You Tube (+1) complètent le top 10 des marques les plus influentes en Belgique. 

Ipsos souligne que la plupart des marques figurant dans ce top 10 sont des marques internationales, à l’exception des marques locales Colruyt et Telenet. Les plus grands gagnants dans le top 20 sont Studio Brussel (19e, +47), Spa (16e, +13), Proximus (12e, +13) et la RTBF (14e, +6).

Au niveau des 21 pays étudiés, représentant quelque deux tiers du PIB mondial, Google arrive en tête dans la majorité des pays. « Sur le plan international, cette marque a donc la plus grande influence sur nous. Les autres marques les plus influentes à l’échelle mondiale et également présentes dans le top 10 sont (en ordre aléatoire): Facebook, Coca-Cola, Samsung, Microsoft, Apple, VISA, You Tube, Wal Mart et Amazon », poursuit Ipsos, qui constate que le monde actuel est fortement déterminé par de « très jeunes » marques, souvent des marques ICT ou en ligne.*26/03/15 -Source: Belga

****************************************

*Pour « génocide » et assassinats commis entre 1975 et 1991 au Sahara occidental 

Un juge espagnol  propose le renvoi devant un tribunal de onze responsables policiers et militaires marocains 

La police bastonne à El Aayoune

Un juge espagnol a proposé jeudi le renvoi devant un tribunal de onze fonctionnaires, policiers et militaires marocains pour « génocide » et assassinats commis entre 1975 et 1991 au Sahara occidental, dernière colonie en Afrique occupée par le Maroc depuis 1975.

Dans un arrêt notifiant la fin de son enquête et rendu à la demande du parquet, le juge Baltasar Garzon de l’Audience nationale, estime que ces fonctionnaires marocains peuvent être jugés.

Selon cet arrêt, cité par l’AFP, il « existe des indices rationnels » permettant de juger ces personnes inculpées pour « génocide » en lien avec des « assassinats », des « détentions arbitraires » et des « actes de torture » commis au Sahara occidental.

Par ailleurs, le juge a lancé un mandat d’arrêt pour sept suspects déjà mis en examen et délivré quatre commissions rogatoires pour quatre autres personnes, afin que les poursuites leurs soient notifiées, car elles n’étaient pas visées jusque-là.

Selon le juge « la population civile sahraoui a été systématiquement attaquée par la police et l’armée marocaines » entre 1975 et 1991 lors du conflit armé ayant opposé le royaume du Maroc au Front Polisario, luttant contre l’occupation marocaine du Sahara occidental.

P120929-09

L’enquête avait été ouverte par le juge Garzon en octobre 2007, après le dépôt d’une plainte par des associations de défense des droits de l’Homme et des familles de victimes faisant état de la disparition de plus de 500 Sahraouis à partir de 1975.

A cette date, le Sahara occidental est occupé par le Maroc mais certaines victimes disposaient de pièces d’identité espagnoles. La justice espagnole avait alors enquêté sur les responsabilités éventuelles de 13 suspects sur un total de 32, dont certains sont décédés notamment Driss Basri, qui a été pendant 20 ans le ministre de l’Intérieur de feu le roi du Maroc Hassan II, selon l’agence. (Aps) 09/04/2015 

La répression des Marocains contre les Sahraouis n'a pas de limite

*La répression des Marocains contre les Sahraouis n’a pas de limite

*Un mandat d’arrêt international a été lancé contre un colonel de la gendarmerie royale, l’ex-gouverneur de Smara (ville occupée du Sahara occidental) et son successeur.

*Les mailles du filet se resserrent sur les tortionnaires et les assassins de civils sahraouis. Onze hauts fonctionnaires marocains, parmi eux des militaires de haut rang, répondront de leurs actes barbares devant la justice espagnole. Il «existe des indices rationnels permettant de juger les onze inculpés pour des faits de génocide», souligne l’enquête menée par le juge Pablo Ruz de l’Audience nationale, spécialisée dans les affaires complexes.
Le magistrat a dénoncé dans un arrêt rendu public jeudi des «attaques systématiques» contre les civils entre 1975 et 1991.Le réquisitoire est implacable. «Depuis novembre 1975, date de l’occupation par le Maroc du Sahara occidental (…) et jusqu’en 1991, la population civile a fait l’objet d’attaques systématiques et généralisées de la part des forces militaires et policières marocaines», est-il mentionné dans les conclusions du rapport du juge. Le magistrat fait état de «bombardements contre des campements de population civile,»de «déplacements forcés de populations civiles», d’ «assassinats, de détentions et disparitions de personnes d’origine sahraouie» écrit l’AFP dans une de ses dépêches datée du 9 avril.
Les victimes ayant été persécutées «en raison précisément de ces origines (sahraouies), dans le but de détruire partiellement ou totalement cette population et s’approprier le territoire du Sahara occidental» affirme le juge Pablo Ruz qui a estimé que les preuves sont amplement suffisantes pour qualifier ces actes dont doivent répondre les 11 inculpés de génocide. Un mandat d’arrêt international a été lancé contre sept d’entre eux. Parmi eux figurent l’ancien gouverneur de l’administration territoriale du ministère de l’Intérieur marocain jusqu’à 1997, Abdelhafid Ben Hashem, le gouverneur de Smara (ville du Sahara occidental occupée, Ndlr) entre 1976 et 1978 Said Ouassou, et son successeur Hassan Oushen ainsi qu’un colonel de la gendarmerie royale et un haut gradé militaire qui sont particulièrement visés par ces accusations.
Les faits qui leur sont reprochés mettent en exergue la face hideuse et inhumaine de la politique menée par le pouvoir marocain contre les civils sahraouis. Ils sont responsables des tortures administrées à Hadram Abderrahman, arrêtée le 15 décembre 1975 chez elle, arrachée par la force à son bébé de moins d’un an qu’elle allaitait indique le magistrat espagnol dans son enquête. Il décrit avec une précision les sévices subis par la victime. «Elle fut ensuite torturée durant un mois et demi, tous les jours, pendant un temps indéterminé, avec des pauses de 10 à 15 minutes» et fut «victime d’agressions sexuelles.
Elle était notamment attachée par les pieds et tête en bas pendant qu’elle était frappée à coups de bâton» ou «couchée nue sur une table et frappée jusqu’à ce que la peau se détache» affirme le juge de la haute cour en Espagne, Pablo Rafael Ruz Gutierrez.
De quoi donner la nausée. Une affaire qui tombe à point pour remettre en en scène la question de la mise en oeuvre d’un mécanisme de surveillance des droits de l’homme au Sahara occidental à quelques jours du vote d’une résolution, par le Conseil de sécurité, qui doit prolonger le mandat de la Minurso (Mission des nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental). Il faut souligner qu’elle intervient aussi dans la foulée d’un communiqué commun rendu public à l’issue de la troisième session du dialogue stratégique algéro-américain, tenue mercredi à Washington.
L’Algérie et les Etats-Unis «ont exprimé leur soutien en faveur de la résolution 2152 du Conseil de sécurité des Nations unies et leur engagement à aider les parties à parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, qui assurera l’autodétermination du peuple du Sahara occidental…» indique le document. Le pouvoir marocain est à deux doigts de la correctionnelle. *Par Mohamed TOUATI - Samedi 11 Avril 2015-L’Expression

***********************************

*Les Arabes s’entretuent. Israël jubile

 Obama.Castro

Israël jubile : le massacre de femmes et d’enfants et la destruction d’habitations civiles, comme il le fait de façon récurrente à Ghaza, font des émules au Proche et Moyen-Orient. Sa jubilation est double parce que ce sont des Arabes qui s’entretuent. Après El Qaîda et Daech, l’Arabie Saoudite et ses alliés de la coalition lui ont emboîté le pas. Et de quelle manière ! Une dizaine de pays arabes ont uni leurs forces pour aller détruire un pays moyenâgeux dépourvu de ressources et attaquer un peuple désarmé, qui plus est dit «frère». Le Yémen  figure en plus parmi les dix pays les plus pauvres au monde.

Les Saoudiens, détenteurs d’armes sophistiquées dernier cri, ont trouvé à qui se mesurer après leur exploit au Bahreïn, en 2011, où ils ont envoyé leurs blindés mater des populations civiles qui manifestaient pacifiquement pour la démocratie. L’Unicef annonce qu’en deux semaines, l’agression contre le Yémen a provoqué la mort de 74 enfants ; 44 autres ont été blessés et plusieurs écoles détruites.

Il est vrai que les rebelles houthis, dans un accès de folie incompréhensible, ont attaqué la capitale Sanaa et l’ont occupée, obligeant le gouvernement légal à aller se réfugier à Aden. L’appétit venant en mangeant, ils se sentent assez forts pour aller à la conquête de tout le Yémen. Malheureusement, ils ont réveillé le vieil antagonisme sunnites-chiites, donnant un prétexte aux monarchies arabes du Golfe de jouer les fiers-à-bras en bombardant le Yémen, chose à laquelle ils n’ont jamais pensé quand Israël s’acharnait sauvagement sur les malheureux Palestiniens.

L’Arabie Saoudite espère sans doute affirmer son leadership sur la région pour s’imposer face à l’Iran, qu’elle accuse d’être derrière le soulèvement houthi. Mais on voit mal Téhéran, embourbé dans les négociations sur le nucléaire et qui espère sortir d’un embargo très contraignant, s’aventurer dans un pays arabe pour soutenir des chiites yéménites qui ne représentent aucun intérêt stratégique, s’aventurer dans un bourbier que même la puissante Amérique n’arrive pas à gérer.

Le conflit sunnites-chiites dément la théorie de Samuel Huntington sur le choc des civilisations, mais nous rappelle le Moyen-Age européen, quand catholiques et protestants se massacraient. Faut-il croire que le monde arabe est actuellement en plein XVe siècle avec sa barbarie, son retard technologique, son intolérance, son horreur pour les libertés ? Il est dirigé dans sa majorité par des pouvoirs rétrogrades qui voient dans la modernité un ennemi à abattre. Et il n’est pas près de voir le bout du tunnel. L’Afrique subsaharienne, qu’on croyait à la traîne, est en train de leur donner une leçon.*Tayeb Belghiche -El Watan-samedi 11 avril 2015

*Réactions des internautes:

*alors! nos naïfs travaillés et manipulés par nos intégristes, voilà où mènent les gens qui au nom de mensonges vous font croire qu’ils défendent l’islam. Eh oui, ils sont à Yarmouk massacrant les Palestiniens et brûlant le drapeau palestinien sous le regard amusé et cynique d’Israël.

*Une fois n’est pas coutume : pour une fois enfin,je suis d’accord avec la politique qu’a menee le gouvernement algerien dans l’affaire de la coalition arabe menee par les Seoudiens. Le refus net et sans appel des Algeriens de faire partie de cette coalition Arabe belliqueuse et va-t-en-guerre contre un pays tres pauvre et meme le plus pauvre de la peninsule arabique merite d’etre souligné et fortement encouragé par le peuple entier. Depuis que M. Lamamra est aux commandes du Ministere des affaires etrangeres, l’Algerie ne rencontre que des succés a l’etranger. Dommage tout de meme que les gens de sa trempe ne s’occupent pas de l’intérieur.

*********************************

*Un responsable palestinien appelle à enlever des Israéliens pour les échanger contre des Palestiniens incarcérés dans les prisons de l’Etat hébreu

Un haut cadre du Hamas, Khalil al-Haya, a appelé jeudi à Gaza à enlever des Israéliens pour pouvoir ensuite les échanger contre des Palestiniens incarcérés dans les prisons de l’Etat hébreu, dans un discours à l’occasion de la journée des prisonniers.

« Nous disons à l’ennemi sioniste: vous êtes tous une cible pour nous et pour la résistance, nous vous combattrons jusqu’à nous débarrasser définitivement de vous et nous ferons autant de prisonniers que possible pour libérer nos héros », a lancé ce membre du bureau politique du Hamas, qui tient toujours le pouvoir dans la bande de Gaza.

« Nos hommes, nos femmes, nos enfants pensent tous à enlever vos soldats et vos colons où qu’ils se trouvent », a-t-il poursuivi devant des centaines de Palestiniens rassemblés à l’occasion de la journée des prisonniers, célébrée chaque année dans les Territoires palestiniens le 17 avril. « Et c’est notre droit car nous n’avons aucun autre moyen de libérer nos héros et c’est l’ennemi sioniste qui est responsable de cet état de fait ». « Nous disons à nos prisonniers, rassurez-vous car la résistance palestinienne, avec en première ligne les brigades Ezzedine al-Qassam (la branche armée du Hamas, ndlr), et ses hommes sont capables de vous libérer comme ils ont libéré vos frères » en 2011, quand Israël a accepté de libérer des centaines de détenus palestiniens en échange d’un soldat israélien. « La résistance ne faiblira pas avant d’avoir entièrement vidé les prisons israéliennes de tous leurs prisonniers palestiniens », a de son côté promis Ahmed al-Moudalal, cadre du Jihad islamique.(Afp)*16/04/2015 | 

 

**********************************

Fusillade sur un campus en Caroline du Nord, un mort

*Fusillade dans une université à Goldsboro (Caroline du nord, sud-est des Etats-Unis)

Une personne a été tuée lundi matin et un suspect est recherché après que des coups de feu ont été entendus dans une université à Goldsboro (Caroline du nord, sud-est des Etats-Unis), selon la presse locale.

D’après le compte Twitter du journal local Goldboro News-Argus, une personne a été tuée par balles et un suspect est « recherché » à la suite de coups de feu entendus au Wayne Community College. L’université « est bouclée, ce n’est pas un exercice, le campus tout entier est bouclé », indique le site internet de cette université, sans plus de précisions. 
Le Wayne Community College compte quelque 4.000 étudiants de premier cycle et quelque milliers d’autres à temps partiel.*13/04/15 – 16h21  Source: Belga

****************************

*Un garçonnet de cinq ans découvre un fossile de dinosaure vieux de cent millions d’années.

 Radio.France

*voir vidéo: dinosaur discovry

Un Américain de cinq ans qui jouait près d’un centre commercial a fait une découverte incroyable: un fossile de dinosaure vieux de cent millions d’années.

En septembre dernier, Wylie Brys a fait une découverte historique rarissime alors qu’il jouait près d’un centre commercial de Dallas au Texas. Le garçonnet de cinq ans s’amusait à creuser la terre lorsqu’il tombe sur un caillou dur aux empreintes insolites. « Je pensais avoir trouvé une tortue », explique-t-il. Son père s’approche après avoir analysé l’objet ramené par l’enfant et réalise qu’il s’agit d’un animal particulièrement grand. Il se met à creuser à son tour. Ensemble, ils mettent au jour de plus en plus d’ossements.Interpellés sur cette découverte non identifiable au premier coup d’oeil, les scientifques de la Southern Methodist University se joignent aux archéologues en herbe. Il aura fallu sept mois à cette équipe inédite pour déterrer tout le « squelette »… qui s’est finalement révélé être celui d’un nodosaurus, une sorte de dinosaure ornithrischien de la taille d’un gros poney ayant vécu au Crétacé supérieur et dont le seul exemplaire a été retrouvé sans crâne aux États-Unis. La trouvaille du petit garçon est donc historique.L’enfant, lui, ne perçoit pas la portée de sa découverte due au hasard mais son père frétille d’émotion: « J’ai du mal à y croire! Cela n’arrive qu’une fois dans la vie! ». Le dinosaure doit avoir 100 millions d’années.*7sur7–jeudi 09/04/2015

***Alors que le petit enfant était parti avec son père à la chasse aux fossiles en septembre dernier, il a retrouvé des ossements de dinosaure d’il y a… 100 millions d’années.

Des scientifiques sont parvenus à les extraire de la terre seulement la semaine dernière, rapporte le HuffPost US et comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus (en anglais). ll a en effet fallu plus de sept mois aux scientifiques pour obtenir les autorisations nécessaires afin de déterrer les os.

En septembre dernier, Tim Brys, gardien au zoo de Dallas, décide d’emmener son jeune fils, Wylie, sur le site d’un futur centre commercial à Mansfield dans le Texas pour faire la chasse aux fossiles de poissons, rapporte NBC News. « Nous allons souvent ramasser des fossiles, une activité que nous pouvons faire ensemble en extérieur », confie le père.

Ce dinosaure appartenait surement à la famille des Nodosaurus

Durant leur quête, le père et le fils auraient découvert des os de poissons. Mais jamais, ils n’auraient pensé trouver ceux d’un dinosaure. « Wylie marchait devant moi et a trouvé un morceau d’os », explique Tim Brys au Dallas Morning News. « C’était assez gros et je savais qu’il avait découvert quelque chose d’intéressant ». Après cette trouvaille, ce dernier continue de creuser afin de savoir ce qu’il pourrait déterrer de plus avec son fils. Sachant qu’il était tout à fait possible qu’ils découvrent quelques vestiges de la vie marine dans la région, qui était alors sous l’eau lors de l’ère du Jurassique.

Et ils ont raison. Selon les scientifiques de l’Université méthodiste du Sud (SMU) de Dallas, le petit garçon trébuche sur des os de dinosaure datés de 100 millions d’années. « C’est extrêmement rare de trouver des dinosaures dans cette zone », affirme Michael Polcyn, paléontologue à la SMU, au Dallas Morning News.

Les chercheurs pensent que ce fossile appartenait à la famille des Nodosaurus, qui seraient aussi grands qu’un cheval. Ces créatures herbivores auraient également vécu au Texas entre l’ère du Jurassique et celle du Crétacé.

Pour protéger le fossile, les chercheurs l’ont placé dans une toile de jute et de plâtre afin de créer une coque de protection. Il a ensuite été transporté à l’Université méthodiste du Sud en vue d’un nettoyage plus approfondi, durant lequel une équipe de paléontologues va tenter d’assembler les os pour commencer à les étudier.*huffingtonpost.fr/mercredi 08/04/2015

***************************


Actions

Informations



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café