La Chine envoie sa première femme dans l’espace

17 06 2012

**La Chine a lancé son vaisseau Shenzhou IX, avec sa 1ère femme spationaute

Liu Yang fait partie des trois «taïkonautes» envoyés samedi dans l’espace..

Mariée-33 ans...issue de la génération de l’enfant unique

L'équipage du vol habité Shenzhou IX, dont la pilote de chasse Liu Yang (g) et ses collèges Jing  Haipeng (d) et Liu Wang (c), le 12 juin 2012 à la base spatiale de Jiuquan, dans la province chinoise du Gansu

photo: L’équipage du vol habité Shenzhou IX, dont la pilote de chasse Liu Yang (g) et ses collèges Jing  Haipeng (d) et Liu Wang (c), le 12 juin 2012 à la base spatiale de Jiuquan, dans la province chinoise du Gansu

La Chine a lancé samedi (16.06.2012.) vers l’espace son vaisseau Shenzhou IX à bord duquel se trouve sa première femme astronaute, dans le cadre de son ambitieux programme pour se doter d’une station orbitale, selon des images diffusées par la télévision nationale CCTV. La fusée Longue Marche 2F, avec à son bord le vaisseau Shenzhou IX, a décollé comme prévu à 18h37 (12h37 heure de Paris) depuis la base de Jiuquan (nord-ouest), dans le désert de Gobi. Elle s’est élevée droit vers le ciel, peu après la mise à feu de ses moyens de propulsion.

Liu Yang, future héroïne nationale

Parmi les trois «taïkonautes», ainsi que la Chine nomme ses astronautes, a pris place Liu Yang, première femme chinoise envoyée dans l’espace, assurée de devenir une héroïne pour plus d’un milliard de ses concitoyens. Les trois membres de l’équipage, filmés dans leur habitacle exigu, sont apparus sereins juste avant le décollage, qui s’est déroulé sous les yeux du président de l’Assemblée nationale populaire, Wu Bangguo, officiellement numéro deux du régime communiste chinois. La Chine est le troisième pays, après les Etats-Unis et l’URSS, à envoyer une femme dans l’espace grâce à sa propre technologie. Pékin avait effectué son premier vol spatial habité en octobre 2003 avec Yang Liwei, resté depuis très célèbre dans le pays.(AFP-16.06.2012.)

Liu Yang, première Chinoise à aller dans l'espace, le 16 juin 2012 dans le désert de Gobi

**Mariée et issue de la génération de l’enfant unique, Liu Yang est devenue samedi, à l’âge de 33 ans, la première Chinoise à voyager dans l’espace. Avec à son bord Mme Liu et ses deux collègues masculins, le vaisseau spatial Shenzhou-9, transporté par une fusée Longue Marche-2F, a décollé samedi à 18h37 depuis le Centre de lancement des satellites de Jiuquan (nord-ouest de la Chine). La Chine est devenue ainsi le troisième pays à envoyer une femme dans l’espace grâce à ses propres technologies. Le vaisseau Shenzhou-9 s’arrimera au module spatial Tiangong-1 déjà en orbite autour de la Terre. L’amarrage sera effectué manuellement dans le cadre d’une mission de 13 jours.

La Chine envoie sa première femme dans l'espace dans actualité

Le président Hu Jintao a salué samedi le lancement réussi du vaisseau Shenzhou-9. Née dans la province du Henan, Mme Liu est actuellement commandant dans l’Armée populaire de libération et membre du Parti communiste chinois. Ancienne pilote des forces aériennes, elle rêvait de contempler la beauté de la Terre depuis l’espace. « Je me sens honorée de voler dans l’espace au nom des centaines de millions de citoyennes chinoises », a indiqué Liu Yang devant des journalistes, vendredi après-midi. Elle participera à des expérimentations médicales et à d’autres tests spatiaux durant cette mission. « Malgré le début tardif de sa formation d’astronaute, elle nous a rattrapés et a dépassé nos attentes, a déclaré Jing Haipeng, commandant de la mission Shenzhou-9. M. Jing a été impressionné par l’agilité et la détermination dont Liu Yang a fait preuve, ainsi que son sang-froid lors des simulations d’urgence au cours de l’entraînement. Emue aux larmes, Liu Yang s’est déclarée reconnaissante envers son mari pour le soutien sans faille qu’il a apporté à sa carrière d’astronaute. Son époux et elle désirent avoir un enfant, mais ce projet a dû être reporté à une date ultérieure à la mission d’amarrage spatial. (source: Radio Chine Internationale-16.06.2012.)

 chine dans eco-finances

 espace dans société

 Sciences.Po.Paris

fty20120615-4


******************************************

* Qatar achète quatre hôtels de luxe en France

Le Martinez à Cannes, le Palais de la Méditerranée à Nice, le Concorde Lafayette et l’hôtel du Louvre à Paris passent sous pavillon qatarien. Des achats qui complètent la longue liste de propriétés de l’émirat en France.

Un investisseur du Qatar a acquis l'hôtel Martinez de Cannes.

À en croire les sources de l’agence de presse AFP, l’hôtel Martinez, à Cannes, le Palais de la Méditerranée, à Nice, le Concorde Lafayette, porte Maillot à Paris, et l’hôtel du Louvre, dans le IIe arrondissement de la capitale, seraient achetés par Katara Hospitality (ex-Qatar National Hotels Co.), propriétaire et gestionnaire d’un portefeuille hôtelier de luxe dans les Émirats et dans le monde. De son côté, Claude Levy, du syndicat CGT des hôtels de prestige et économiques, n’a pas de précisions sur l’acquéreur: «On sait que c’est des Qatariens, mais rien de plus.» Starwood Capital n’a pas souhaité commenter ces informations.

Ces sites somptueux s’ajoutent à la longue liste des propriétés qatariennes en France: l’hôtel Raffles à Paris (ex-Royal Monceau), le Centre de conférences international près des Champs-Élysées, qui deviendra l’hôtel Peninsula, et la Société fermière des casinos de Cannes (27%), qui comprend deux casinos (Barrière Croisette et Les Princes), l’hôtel Majestic et le Gray d’Albion. Le Qatar possède également 35.000 mètres carrés sur les Champs-Élysées, dont la galerie commerciale Élysée 26. La Qatar Investment Authority (le fonds souverain du Qatar) vient d’ailleurs de s’offrir l’immeuble de Virgin sur cette avenue mythique, pour 500 millions d’euros. Une maison à Marnes-la-Coquette (dans les Hauts-de-Seine), l’hôtel d’Évreux place Vendôme (230 millions d’euros), le somptueux hôtel Lambert sur l’île Saint-Louis à Paris et le Carlton de Cannes sont aussi détenus par ce minuscule mais richissime État du Golfe.

Les investissements qatariens dans l’immobilier de l’Hexagone affluent depuis 2008, date à partir de laquelle les Qatariens ont bénéficié d’un régime fiscal privilégié: ils sont exonérés de taxe sur les plus-values immobilières. Par ailleurs, un Qatarien ne paie pas d’impôt sur la fortune (ISF) durant ses cinq premières années de résidence en France. Des mesures instaurées par Nicolas Sarkozy, qui a, dès son élection, soigné ses relations avec l’émir du Qatar, Hamad ben Khalifa al-Thani, pour favoriser les relations commerciales entre la France et le Qatar. (Le Figaro-22.06.2012.)

**L’immeuble du Figaro racheté par le Qatar

L’immeuble du Figaro, situé dans le 9ème arrondissement de Paris a été cédé en avril 2012 au Qatar, en même temps qu’un autre bâtiment situé dans le 8ème arrondissement, pour la coquette somme de 600 millions d’euros. Le Qatar compte bien étendre son empire immobilier en France. Après s’être offert quatre somptueux hôtels dont le Martinez à Cannes, le Qatar a également racheté « pour environ 300 millions d’euros, les 23 000 mètres carrés de l’immeuble Neo qui abrite notamment Le Figaro, 14 boulevard Haussmann, en plein centre de Paris » a annoncé le Parisien. « Selon le cabinet de conseil en immobilier d’entreprise Jones Lang LaSalle, une promesse de vente a été signée en février dernier pour deux immeubles appartenant au groupe immobilier allemand KanAm » affirme Le Figaro. Le premier, de 21 000m2 au 14 boulevard Haussman (9ème) abrite les bureaux du Figari et une antenne de l’ambassade américaine. Le second, 26 000m2 est situé dans le 8ème arrondissement, rue Cité de Rétiro. (..(Paris Dépêches-26.06.2012.)

******************************

Un homme et une femme non-mariés, ont reçu chacun,100 coups de fouet à Tombouctou.

Un homme et une femme, qui ont eu un enfant sans être mariés, ont reçu mercredi 20.06.2012. cent coups de fouet chacun à Tombouctou (nord-ouest du Mali), donnés par des membres du groupe islamiste armé Ansar Dine (Défenseurs de l’islam) qui contrôlent la ville.

«Sur la place Sankoré de Tombouctou (centre), un homme et une femme ont reçu cent coups de fouet chacun pour avoir eu un enfant hors mariage», a déclaré Mohamed Ould Baby, un élu de la ville, information confirmée par d’autres témoins.Mohamed Ould Baby a précisé que c’est la première fois qu’un couple est ainsi puni depuis la prise de Tombouctou par les islamistes début avril. «C’était comme un spectacle, les gens ont regardé ça. C’est Ansar Dine qui a organisé la séance de coups de fouet», a-t-il ajouté en précisant qu’il était lui-même sur place. «J’ai vu les jeunes descendre d’un véhicule sur la place, puis les coups de fouet. C’est la première fois que je vois ça», a-t-il affirmé.

Enceinte de 3 mois

Les deux jeunes gens sont ensuite allés se faire soigner à l’hôpital de Tombouctou, a indiqué une source hospitalière qui a précisé que la jeune femme «a toujours le vertige et qu’elle est souffrante». Cette jeune femme, âgée de 18 ans et mère d’un premier enfant, est enceinte de trois mois, selon sa famille. Un responsable de la police islamique de Tombouctou a affirmé que six autres femmes ayant eu des enfants hors mariage seront prochainement «sanctionnés» par la charia (loi islamique). Ansar Dine, dont l’objectif est d’imposer la charia dans tout le Mali, contrôle la ville de Tombouctou depuis près de trois mois avec ses alliés d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Fumeurs fouettés

Dans la foulée d’un putsch militaire qui a eu lieu le 22 mars à Bamako, les trois régions administratives du nord du Mali (Tombouctou, Gao et Kidal) sont tombées aux mains des groupes islamistes radicaux Ansar Dine, Aqmi, et du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui ont pris le dessus sur la rébellion touareg, également présente. La semaine dernière, des membres du Mujao avaient brûlé des cartons de cigarettes et fouetté des fumeurs à Bourem, une ville du nord du Mali qu’ils occupent et contrôlent. En mai à Gao, ils avaient empêché des jeunes de jouer au football et de regarder la télévision, ce qui avait provoqué de violentes manifestations anti-islamistes. (afp/Newsnet)- 20.06.2012)

************************************

*France: Premier remaniement ministériel pour le gouvernement Ayrault

Le premier remaniement du gouvernement Ayrault a été annoncé hier en début de soirée. Sans surprise, celui-ci n’a été que minime avec l’apparition de quatre nouveaux ministres et quelques aménagements.

Arrivé tout juste du sommet de Rio+20, François Hollande s’est remis au travail aidé de Jean-Marc Ayrault pour préparer le premier remaniement ministériel de son quinquennat. Mais les attributions n’ont pas beaucoup changé puisque seuls quatre nouveaux ministres font leur entrée au gouvernement : Anne-Marie Escoffier a été nommée ministre déléguée en charge de la Décentralisation ; Thierry Repentin, ministre délégué à la Formation professionnelle et l’Apprentissage ; Guillaume Garot, ministre délégué chargé de l’Agroalimentaire et Hélène Conway, ministre déléguée chargée des Français de l’étranger.

Aucun ministre ne sort du gouvernement mais quelques ajustements ont été effectués : la ministre déléguée Delphine Batho a été promue ministre de l’Écologie à la place de Nicole Bricq. Celle-ci prend le ministère du Commerce extérieur. Sylvia Pinel est nommée ministre de l’Artisanat et Anne-Marie Escoffier devient ministre déléguée en charge de la Décentralisation. Robert Hue qui se voyait déjà ministre ne fera finalement pas partie du nouveau gouvernement. Malgré ce léger remaniement la parité est toujours respectée. (Paris Dépêches-22.06.2012.)

**Benguigui invente la « Révolution arabe » en Algérie

C’est officiel, Yamina Benguigui qui avait fait des siennes lors du Festival de Cannes, est à demi-virée du gouvernement. Elle garde le titre de secrétaire d’Etat chargée de la Francophonie, mais perd le précieux poste de ministre chargée de la Communauté française à l’étranger. Poste confié à la sénatrice Hélène Conway-Mouret. Pour de nombreux observateurs, c’est le meilleur compromis politique que pouvait trouver Hollande, sa tête étant demandée par bien des élus.
Ce revirement politique pour la réalisatrice franco-algérienne, intervenait 24 heures seulement après le passage de son dernier volet de sa fiction Aïcha sur France 2. Après avoir attiré cinq millions de téléspectateurs dans le premier volet, Aïcha n’a pas réussi à convaincre les fans dans sa dernière version.
Benguigui, qui est à cours d’inspiration, n’a pas trouvé mieux pour séduire les programmateurs de France 2 que d’inventer une Révolution arabe en Algérie pour la famille Boumaza (rien à voir avec l’ancien président du Sénat et ancien président de la Fondation du 8 Mai 45). Dans le film, la famille Boumaza décide de passer les vacances en France pour éviter la violence de la Révolution arabe… en Algérie. Pourtant la Révolution arabe n’a jamais eu lieu comme l’ont religieusement souhaité BHL et d’autres artisans cachés de la Révolution arabe. Ce sont les images du Printemps tunisien qui sont montrées pourtant dans ce quatrième volet intitulé Aïcha vacances infernales. Rien à voir donc avec l’Algérie. La réalisatrice, qui avait projeté de faire un film avec l’Algérie, a rompu le contrat moral qui la liait avec son pays adoptif, en introduisant des clichés encore négatifs sur l’Algérie: la violence, la mauvaise place de la femme, la menace de la religion et surtout l’absence de liberté.
Aïcha, comme toutes les versions qu’elle nous a servies est fausse et biaisée. En tout cas, la femme algérienne qu’elle présente dans ses films ne correspond pas à la véritable place de la femme algérienne aujourd’hui. C’est une version décalée de la société algérienne que Benguigui présente dans son film. En voulant introduire le Printemps arabe, même dans une fiction, comme point d’ancrage de sa fiction, elle a, une nouvelle fois, échoué dans sa mission de mettre en scène. Faute de s’occuper de la communauté française à l’étranger, elle n’a également pas su s’occuper de la communauté algérienne en France. Tant mieux pour le cinéma, la télévision et pour l’Algérie! (L’Expression-23.06.2012.)

**Claude Bartolone nouveau président de l’Assemblée nationale

Claude Bartolone, député de la Seine-Saint-Denis a été élu hier candidat socialiste à la présidence de l’Assemblée. Le quatrième plus haut personnage de l’Etat ne sera donc pas une femme. Les députés socialistes ont choisi hier Claude Bartolone pour présider l’Assemblée nationale. Le député de la Seine-Saint-Denis a recueilli au premier tour 127 voix sur 258 votants, contre 59 pour Jean Glavany, 50 pour Elizabeth Guigou et 22 pour Daniel Vaillant. Il manquait seulement trois voix à Claude Bartolone pour être élu dès le premier tour. Ses opposants, fairplay, ont retiré leur candidature. Claude Bartolone est donc certain d’être élu au perchoir mardi prochain. (Paris Dépêches-22.06.2012.)

**Sans surprises, le député socialiste de Seine-Saint-Denis, Claude Bartolone, a été élu président de l’Assemblée nationale. Claude Bartolone n’est pas vraiment connu du grand public et pourtant sa carrière politique est à la fois longue et riche. Elu pour la première fois député en Seine-Saint-Denis en 1981, ministre de la ville sous Lionel Jospin et lieutenant fidèle de Laurent Fabius, Claude Bartolone a réussi à s’imposer comme candidat socialiste pour la présidence de l’Assemblée nationale la semaine dernière après l’éviction de Ségolène Royal à la Rochelle et devrait donc emporter ce prestigieux poste cette semaine.En devenant le quatrième personnage de l’Etat, Claude Bartolone aura la lourde tâche de faire vivre le débat parlementaire au sein de l’Assemblée nationale en permettant à la majorité de gauche de porter sa politique, mais aussi à l’opposition de droite de jouer son plein rôle. En tant que président de l’Assemblée nationale, il aura également d’importantes prérogatives comme celle de nommer trois membres du Conseil Constitutionnel et deux membres du Conseil Supérieur de la Magistrature, et il aura également le privilège de pouvoir recevoir des chefs d’état étrangers.Rôle extrêmement important de relais entre les parlementaires et le pouvoir exécutif, Claude Bartolone apparait, pour les socialistes, comme un personnage de consensus particulièrement adapté pour ce poste. Elu sans discontinuer en Seine-Saint-Denis depuis 1981, actuellement député et président du conseil général (poste dont il devrait démissionner rapidement), l’homme est fortement apprécié au Parti Socialiste. S’il est un fidèle fabusien qui avait soutenu Martine Aubry pendant la primaire socialiste, il a très bien fait campagne pour François Hollande et s’est montrè extrêmement loyal, une posture appréciée par l’Elysée et Matignon. Le perchoir devrait donc récompenser cette longue carrière..(Paris Dépêches-25.06.2012.)

 

**Bruno Le Roux, nouveau patron des députés PS

Bruno Le Roux a été élu hier président du groupe socialiste de l’Assemblée nationale. Seul candidat en lice, le député de Seine-Saint-Denis succède ainsi au premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Proche de François Hollande, Bruno Le Roux a été élu hier « par acclamation » président du groupe  socialiste au Palais Bourbon. Le député de Seine-Saint-Denis a présidé dans la foulée l’élection du candidat socialiste au perchoir à laquelle se présentaient Claude Bartolone, Elizabeth Guigou, Jean Glavany et Daniel Vaillant. Claude Bartolone, également député de Seine-Saint-Denis a été choisi par les socialistes pour présider l’Assemblée nationale. Ancien porte-parole de François Hollande pendant la campagne présidentielle, Bruno Le Roux connaît bien les rouages du Parlement. Sa fidélité au président de la République depuis de nombreuses années est récompensée. Alors que certains affirment qu’« «à l’image de sa rondeur physique, il est tout en rondeurs intellectuelles. Il connaît tous les députés un par un, leur psychologie, leurs forces et leurs faiblesses, il est capable de trouver des consensus», d’autres plus critiques, déclarent que « sous ses airs doux, il a toujours été le porte-flingue de Hollande » selon Le Parisien. (Paris Dépêches-22.06.2012.)

***Sciences Po Paris : 24 candidats à la succession de Richard Descoings

Plus de trois mois après la mort de Richard Descoings, directeur de Sciences Po Paris, l’heure est à la succession. Pas moins de 24 personnes se sont déclarées candidates à la succession de celui qui avait bouleversé l’Institut d’études de Paris. Le nouveau directeur de Sciences Po Paris devra être à la hauteur de Richard Descoings. Décédé il y a plus de trois mois d’une crise cardiaque dans une chambre d’hôtel à New-York, l’ancien directeur de l’Institut d’études de Paris était de ceux qui voulaient révolutionner le système. Entre l’ouverture de l’école aux élèves issus de zone d’éducation prioritaire, le développement des accords internationaux, la multiplication des salariés et l’augmentation du pourcentage d’étudiants étrangers, Richard Descoings a pendant 16 années, fait évoluer l’institution. Selon le blog éducation du Monde, « Peut mieux faire », 24 personnes se sont portées candidates à la succession de Richard Descoings mais seules 11 ont souhaité que leurs noms soient dévoilés :

- Jean-Michel Blanquer, directeur de l’enseignement scolaire du ministère de l’éducation nationale ;

- Joël-Louis Colon, chargé de mission à la Fondation de recherche des finances publiques ;

- Hervé Crès, administrateur par interim de Sciences-Po Paris ;

- Olivier Faron, directeur général de l’Ecole normale supérieure de Lyon ;

- Patrick Hardouin, consultant, ancien directeur adjoint de Sciences-Po Paris ;

- Guillaume Klossa, président du cercle de réflexion EuropaNova, conseiller à l’Institut des hautes études pour la science et les technologies ;

- Pierre Mathiot, directeur de l’institut d’études politiques de Lille ;

- Christine Musselin, directrice de recherches au CNRS, directrice du Centre de sociologie des organisations à Sciences Po Paris ;

- Anne Penelaud-Brunet, contrôleuse financière de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ;

- Dominique Reynié, professeur de sciences politiques à l’IEP et directeur général de la Fondation pour l’innovation politique ;

- Bruno Toussaint, avocat.

Comme l’indique le blog du Monde, « ll n’y aurait parmi les vingt-quatre candidats qu’une dizaine de candidatures sérieuses ». Les personnes interessées par ce poste avaient jusqu’au 15 juin pour déclarer leur candidature. Le nouveau directeur de Sciences Po Paris sera choisi par le conseil d’administration de la Fondation nationale des sciences politiques et le conseil de direction de l’institut d’études politiques de Paris, probablement au mois de septembre.(Paris Dépêches-26.06.2012.)

***Paris: Fin des arrêts anti-mendicité

 La Droite mécontente!

Les élus de la droite parisienne ont déploré la semaine dernière la fin des arrêts anti-mendicité récemment décrétée par le nouveau préfet de police parisien.Trois élus de la droite parisienne se sont insurgés, il y a quelques jours, contre la fin des arrêts anti-mendicité décrétée par le nouveau préfet de police Bernard Boucault. Pierre Lellouche, Jean-François Legaret et François Lebel ont ainsi écrit au nouveau préfet de police pour déplorer qu’il n’y ait pas eu de concertation avec les élus concernés dans les arrondissements. »Nous regrettons cette décision, prise sans concertation avec les élus des arrondissements concernés, décision qui risque d’interrompre le travail entrepris par vos services depuis plusieurs mois » écrivent-ils dans cette lettre. Selon ces élus, le nouveau préfet de police « prend le risque d’une augmentation de la délinquance de voie publique sur laquelle vous ne nous avez en rien indiqué quelles mesures vous comptez prendre pour y remédier« ..(Paris Dépêches-25.06.2012.)

**Manuel Valls veut lutter contre les délits de faciès.

 

Le ministre de l’intérieur, Manuel Valls, lors d’un déplacement en province a de nouveau affirmé sa volonté de lutter contre le délit de faciès.En déplacement à l’école de police pour rencontre les nouveaux diplômés de Saint-Cyr, le ministre de l’intérieur socialiste a de nouveau demandé officiellement aux forces de l’ordre de lutter plus efficacement contre le délit de faciès existant actuellement dans la police française lors des contrôles d’identité. »En tant que chef de service, vous devez veiller à proscrire les contrôles abusivement répétés ou réalisés sans discernement » a-t-il déclaré, estimant que « il y a des comportement antisociaux à réguler ou à combattre mais seule la minorité de jeunes de nos quartiers qui en est responsable, doit en répondre« . Reprenant ainsi un engagement de campagne de François Hollande, Manuel Valls a néanmoins ajouté, comme pour rassurer la police, « un débat public sur les contrôles d’identité existe. Nous ne pouvons l’esquiver. Vous pouvez compter sur moi pour les préserver en tant que moyens d’intervention au service d’une action policière légitime de lutte contre la délinquance« .(Paris Dépêches-25.06.2012.)

****************************

USA: un avion spatial secret sans pilote se pose après 469 jours sur orbite

Un avion spatial sans pilote de l’armée de l’Air américaine baptisé X-37B s’est posé ce week-end en Californie après un vol d’essai réussi de 469 jours sur orbite, selon un communiqué.

USA: un avion spatial secret sans pilote se pose après 469 jours sur orbite

Le X-37B, une sorte de navette spatiale en miniature de cinq tonnes mesurant 8,4 mètres de long avec une envergure de 4,57 mètres, a atterri samedi à la base aérienne de Vandenberg en Californie, précise l’US Air Force dans ce communiqué publié sur son site internet. Le X-37B avait été lancé de Cap Canaveral en Floride en mars 2011 avec à son bord un ensemble d’équipements classés « secret », ce qui a alimenté les spéculations dans la presse sur les véritables buts de cette mission.

Deuxième vol

Il s’agit du deuxième vol d’un appareil similaire: un premier appareil avait effectué en 2010 un périple orbital de sept mois avant de venir se poser également sur la base de Vanderberg, à 210 km au nord ouest de Los Angeles. L’avion spatial, qui fait environ le quart de la taille de la navette spatiale américaine, qui a volé pour la dernière fois en juillet 2011, permet de poursuivre la recherche et les tests de technologies spatiales sur orbite pour faire revenir en toute sécurité sur la Terre les résultats d’expériences, explique l’US Air Force. « Avec la fin de la navette, le X-37B OTV offre une capacité unique de développement de technologies spatiales » réutilisables, souligne le lieutenant-colonel Tom McIntyre, le responsable du programme. Le fait que le X-37B soit non-habité « permet à l’US Air Force de tester de nouvelles technologies sans les risques présents avec les autres programmes », ajoute-t-il. (RTL17.06.2012.)

*********************************

* Les « 300 personnalités les plus influentes » en Suisse.

Parmi eux, on retrouve des hommes du pouvoir, de l’économie, de la finance, des médias, des artistes, des industriels…des jeunes et moins jeunes. Mais pas de femmes!

Comme chaque année, le magazine Bilan publie son dossier des «300 plus influents» de Suisse. Focus sur diverses personnalités, comme les deux trublions  de 120 secondes sur Couleur 3, qui font leur entrée dans ce petit cercle..

Vincent Kucholl (à gauche) et Vincent Veillon.

En 2012, le magazine économique élit le CEO Paul Bulcke, à la tête de la multinationale veveysanne Nestlé, personnalité la plus influente de Suisse. Un homme encore une fois s’impose, après Philipp Hildebrand (alors à la tête de la Banque nationale suisse (BNS)) en 2010 et Konrad Hummler (patron de la Banque Wegelin) en 2011. Deux figures issues du secteur bancaire aujourd’hui déchues. Paul Bulcke, avec Nestlé qui affiche un bénéfice de 9,5 milliards, incarne l’influence renforcée des multinationales, acteurs-clé de cette année. «Faisant fi de la force du franc, elles ont accumulé les résultats records lors de leur dernier exercice», note Bilan. Richemont accroit son bénéfice de 43%,  ABB de 20% et Swatch Group de 18%.

Les perles de la RTS

En dessous de ces mastodontes, les personnalités suivent en peloton. Plusieurs nouvelles têtes font leur apparition dans ce listing, comme Vincent Veillon et Vincent Kucholl, les deux animateurs de 120 secondes sur Couleur 3. Les vidéos de leurs sketchs humoristiques sur l’actualité sont vues en moyenne 40’000 fois par jour selon le magazine économique. A leurs côtés dans la catégorie «Agitateurs Uni Médias», divers nouveaux venus sont à retenir. Le genevois David Marcus, président de PayPal, leader du paiement en ligne qui regroupe 12’000 collaborateurs. Et la vaudoise Vera Weber, vice-présidente et directrice de campagne de la Fondation Weber à Montreux qui a mené avec succès la campagne pour l’initiative sur les résidences secondaires. Du côté des médias, on peut relever la percée de Roger Köppel, rédacteur en chef de la controversée Weltwoche. L’ hebdomaire alémanique proche de l’Union démocratique du centre (UDC) a fusillé deux personnalités, Bruno Zuppiger malheureux candidat UDC au Conseil fédéral et Philipp Hildebrand, l’ancien président de la BNS.

Les femmes absentes

Dans le secteur «Pharma Technologie», honneur aux hommes, seule une femme figure parmi les plus influentes: Andrea Pfeifer, CEO d’AC Immune, une entreprise qui développe un traitement contre la maladie d’Alzheimer. La CEO n’en est pourtant pas à sa première entrée dans le cercle de Bilan. Au contraire de David Ebsworth CEO de Galenica et de Stefan Oschmann, CEO de Merck Serono, en charge de la restructuration de l’entreprise qui n’hésite pas à «liquider» 1300 collaborateurs.

Une place pour l’art suisse

Dans le domaine de l’art, Urs Fisher, «artiste suisse vivant le mieux côté du moment», apparaît pour la première fois dans le dossier de l’hebdomadaire. Autre preuve de la vigueur de l’art suisse, l’apparition du designer Alexis Georgacopoulos qui a succédé en juillet 2011 à Pierre Keller à la tête de l’ECAL. Il s’impose aux côtés entre autres, de l’artiste  d’art contemporain Ugo Rondinone et des architectes de la Prime Tower de Zurich, Mike Guyer et Annette Gigon.

Hommes de pouvoir

Si les personnalités du secteur bancaire n’étendent plus leur influence de manière aussi large, trois directeurs de banque sont désormais perçus comme des hommes dont l’importance va encore se renforcer. Daniel Sauter, président de Julius Baer, Zurich. Sergio Ermotti, CEO d’UBS, depuis novembre 2011 et Franco Morra, directeur général d’HSBC Private Bank Genève, surnommé le «fusil-mitrailleur», en raison de sa propension aux licenciements.

Ces hommes de pouvoir sont talonnés dans le secteur «Administration Industrie» par Peter Brabeck-Letmathe, ancien boss de Nestlé et nouveau venu dans la catégorie, en tant que grand manitou de la F1 (aux côté de Bernie Ecclestone). Avec de nombreux mandats, notamment en tant qu’administrateur d’Emmi et de l’entreprise Kudelski, l’ancien conseiller fédéral fribourgeois, Joseph Deiss est aussi perçu comme un personnage emblématique en 2012. Finalement, dans le domaine «Immobilier Tourisme Santé», les personnalités débarquant aux côtés de Christian Constantin ou Andreas Meyer, sont pour certaines encore peu connues, mais imprègnent néanmoins leur secteur. Christophe Clivaz, directeur de Swiss Learning, dont les établissements accueillent quelques 7900 élèves, principalement de nationalité étrangère, Bernhard Kuster, directeur de GastroSuisse depuis 2011 et Olivier Feller, directeur de la Chambre vaudoise immobilière qui a accédé au Conseil national en 2011.

Autant de noms à retenir et de personnalités à suivre dans les années à venir. (Newsnet)-20.06.2012.

 

*******************************


Actions

Informations



8 réponses à “La Chine envoie sa première femme dans l’espace”

  1. 28 06 2012
    mode blog (20:30:52) :

    I have to get across my personal love to your goodness assisting people that require benefit el born area of great interest. Your real resolve for moving the perfect solution is close to was extremely good and still have usually encouraged employees as i am to succeed in their set goals. Your personal valuable valuable details signifies close to this much somebody much like me but still more to my personal colleagues. Thank you coming from all people.

    Répondre

  2. 31 08 2012
    jordans for girl (15:19:18) :

    I have seen lots of useful things on your site about personal computers. However, I have the viewpoint that lap tops are still not quite powerful enough to be a good option if you usually do jobs that require lots of power, such as video enhancing. But for world-wide-web surfing, statement processing, and quite a few other popular computer work they are just fine, provided you may not mind the tiny screen size. Many thanks sharing your notions.

    Répondre

  3. 27 09 2012
    replica handbags (13:04:55) :

    phzsjcumfwp It’s a nice post. phzsjcumfwp

    Répondre

  4. 3 11 2012
    Moncler Manteau Hommes (04:43:06) :

    i was so exhilarated to take this matched set

    Répondre

  5. 5 11 2012
    Vrai Veste Moncler (10:57:55) :

    I’m bare contented with this handbag and would incomparably counsel it

    Répondre

  6. 14 12 2012
    north face coats online (21:17:15) :

    Do they have that many? The latest Israeli propaganda is predominantly stating how they are going after launch sites now. Another indication of their inability to

    Répondre

  7. 24 12 2012
    descendit thorax (05:20:47) :

    I trust you haven’t ruled out the possibility that the « Israelis » are lying? Bibi started this and is now obliged to paint a smiley face on whatever happens next.

    Répondre

  8. 27 12 2012
    bloons tower defense 4 (11:37:08) :

    Your internet site is ROCK!
    bloons tower defense 4

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café