*L’année culturelle en Algérie

*Les Algériens à l’affiche

 

Il est très attendu dans plusieurs festivals, notamment à la Mostra de Venise : Le parfum d’Alger, réalisé par Rachid Benhadj, tourné entre Paris et Alger, et coproduit par Tarak Ben Ammar et le ministère de la Culture, fera également le Festival d’Oran en juillet. 2011 devrait aussi voir la sortie de Les lions d’Algérie, du cinéaste Saïd Ould Khelifa.

 Le premier coup de manivelle de cette biographie du martyr Ahmed Zabana, premier guillotiné d’Algérie, a été donné en octobre 2010.

Le film reconstitue également les faits survenus de 1945 à 1962, sur cette base de la Révolution (Ath Yahia Moussa), dont l’histoire est intimement liée au combat de son enfant prodige, Krim Belkacem. Autre événement : la sortie le 9 mars en France de L’assaut, réalisé par le Français Julien Leclercq, qui retrace l’histoire de la prise d’otages des passagers de l’avion d’Air France à Alger par le GIA le samedi 24 décembre 1994. Avant, la comédie de Rachid Dhibou, Halal police d’Etat sortira le 16 février avec Eric et Ramzy. L’histoire : deux flics algériens enquêtent sur un serial killer qui sévit à Barbès. Djamel Bensalah, qui avait déjà réalisé Il était une fois dans l’oued, reviendra en juillet avec Beur sur la ville, une comédie avec Sandrine Kiberlain et Josiane Balasko.

Enfin un statut pout les artistes ?

Khalida Toumi a encore récemment répété que les artistes auraient bientôt leur statut. Logiquement, le Conseil national des arts et de la culture, plusieurs fois annoncé mais jamais créé, pourrait voir le jour cette année. Sa mission : organiser le champ culturel et artistique et promulguer ce fameux statut de l’artiste. Après cette décision, une carte d’artiste sera délivrée… ou pas. Les conditions de délivrance de la carte ont suscité une vague de remous au sein de l’APN, mais aussi au sein de l’UGTA. Mourad El Baz, le secrétaire général a affirmé que ce n’est pas cette carte professionnelle qui réglera le problème du statut de l’artiste, et il revendique un véritable statut professionnel et une mise en fonction de la caisse de solidarité. «Qu’ils soient amateurs ou professionnels, seul leur talent importe.»    

Culturellement vôtre

Le ministre de l’Intérieur, Daho Ould Kablia, s’impliquera dans la vie culturelle, puisqu’on attend de lui, pour 2011, de céder les salles de cinéma au ministère de la Culture, afin que ce dernier les mette en gérance par des coopératives de jeunes professionnels. Côté cinéma, Rachid Bouchareb est pressenti pour l’Oscar en mars 2011, il présentera son film Hors-la-loi aux Oscars au nom de l’Algérie. Yasmina Khadra fera aussi l’actualité 2011, puisqu’il participe à deux grands événements littéraires : en février, il sera le parrain du 2e festival méditerranéen «Polar en lumière. Rencontres méditerranéennes de Vitrolles» et  fera aussi partie de la croisière littéraire du Figaro, pour 14 jours de navigation en Méditerranée à la découverte du Liban et de la Syrie. Khalida Toumi, quant à elle, a pour programme, cette année, le festival de Tlemcen, capitale de la culture islamique n’ayant pas de commissaire, en plus des autres manifestations culturelles organisées par son ministère.               

ça va bouger du côté du livre

Le Centre national du livre, dont le directeur Hassan Bendif, ex-PDG de l’ENAL, a été installé le 16 décembre 2010, s’est tracé plusieurs missions pour la promotion de la lecture. La première étape concernera le lancement d’une étude interrégionale du lectorat, afin de mieux rationnaliser la production éditoriale et surtout pour créer des salons du livre thématiques – dont le prochain SILA – suivant les demandes à travers les wilayas. Quatre autres importants chantiers attendent le
CNL : la préparation de plan de production et de diffusion de contenus numérique, le rachat des droits des auteurs algériens classiques à l’étranger, la réflexion autour des projets de traduction et, enfin, la mise au point d’un standard d’évaluation de la lecture en milieu scolaire, notamment la création et la diffusion des œuvres les plus exigeantes sur le plan littéraire. Il attribuera des prêts et des subventions après avis de commissions spécialisées. Autrement dit, on attend le CNL au tournant. Cette année, devrait aussi être lancé le projet de la Bibliothèque arabe et d’Amérique du Sud, qui a pris beaucoup de retard puisqu’elle devait être réalisée d’ici fin 2007. Financé en partie par la Ligue arabe et par la communauté sud-américaine, il s’agit d’un projet stratégique.

Course contre la montre à Tlemcen

L’événement cette année sera sans conteste «Tlemcen, capitale de la culture islamique» même si son organisation laisse présager le pire. Officiellement, le coup d’envoi est prévu début février pour la célébration du Mawled En Nabaoui. Une deuxième ouverture, internationale cette fois avec Abdelaziz Bouteflika, est programmée le 16 avril. On sait déjà qu’une cinquantaine de films et une vingtaine de pièces de théâtre seront produits à l’occasion de cet événement. Pour l’instant, il n’y a toujours pas de programme et la ville est toujours en chantier. Seule certitude : seuls les membres du sérail feront partie de l’organisation : Mourad Bouteflika, chef du département projets de restauration et de mise en valeur du patrimoine, Rachid Hadj Naceur, chef du département livres et littérature, M’hamed Benguettaf, chef du département théâtre, Mohamed Djehiche, chef du département expositions, Slimane Hachi, chef du département colloques, etc. Pourtant, de gros moyens ont été injectés : sur les dix milliards de dinars dédiés à cet événement, 1,3 milliard a été consacré uniquement à la restauration de la vieille médina de Tlemcen. Le premier colloque, organisé par l’université de Tlemcen, portera sur «L’histoire de la cité de Tlemcen et de sa région». On sait aussi qu’un documentaire-fiction de 70 minutes sur cheikh Abdelkrim Ek Maghili Tilimssani et produit par le ministère de la Culture sera présenté. Le premier tour de manivelle, à Taghit, n’a été donné que… cette semaine par le wali de Béchar !

On l’attend sans trop y croire

La loi sur le livre, annoncée depuis… 2006. La projection officielle en Algérie du film de Xavier Beauvois Des hommes et des dieux, sur les moines de Tibhirine.  Le Forum des éditeurs que Smain Ameziane, directeur des éditions Casbah et ancien commissaire du Salon du livre (SILA), voulait lancer, ne pourra certainement pas concurrencer le syndicat des éditeurs algériens SNEL.

Ferhat Abbas revient

A l’occasion du 25e anniversaire du décès de Ferhat Abbas, célébré en décembre 2010, Alger-livres Editions publiera en 2011, à titre posthume, deux livres du militant démocrate qui fut le premier chef d’Etat de la République algérienne démocratique et populaire. Pour rappel, un livre-testament est déjà sorti en 2010, Demain se lèvera le jour, coordonné par Leïla Benmansour. «Un si grand et si généreux personnage a subi l’insupportable à la libération de son pays», a-t-elle regretté le 24 décembre 2010, accusant «les ennemis de la liberté et du progrès qui ont enterré son histoire».
 

Agenda des festivals

Le Festival du court métrage de Taghit sera institutionnalisé en 2011. Le Festival du film arabe d’Oran sera avancé à juillet. Le Festival culturel national du film amazigh se tiendra à Tizi Ouzou du 19 au 23 mars. Pour la première fois en Algérie, le Festival de la solidarité Nedhra Jdida sera organisé les 13, 14 et 15 janvier à la salle Ibn Zeydoun, avec au programme plusieurs stars de la chanson algérienne qui animeront des concerts dans l’esprit Solidays.      

Stars à l’étranger

Côté musique, Souad Massi sera en concert à La Cigale, à Paris, le 21 janvier, Idir au théâtre du Vésinet le 14 janvier et à Dole le 7 mai, Houria Aïchi à Chartres le 9 avril, Cheikh Sidi Bemol à Savigni-le-Temple le 29 avril, Ibrahim Maâlouf à Oyonnax le 9 février, Khaled à Argenteuil le 25 mars… L’artiste plasticien Ammar Bouras et l’écrivain Mustapha Benfodil participeront à la Biennale de Sharjah, du 7 avril au 7 juin, avec l’installation «Maportaliche/écritures sauvages». La pièce théâtrale Lou kan, production algéro-finlandaise, d’Amine Missoum, sera bientôt présentée en avant-première à Helsinki.
Fellag fera aussi une lecture d’extraits de son recueil de nouvelles C’est à Alger au théâtre de la Colonne à Miramas.             

2012 se prépare

2011 sera surtout marquée par une déferlante de livres sur la guerre d’Algérie, un an avant le cinquantenaire de l’indépendance. Dont L’arme secrète du FLN. Comment de Gaulle a perdu la guerre d’Algérie, de Matthew Connelly, qui sortira en mars aux éditions Payot, Les Harkis de Tom Charbit prévu à La Découverte pour février. Comment de Gaulle fit échouer le putsch d’Alger de Maurice Vaïsse, aussi programmé pour février chez André Versaille. Algérie, chronique d’une guerre amnésique de Patrick-Charles Renaud les précèdera ce mois-ci aux éditions Jacques Grancher. 

Les mémoires de Chadli

Elles devaient sortir en 2010 et sont donc très attendues pour cette année : Les mémoires de l’ancien président de la République Chadli Bendjedid, à paraître chez Casbah Editions. Elles devaient sortir en 2010 et sont donc très attendues pour cette année : les mémoires de l’ancien président de la République Chadli Bendjedid devraient  paraître chez Casbah Editions cette année.

Les salles de cinéma, un nouvel enjeu

Le ministère de la Culture sortira-t-il vainqueur du bras de fer qui l’oppose au ministère de l’Intérieur sur la salle de cinéma, jusqu’à présent sous la responsabilité de ce dernier ? Réponse en 2011. Le projet de Khalida Toumi : les récupérer et les réhabiliter, puis confier leur gestion et la distribution à des jeunes professionnels, de sorte à ce qu’elles soient exploitées par de petites coopératives. On attend aussi que soit débloquée la situation des mulitplexes du centre commercial de Bab Ezzouar. Car depuis la dernière loi sur le cinéma, toute diffusion ou distribution de film doit faire l’objet d’une autorisation de la part du ministère. (El Watan-07.01.2011.)

********************

26 réponses à “*L’année culturelle en Algérie”

1 2
  1. 15 11 2011
    winrar (08:46:22) :

    Hey, maybe this is a bit offf topic but in any case, I have been surfing about your blog and it looks really neat. impassioned about your writing. I am creating a new blog and hard-pressed to make it appear great, and supply excellent articles. I have discovered a lot on your site and I look forward to additional updates and will be back.

    Répondre

  2. 31 08 2012
    jordan for girl (06:32:26) :

    Thanks for expressing your ideas listed here. The other element is that every time a problem develops with a computer system motherboard, persons should not consider the risk with repairing the item themselves because if it is not done right it can lead to irreparable damage to an entire laptop. It is usually safe just to approach any dealer of that laptop for your repair of motherboard. They’ve technicians who have an expertise in dealing with notebook motherboard troubles and can have the right diagnosis and carry out repairs.

    Répondre

  3. 3 11 2012
    Combien Coute Une Veste Moncler (04:27:32) :

    I partiality these enormous shoes

    Répondre

  4. 5 11 2012
    Votre Moncler Pas Cher (10:58:50) :

    Are A An Superb Accessory

    Répondre

  5. 6 11 2012
    Prix Des Manteaux Moncler (09:38:40) :

    Is A Totally Marketed Small Giftware

    Répondre

  6. 21 12 2012
    return man 2 (21:58:50) :

    How to contact you?
    return man 2

    Répondre

1 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>




humain, trop humain! |
ACTUBUZZ BY GBA |
Quoi de neuf Cerise? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ActuBlog etc...
| Badro
| ENTV, une Pose Café